PLATEAU SIGMA - White Wings of Nightmares (Beyond/Masterpiece) - 03/09/2014 @ 07h49
Voilà une première production, italienne, dans un domaine que j’affectionne, le doom/death. Les mecs ont laissé mûrir leur musique pendant trois ans avant de sortir ce premier EP/album (il dure 49 minutes, c’est long pour un EP) sur le label rital Beyond Production. PLATEAU SIGMA (oui, c’est vraiment le nom du groupe) est un quatuor composé d’illustres inconnus. Et d’après la bio fournie avec la galette, ce disque est pour les fans de MY DYING BRIDE et des vieux ANATHEMA et PARADISE LOST. Elle précise également qu’il s’agit de doom/death metal avec une approche « sentimentale » comme les groupes de dark new wave anglais et français des années 80, ainsi qu’une approche polyrythmique à la MESCHUGGAH.

Paf, j’aurais pu arrêter ma chronique ici. Effectivement, les parties doom/death sont pompées de la scène anglaises du début des 90’s, PARADISE LOST et MY DYING BRIDE en tête. Les riffs et les rythmiques semblent par moments être faits de copier/coller de ces groupes. On retrouve la même mélancolie, mais également le côté death asthmatique de cette période. En soi, ce n’est pas désagréable, mais ça sent un peu le micro-ondes quand même. La polyrythmie, on la retrouve surtout sur le second morceau, "Lunar Streams Hypnosis". Un titre qui fait un peu ovni par rapport aux autres, se démarquant un peu trop. Un peu comme si MESHUGGAH ralentissait et simplifiait ses morceaux. Personnellement, je suis hermétique à cette musique, et j’ai du mal à saisir la démarche.

Le côté romantique, on l’a principalement sur les passages clairs. Ça m’a notamment fait penser à l’album Damnation d’OPETH, notamment dans la façon de chanter, mais aussi dans l’approche pop des riffs. Bien entendu, on est loin du talent de composition des suédois, et encore une fois, ces parties manquent d’originalité, mais également de personnalité. C’est assez plat et fade, sans pour autant être mauvais. C’est d’ailleurs tout le paradoxe de ce White Wings of Nightmares. Revendiquant des influences très classiques, les italiens pondent une galette sympa, plaisante, mais qui manque cruellement de personnalité. Et c’est d’autant plus dommage, car on sent que le groupe en a sous la pédale et pourrait faire mieux. Reste qu’il s’agit d’une première sortie et que PLATEAU SIGMA (décidemment je ne m’y ferais jamais) a le temps de progresser.





Rédigé par : Skay | 12/20 | Nb de lectures : 10067




Auteur
Commentaire
Youpimatin
Membre enregistré
Posté le: 03/09/2014 à 18h21 - (113438)
Dans l'extrait, y aussi du Saturnus je trouve

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker