PRIMITIVE MAN - Scorn (Throatruiner/Mordgrimm) - 04/04/2013 @ 08h02
Voilà encore une sortie Throatruiner donc on sait qu’on aura du sale ou du gras ou du lourd ou du teigneux ou de l’occulte. Ou tout ça à la fois. C’est encore le cas ici avec un groupe qui cumule un peu tout ça. J’oubliais de dire que dans PRIMITIVE MAN, on retrouve les gars de Clinging To The Trees Of A Forest Fire. Des gens bien donc.

Primitive, leur musique l’est assurément. Lente aussi et lourde, plus que chez CTTTOAFF en tout cas même si on retrouve inévitablement quelques similitudes entre les deux groupes, dans le son global du disque notamment. Mais tout cela est ici bien plus lent et marécageux. Histoire de montrer qu’ils en ont dans le calfouette et de ne mâcher le travail à personne, « Scorn » débute par un titre de onze minutes, la pièce maîtresse de l’album qui, il faut malheureusement l’avouer, ne parviendra plus à égaler ce morceau après lequel tout était déjà dit, tout était déjà là. Les morceaux suivants ne seront que des redites plus ou moins réussies en quelque sorte. Ca fonctionnera encore par moments, par intermittence. « Scorn » donc, premier titre de l’album du même nom porte en son sein toutes les qualités du disque : un son lourd et sale, gras et huileux, noir et collant aux dents. Le tempo est lent, brise-nuque, mais dans le même temps, le groupe ne rechigne pas sur quelques accélérations. La voix est caverneuse, grave. Tout cela fricotte avec le sludge, le doom, le drone et tous ce que le metal compte de sous-genres sombres et lents. Le morceau se termine dans une descente infernale, toujours plus bas, toujours plus lent, toujours plus lourd pour se terminer dans un amas informe de sons, de dissonance, de larsens… grosse claque dont personne ne parviendra à se relever, pas même le groupe d’ailleurs qui frisera parfois la parodie avec deux instrumentaux noisy-indus inutiles venant casser la dynamique du disque plutôt que de renforcer son ambiance.

PRIMITIVE MAN retrouve la gnack sur « Antietam », un titre long encore une fois sur lequel ils prennent le temps de poser des choses, d’instaurer des atmosphères, de creuser ou de jouer sur la répétitivité pour enfoncer l’auditeur dans la boue. Il ne fait aucun doute que le trio du Colorado est beaucoup plus à l’aise sur des titres longs. Des adeptes de la prise de soumission plutôt que du bourre-pif pleine face en somme. Malgre ses qualités, « Antietam » sent lui aussi un peu la redite par rapport, encore une fois, au titre inaugural qui vampirise tout le reste du disque. On passera sur « Black Smoke » autre instrumental relou… Maintenant « Scorn » dans son ensemble ne manque pas de qualités et aligne les bonnes intentions mais il manque toujours quelque chose pour être vraiment totalement convaincant. On ne retrouve pas le jusqu’au-boutisme d’un This Gift Is A Curse, la folie maladive d’un Burning Witch et l’extrémisme d’un Today Is The Day ou d’un Khanate. Il y a un peu de tout ça mais dans des proportions diluées, l’un annulant partiellement l’autre. On se retrouve avec un album qui est un peu jusqu’au-boutiste, un peu fou, un peu extrême mais qui a du mal à se situer. Il reste les qualités de musiciens du trio, le son global, râpeux et avec énormément de matière et quelques passages de très bonne qualités qui se détachant d’un disque globalement dans la moyenne. Un album de milieu de tableau qui, dans un soir d’état de grâce (« Scorn ») peu en planter trois au PSG et une semaine plus tard, lors d’une soirée lose (« Black Smoke ») peu s’en manger tout autant contre Troyes. A boire et à manger donc mais de bonnes choses en gestation, faut juste que les mecs parviennent à se situer. A taper sur plusieurs clous différents on finit par ne rien enfoncer.

Ecoute intégrale - 117 téléchargements


Rédigé par : Seb On Fire | 13/20 | Nb de lectures : 11983




Auteur
Commentaire
gulogulo
Membre enregistré
Posté le: 04/04/2013 à 18h55 - (106802)
Les morceaux ambient sont trop courts pour fonctionner, voilà l'histoire.
L'album est très reposant, sinon.



Alain Frost
Membre enregistré
Posté le: 06/04/2013 à 12h09 - (106848)
La pochette bute par contre (sans mauvais jeux de mot!).

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker