PIG DESTROYER - Prowler In The Yard (Relapse) - 27/11/2015 @ 07h14
Explosif. Sauvage. Hargneux. Terrible. Violent. Ultra violent.
Tous ces qualificatifs ont déjà été évoqués il y 14 ans à la sortie de "Prowler in the Yard".
A l'occasion de cette réédition mettant en avant un remixage & remastering complet de l'album, signé Scott Hull himself, on peut en rajouter un nouveau : Monstrueux.

Ce qui n'empêche pas ce questionnement dubitatif que j'ai ressenti à l'annonce de cette réédition : "A quoi bon ? Pourquoi ?".
Toujours les mêmes interrogations qui surgissent à chaque réédition d'un album culte. Peur qu'il soit dénaturé, peur qu'il perde un peu de son âme, peur de voir qu'il soit réduit à un simple objet de spéculation ou un prétexte consumériste - même si soyons honnête, c'est déjà un peu le cas...

Aussi bon soit "Prowler in the Yard" , cela n'enlève rien à ces questionnements.
Pourtant, cette réédition offre un avantage de taille : celui de doter "Prowler in the Yard" d'un son parfait. Parfait pour cette explosion de Grind sauvage, expérimental et psychédélique qu'offre cet opus culte.

Bien qu'appréciable, le son de la version d'origine ne masque pas certaines imperfections, associées à un léger manque de puissance.
Vous allez me dire, les imperfections sonores, c'est parfait pour du Grind. On veut pas d'un son ultra carré et rondouillet.
Pas de craintes ici. Et c'est là que réside tout le talent de M'sieur Hull : "Prowler in the Yard" cuvée 2015 conserve son grain et sa rugosité, mais tout en étant sublimé par un équilibre et une puissance renforcées. Autant dire que c'est parfait. Toujours très brut, mais plus percutant.
Un écrin sonore propice à l'explosion de cette rage intelligemment canalisée, tantôt lourde et écrasante, tantôt explosive et hystérique.

"Prowler in the Yard" est bien évidemment un album incontournable, pour qui apprécie les musiques extrêmes et saturées. Plus que du Grindcore, cet album est extrême et inimitable. D'une férocité à toute épreuve, d'une intelligence rarement atteinte, d'une sauvagerie transcendante.
Derrière les variations et les hurlements viscéraux se cache un talent de composition qui dote "Prowler in the Yard" d'une durée de vie bien supérieure à la normale.
A titre personnel, je trouve que PIG DESTROYER n'a jamais fait aussi bien que ce second album, où l'urgence et l'instinct semblent vraiment avoir pris le contrôle des instruments.

Pour qui n'a jamais jeté une oreille sur cet album, ou sur PIG DESTROYER, sachez que rarement un groupe de Grindcore aura su apporter une telle créativité dans un style pourtant simple et direct par essence. PIG DESTROYER a réussi en un album à transfigurer ce style, en jouant sur les rythmes, les riffs et les ambiances de façon unique.
Tour à tour féroce, psychotique, sauvage, malsain, "Prowler in the Yard" est une pierre angulaire du Grindcore.

Cette réédition, malgré son intér€t di$cutable, malgré un titre bonus sympa mais sans plus, malgré une longue et instructive interview du groupe (déjà publiée sur Decibel Mag), rend tout de même hommage à cette ogive d'une jolie manière. En rendant ce modèle de sauvagerie animale et d'agressivité raffinée encore plus impressionnant...! Réédition ou pas, cet album est à posséder absolument...!




Rédigé par : ..::Ju::.. | 2015/ | Nb de lectures : 8077




Auteur
Commentaire
Un gros con
IP:78.121.22.36
Invité
Posté le: 27/11/2015 à 09h26 - (118807)
Question importante : y'a t-il ajout d'un bassiste dans cette version ?

Bernard
Membre enregistré
Posté le: 27/11/2015 à 10h12 - (118808)
Classique!!!

Dimechag
IP:95.141.97.226
Invité
Posté le: 27/11/2015 à 11h27 - (118809)
Ça fait le même son quand je met ma machine à laver sur 'essorage' et l'aspirateur en même temps sur un EZ Drum a 240 Bpm.
Je pince les couilles à mon chien en même temps et j'enregistre ça. Je colle un Master VST BASSBOOST et je l'envois à VS.
Sélection.

pika
IP:159.245.16.100
Invité
Posté le: 27/11/2015 à 12h51 - (118810)
Où l'on retrouve un symptome récurrent chez les fans de Pantera (qui faisait brailler Seth Puthnam sur un de leur morceau, comme quoi on n'a pas toujours les fans qu'on mérite)... en plus d'etre cons, ils ont les oreilles bouchées.

Podzob
IP:86.201.253.190
Invité
Posté le: 27/11/2015 à 13h29 - (118811)
Non, toujours pas de basse mr gros con ;) ça s'entend!
Sinon album excellent, je suis pas ultra fan de grind mais là j'aime tout, le chant, les riffs, la batterie qui groove et blaste bien, l'ambiance. Et je suis aussi fan de Pantera!

Ivan Grozny
Membre enregistré
Posté le: 27/11/2015 à 13h58 - (118812)
Cet album avait réussi à fédérer pas mal de monde à l'époque. Un vrai classique dans son genre.

Dimechag
IP:95.141.97.226
Invité
Posté le: 30/11/2015 à 14h33 - (118829)
The Great Southern Trendkill le coincé du fion, comme quoi les amis de nos amis ne sont pas toujours nos amis même si on peut passer une soirée ensemble grand Philosophe que tu es Pika.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker