PORTRAIT - Portrait (Iron Kodex) - 28/08/2008 @ 09h35
Tout en me gaudriolant l’autre jour devant ce bel exemple de crétinisme digne de Wayne’s World qu’est cette petite vidéo de deux ados reprenant a capella “Welcome Home“ ( http://www.youtube.com/watch?v=Ecc4ZcqJd1I ), je me suis rendu compte que Monsieur (parce qu’on dit ‘Monsieur’) King Diamond semblait avoir retrouvé ces derniers temps ce statut d’icône du heavy-metaaaaal qu’il avait un peu perdu depuis quelques années. Est-ce dû à cette résurgence (underground) du metal 80’s au pays de l’Oncle Sam ? Ou tout simplement parce que les gens commencent à saturer de tous ces groupes de pacotille de néo-machin-trucs-indus et ressentent le besoin de revenir aux bonnes vieilles bases ? Je n’en sais foutre rien pour être honnête mais l’ironie du sort veut que ce regain de popularité inattendu intervient à une période où, pour raison de santé, le King est quasi-inactif et où un énième retour de Mercyful Fate semble hélas des plus hypothétique. Heureusement, tel Zorro, Portrait est arrivé et il est là pour nous mettre un peu de baume au cœur.

Alors allons droit au but : prenez le Mercyful Fate des deux premiers albums (surtout ‘Don’t Break The Oath’), conservez ce parfum d’occultisme suranné et appuyez lui bien fort sur la tête pour qu’il suinte encore plus de pures mélodies Maidenesques dignes des plus grandes heures de la NWOBHM. Et voilà, vous vous retrouvez avec ce Portrait dont le style semble tout droit sortir d’une faille dans le continuum espace-temps et d’une époque où la majorité d’entre vous jouaient encore au hochet. Oui, bien que monté par cinq musiciens dont aucun ne dépasse les vingt-cinq ans d’âge, ce groupe suédois aurait pu sortir ce skeud en 1983, se situant pile-poil en terme de mentalité entre Wolf et Nifelheim, chipant aux premiers leur énergie et aux seconds leur goût du terroir. Ce qui donne au final un premier album au son délicieusement vintage - bien qu’entièrement réalisé par leurs propres soins ! – et aux cavalcades de guitares bondissantes pleines de duels d’harmoniques comme on les aime. Le riff d’intro de “Beware The Demons“ s’amuse même à reprendre quelques secondes celui de “Killers“ d’Iron Maiden, dans la pure tradition, le tout contient deux titres bien épiques de respectivement sept (“Hell“) et neuf (“The Adversary“) minutes pour ouvrir et fermer le bal. Miam !

Mais là où Portrait fait vraiment la différence, c’est bien sûr au niveau du chant. Même s’il ne glisse pas aussi facilement que son modèle d’un style à l’autre, Philip Svennefelt sonne presque exactement… Ben comme King Diamond. Les mêmes cris de falsetto, cette même façon d’haranguer l’auditeur à venir jeter du coup d’œil du côté du Grand Bouc, cette même cruauté dans les textes… Depuis Mikaël Bayusik de Night Conquers Day, jamais la dévotion au culte du grand maître de cérémonie Danois n’avait atteint un tel mimétisme. Sauf que Portrait a été suffisamment intelligent pour ne pas tomber non plus dans le piège du plagiat pur et simple, marquant aussi (un peu) sa différence à coups de micro-détails que l’on remarque après coup comme ce tempo globalement plus rapide ou un côté un peu plus agressif.

Alors bien sûr, si vous avez toujours été allergiques aux cris de châtré de l’autre clown peinturlé mieux connu sous le nom de King Diamond, inutile de vous emmerder. Par contre, si vous avez éreinté votre vinyl de ‘Melissa’ au point de pouvoir commencer à voir au travers ET que vous cherchez un album de dark heavy-metal pour vous transporter dans les studios de la société Hammer ou dans un bon vieux film d’épouvante 60’s signé Roger Corman, voilà votre nouveau copain !

P.S : Pour info, Iron Kodex est un nouveau label teuton qui aime mettre les petits plats dans les grands. En plus de cet album de Portrait, ils viennent de sortir de luxueux double vinyls de The Gates Of Slumber et Solstice et ont signé les Chiliens de Procession, la réponse sud-américaine à Reverend Bizarre. Alors support the underground !

http://portrait.webb.se/ - 268 visite(s)

Myspace - 223 téléchargements


Rédigé par : Olivier ‘Zoltar’ Badin | 15/20 | Nb de lectures : 10278




Auteur
Commentaire
ToS
Membre enregistré
Posté le: 28/08/2008 à 20h48 - (60954)
excellent groupe !! et des putains de gars !! n'essayez pas de boire autant qu'eux !! haha



septentrion
IP:90.18.252.222
Invité
Posté le: 29/08/2008 à 00h31 - (60958)
J'adore cet album. On ferme les yeux et on ecoute Melisa et Don't break the oath ! Même le son est identique au 1er album du Fate. Enorme !

BozKiller
Membre enregistré
Posté le: 29/08/2008 à 08h14 - (60960)
rhooo putain, impressionnant comme la ressemblance est grande :O

Qu est ce qui lui arrive au pere Diamond exactement?

moonsorrowfan
Membre enregistré
Posté le: 29/08/2008 à 22h06 - (60992)
pareil que Bozkiller.
J'adore...



heavydevy
IP:213.49.67.186
Invité
Posté le: 30/08/2008 à 11h04 - (60999)
yeah,les titres sur leur myspace sont vraiment convainquants,l'ambiance occulte et les riffs à la mercyful fate sont là ! Je mais chopper ca bientot.

heavydevy
IP:213.49.67.186
Invité
Posté le: 30/08/2008 à 11h05 - (61000)
je vais me chopper ca bientot...

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker