PRIME SINISTER - The Blackest Movie: Mammoth Extinction (Great Dane) - 11/04/2016 @ 07h29
Je ne sais pas pourquoi mais dans mon esprit, il y avait plusieurs groupes qui portaient le nom de PRIME SINISTER. Recherche faite, en dehors d'un obscur groupe allemand de rock indé qui officiait dans les années 90, nos petits frenchies sont apparemment les seuls à utiliser ce malicieux patronyme depuis maintenant une décennie. Auteur d'une démo et d'un premier album sorti en 2008, on était resté sans nouvelles du groupe depuis 2010 et la sortie de "Wish Me Hell" le deuxième album de ces ex-UNDERCOVER SLUT ou plutôt de l'ex UNDERCOVER SLUT puisque Pills, le guitariste et chanteur du groupe s'est séparé de ces collègues peu de temps après la sortie du second album. Il a depuis usé deux autres bassistes et un autre batteur avant d'enfin trouver en 2013 un line-up qui semble stable.

"C'est un mélange de MINISTRY et de MOTÖRHEAD", m'avait prévenu le boss de Great Dane en me donnant le CD. Pas de grand bouleversement donc chez PRIME SINISTER, on reste fidèle à la formule qui avait bien marché sur les deux précédentes galettes et on propose donc onze nouveaux titres du même acabit, ou plus exactement dix titres et une cover du "The wait" de KILLING JOKE. On commence d'entrée très fort avec "The Blackest Movie", titre éponyme fleuve de plus de 20 minutes. Ce morceau est lent, lourd et sombre mais le combo ne donne pas dans le progressif et à garder la bonne habitude privilégier le catchy et le direct et ça se ressent sur ce morceau à la mélodie très facilement mémorisable qui nous revient en mémoire immédiatement dès la seconde écoute.

"I Can't Change" qui lui fait suite montre une autre facette du groupe. C'est un titre très court, moins de trois minutes, plus énergique mais tout aussi efficace. Efficace "Blood Red Blues" le troisième titre l'est tout autant. Flanqué d'un groove énorme voilà un titre que n'aurait pas renié l'ami Lemmy. Pour "The End Is On", c'est plutôt du côté de RAMMSTEIN qu'il faut regarder pour trouver l'influence, du moins pendant la première minute du titre avec un riff court mais à l'efficacité percutante dont nos allemands ont le secret.

Les titres s'enchaînent et force est de constater que la part d'indus semble tout de même avoir été un peu réduite au profit d'influences stoner rock vraiment bien senties. Il suffit que je dise ça pour que déboulent "Prime Cut", morceau dont toutes les voix sont des samples ou encore "The God's Failure" à la fois thrash et délicieusement groovy pour quelque peu venir me détromper.

Au final, je ne sais pas si ce film est vraiment le plus sombre, mais c'est quoiqu'il en soit une bien bonne péloche, bourrée de rebondissements et foisonnant de bonnes idées. Le tout est soutenu par une production à la hauteur et bien sûr, le chant et les soli de Pills sans lesquels ça ne serait vraiment pas pareil. A écouter de toute urgence si ce n'est pas encore fait.




Rédigé par : Sheb | 16/20 | Nb de lectures : 5458




Auteur
Commentaire
CromCruach
Membre enregistré
Posté le: 11/04/2016 à 10h12 - (119810)
M'a l'air plus mélodique que l'excellent "Wish Me Hell".

QMB
IP:79.81.54.6
Invité
Posté le: 17/04/2016 à 10h24 - (119859)
Prime Sinister
Price Minister

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker