PORTRAIT - Crossroads (Metal Blade/Season of Mist) - 28/07/2014 @ 09h01
Ah, KING DIAMOND... Voilà bien un groupe qui n'aura jamais manqué de diviser les fans et ce pour une seule et unique simple raison : le chant suraigu de son leader qui tape sur le système d'une bonne partie du public. Si c'est votre cas, je ne saurais trop vous conseiller de passer votre chemin et d'aller lire la kronik suivante car le groupe qui nous intéresse ici est sans doute le meilleur représentant de la KING DIAMOND worshipping scène, avec peut-être leurs compatriotes suédois de IN SOLITUDE, et ce depuis la création du groupe, il y a maintenant dix ans.

"Crimen Laesae Majestatis Divinae", le précédent album du groupe - le premier pour Metal Blade - avait marqué les esprits et confirmé les espoirs placés en ce combo en 2008, lors de la sortie du premier album éponyme du groupe. Depuis la sortie de ce deuxième album, le groupe a connu quelques changements de line-up avec notamment le départ de Joel Pälvärinne, l'arrivée de David Olofsson, tout d'abord au poste de bassiste puis à celui de guitariste (vous suivez ?) et enfin l'arrivée en 2012 de Cab Castervall au poste de bassiste. On aurait pu craindre que tous ces bouleversements, aient eu une quelconque influence sur l'équilibre (chose parfois très fragile) du groupe et que cela se ressente sur ce nouvel album, cependant après écoute de ce "Crossroads", il faut bien admettre que s'il y a eu des changements, ils ont été des plus positifs et bénéfiques pour le groupe qui vient bel et bien de sortir avec ce troisième album un petit chef d’œuvre.

Pas facile, lorsqu'on évolue dans un tel registre qui rappelle sans cesse l'influence majeure, le mètre étalon, d'imposer sa marque, son propre style, de creuser son propre sillon mais c'est pourtant ce qu'est en train de faire PORTRAIT avec ce magnifique troisième album. A mon sens, bien plus que sur les précédentes offrandes du groupe, ce skeud regorge de riffs ultra efficaces et catchys, riffs qui certes n'apportent rien de bien neuf à la grande histoire du heavy metal, et qui au contraire se contentent de revisiter le style et de s'inscrire dans la lignée revival heavy metal, très en vogue actuellement.

Dans sa chronique de "Crimen Laesae Majestatis Divinae", le précédent album du groupe, mon collègue Gardian666 reprochait à l'album quelques longueurs et je cite : "un manque de passages ultimes vraiment bandants". Les suédois ont ici mis la dose de petites pilules bleues et je peux vraiment affirmer que sur ce skeud, il n'y a aucun titre de remplissage, que les huit titres (sept plus une intro) qui composent ce "Crossroads", en dépit de leur relative longueur (4mn30 minimum), ne relâchent jamais la pression et accumulent les riffs vraiment inspirés que l'on retient dès la première écoute. L'autre reproche majeur que faisait Gardian666 concernait le chant de Per Lengstedt qui pouvait à la longue taper un peu sur les nerfs. Ce n'est plus le cas ici. Le chant est varié, les parties très aiguës alternent avec des parties plus graves ou notre homme montre qu'il peut également être très à l'aise, comme par exemple sur les premières minutes de "Lily", le dernier titre de l'album qui débute très calmement, en ballade acoustique avant de rebrancher les guitares pour clore de fort belle manière cet album

Histoire d'enfoncer le clou et d'être sûr que personne ne pourra résister à cet album, nos suédois se sont fendus de la présence de Erik Danielsson de WATAIN sur le titre "Our Roads Must Never Cross". Il apporte bien sûr des vocaux écorchés qui contrastent parfaitement avec ceux de Per Lengstedt. Autre point fort de l'album, la pochette que l'on doit à l'artiste espagnol Juanjo Castellano, qui depuis maintenant une bonne dizaine d'années commence à s'imposer comme un excellent pourvoyeur de beaux artworks old-school. Ajoutons à cela une très bonne prod' qui rend parfaitement justice à la musique du groupe et la met parfaitement en valeur et on obtient sans doute un des meilleurs albums de heavy metal de cette année 2014.




Rédigé par : Sheb | 17.5/20 | Nb de lectures : 11287




Auteur
Commentaire
Keyser
Membre enregistré
Posté le: 28/07/2014 à 09h52 - (112975)
Très bon album de heavy, très classe et sombre. Un peu moins ambitieux (plus "simpliste") que celui d'avant toutefois, qui garde ma préférence.



Raoul Volfoni
Membre enregistré
Posté le: 29/07/2014 à 06h28 - (112992)

Un peu plus de mal avec celui-ci
Que vaut le premier album?

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker