PORTA NIGRA - Kaizerschnitt (Debemur Morti) - 09/07/2015 @ 07h19
Livré dans un écrin magnifique (digibook somptueux aux couleurs rouge et noir éclatantes), Kaiserschnitt, le second album de Porta Nigra, va dérouter les moins ouverts d’entre nous. Car si l’écurie Debemur Morti a l’habitude de nous livrer des groupes aux productions parfois insaisissables (Blut Aus Nord, In the Woods, Manes par exemple), Porta Nigra fait figure de leader au classement des formations atypiques. Son BM – qu’il qualifie lui-même de decadent dark metal – est en effet aux antipodes du style.

L’ouverture du digibook n’aide guère. La calligraphie, les thématiques comme les photos renvoient plutôt à Rome, à Death in June ou à Blood Axis, aux scènes dark folk et indus martial qu’au BM dans n’importe laquelle de ses dimensions. Et pourtant, du BM, il y en a dans ce Kaizerschnitt mais à dose homéopathique.

Si les relents indus martial se font sentir dès la proclamation en allemand qui ouvre le disque ("Die Mensur" ; "Kaizerschnitt"), c’est bien le metal qui prend de suite le dessus, agrémenté de quelques discrètes boucles électroniques pour assurer la toile de fond. Le son est limpide et puissant, les compos sont fluides, la musique électro sert fréquemment de trame de fond, les solis heavy – très nombreux – appuient la rythmique et les samples d’easy listening allemande viennent clore le propos. L’aspect déjanté de la musique du groupe reste très présent, mais il ne prend jamais le pas sur l’essence même de leurs propos, soit un BM qui sert souvent de prétexte au profit d’une base électro et heavy lourde, jusque dans les chœurs qui accompagnent les titres ("Femme Fatale"). Si j’osais, je dirais que par moments, c’est presque le côté déglingué d’un Peste Noire qui ressort, la crasse et la ruralité en moins.

Le chant en allemand, doublé ou gonflé de réverb’, renvoie parfois à Rammstein, c’est presque inévitable, le côté martial ressortant de la langue même alors que certains phrasés saccadés appellent en la cause le thrash ("Ich-Zerfall"), voire même le hardcore ("Kaizerschnitt" ; "In Stahlgewittern"). Les boucles électro accompagnent encore ces titres, toujours en « bourdons » sonores, planantes sans être omniprésentes. Les ponts ne sont pas nombreux ; ils privilégient la plupart du temps l’accélération déjantée et les envolées heavy (aux alentours des 4’ sur "In Stahlgewittern").

Si les fameux loops électro apportent leur lot de surprises, d’autres éléments agrément avec bonheur la musique déglinguée – mais maîtrisée – du groupe, comme ce joli piano rétro sur "Kein schönerer Tod" qui pose des ambiances à la Pensées Nocturnes, sombres et puisées dans un autre siècle. Ou cette intro limite ambiant spatiale sur "Mata Hari", qui ouvre sur un titre rampant où tout un tas d’instruments foutraques prennent la parole (comme ce qui semble être un xylophone) et qu’une voix fantomatique parsème de sa perversion. Et lorsque le groupe se décide à durcir le propos, sur le dernier titre ("Der Letzte Ton"), la réussite et la nouveauté se nichent dans des chœurs parfaitement intégrés à une rythmique échevelée.

Vous l’aurez compris : du contenant au contenu, ce nouveau cru Porta Nigra est une réussite. C’est toutefois un breuvage qu’il conviendra de réserver aux plus ouverts d’esprit tant la musique du groupe sort des sentiers battus. Un effort pour en pénétrer les ressorts devra également être entrepris. Le groupe le mérite.




Rédigé par : Raziel | 15/20 | Nb de lectures : 8306




Auteur
Commentaire
damikachu
Membre enregistré
Posté le: 09/07/2015 à 09h33 - (117207)

Qu'il est bon cet album ! Ces solos, ces ambiances variées, ce chant...

Je conseille aux curieux d'écouter également le premier mais attention à la surprise, le seul point commun des deux albums est la créativité. Point d redite ici !

Le mot électro revient souvent dans la chro mais il ne doit pas rebuter : ce n'est pas l'élément qui m'a sauté aux oreilles, si j'ose dire.

Sinon, content de voir la chro de cet album ici, ça faisait longtemps que j'avais pas donné mon avis sur un album que j'ai acheté, et que j'affectionne, merci Raziel.



Void
Membre enregistré
Posté le: 09/07/2015 à 14h29 - (117209)
Sympa cette kro! Je n'ai pas été tant interpellé par le "côté" electro de l'album de mon côté alors qu'il semble être très présent pour toi :)

Ah, petite boulette dans le titre c'est Kaiserschnitt avec un S pas un Z ;)

Et pour les fans de vinyle, l'album va sortir en LP via Musica Noire (Pologne).

raziel
Membre enregistré
Posté le: 09/07/2015 à 14h36 - (117210)
Merci Void. Oui, boucles discrètes, moins présentes en effet après plusieurs écoutes.

En tout cas, un très chouette album et un package haut de gamme.

C'est courageux de continuer à sortir des trucs comme ça. Et très très honorable aussi.

Mogtesquieu
Membre enregistré
Posté le: 09/07/2015 à 18h53 - (117211)
Hmmmmmmmmm quelle douceur cet album !
Une Kro' très juste !



grozeil
Membre enregistré
Posté le: 09/07/2015 à 22h51 - (117213)
Album très très sympa, avec une production un peu trop "maison" je trouve, mais en même temps, qui aide à démarquer nettement le groupe de ses congénères. Mais je continue de préférer leur premier album.



Diefod
IP:213.245.157.157
Invité
Posté le: 10/07/2015 à 08h07 - (117214)
Perso j'adore ce mélange des genres, c'est complètement barré et sombre à la fois...Une belle réussite!


AnusFraicheur
Membre enregistré
Posté le: 10/07/2015 à 09h51 - (117215)
Superbe album dont l'ambiance colle parfaitement à la thématique abordée, la Grande Guerre. Et beau travail sur le visuel de Valnoir/Metastazis (haters gonna hate).



Humungus
Membre enregistré
Posté le: 11/07/2015 à 16h00 - (117222)
Grozeil +1...
Pour éviter d'aller sur le dictionnaire des synonymes, je vais tout bonnement faire un copié-collé de mon dernier commentaire sur le groupe et cet album :
"Petite déception pour ma part que cet album.
Deux bémols à cette œuvre :
D’une, des solos de grattes « branlette de manche » par ci, par là qui me hérissent le poil.
De deux, un arrêt quasi-total de leur grande inspiration BETHLEHEMienne. Ce qui me rendait leurs précédentes réalisations absolument cultes (et je pèse mes mots), c’était justement cette référence régulière à ce dernier groupe que je vénère. Alors certes, ils ont désormais trouvé leur patte et ce sont affranchis du Maître, mais moi, cela ne me plait qu’à moitié. Na !
Seul titre résolument génial : Le single « Femme fatale ».
Et pis, l'idée de pochette est superbe mais je pense que cet aspect "collage patchwork" nuit à l'objet.
A voir la suite… … …"
Voilà, voilà... ... ...

Void
Membre enregistré
Posté le: 12/07/2015 à 21h12 - (117226)
@raziel : merci ;-)

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker