PHOBONOID - Phobonoid (Dusktone) - 02/05/2016 @ 07h38
Après 6 ans d’attente, le 4ème album de DARKSPACE avait fini par sortir à l’automne 2014. Ouf. Histoire de patienter, on avait pu dénicher quelques clones sympathiques à droite et à gauche. PHOBONOID était de ceux-là grâce à son EP Orbita sorti en 2013. Mais 20 minutes, ça faisait maigre pour combler un vide entre deux albums des suisses et on en attendait vite plus de la part du projet de l’italien Lord Phobos. Deux ans plus tard, il remet donc le couvert avec un attendu premier full-length, éponyme. Il faut dire que malgré sa courtesse et donc un léger aspect frustrant, Orbita promettait pas mal dans ce clonage de DARKSPACE « avec un plus », une bonne capitalisation de certains éléments de la musique des suisses avec quelques touches personnelles. Quoi qu’il en soit, le Black ambiant spatial de qualité ne court pas les rues et il est dur de trouver son compte parmi l’underground raw black qui a souvent du mal à passer, certes pas pour rivaliser avec DARKSPACE (gageure) mais pour tenir la route un minimum. PHOBONOID lui tient la voie interstellaire et va encore le prouver avec ce premier album.

Sans surprise, nous nous situons dans la lignée de Orbita et son Black DARKSPACien, à la différence notable que les morceaux sont nettement plus courts - la plus longue piste de Phobonoid tutoie juste les 5 minutes et nous avons en tout 12 pistes pour 40 minutes, soit l’exact double de Orbita. PHOBONOID fait donc plus concis et logiquement plus efficace, mais la variété est bien là et surtout l’atmosphère cosmique et noire de rigueur. Les moments purement ambiants sont donc présents, à l’état d’intro ou d’outros de morceaux ("Crono", le final de "Alpha Centauri", "Fuga Nel Vuoto", "Tachyon" et sa gratte sèche particulièrement inquiétante) ou plus classiquement d’interludes ("Vento Stellare", le résolument DARKSPACien "Pulse"). Pour le reste, nous aurons donc droit à du BM notoirement raw quoique bénéficiant d’une production « compréhensible », légèrement industriel de par la boîte à rythme qui claque ou par quelques artifices ("Phobonoid" par exemple, ou aussi le singulier "Tachyon"). Et quand PHOBONOID tranche façon raw, il ne le fait pas à moitié ("Alpha Centauri", les efficaces "Eris" et "Phobonoid"). Oui, Phobonoid fait bien son office de petit DARKSPACE illustré, et on en veut pas à Lord Phobos pour l’influence très voyante tant ce qu’il propose est bien troussé et inspiré, en plus de proposer une version plus expéditive de l’art des suisses.

PHOBONOID a tout de même pour lui une certaine personnalité notamment de par sa faculté à varier les plaisirs. Il arrive donc souvent à Phobonoid d’abaisser le tempo et de finalement verser dans un Black/Doom plus classique, sombre et négatif ("Crono", "La Sonda di Phobos", "Fuga Nel Vuoto", "La Risonanza Della Sonda", "Tachyon"). Mieux encore, le projet italien trouve parfois son équilibre au sein même des morceaux, tout en s’autorisant un autre emprunt au cahier des charges DARKSPACien que sont les leads stellaires et épiques du plus bel effet ("Kairos", "Frammenti di Luce"). Le chant éructé lointain reste toujours une marque de fabrique de PHOBONOID héritée de Orbita qui lui confère aussi un peu de personnalité. D’ailleurs, on peut même dégager de l’ensemble un touché « BM italien » qui évoquera LOCUS MORTIS ou PROGENIE TERRESTRE PURA (dans une version autrement plus noire). Vous l’aurez compris, Phobonoid est une réussite et place aisément le projet de Lord Phobos comme un des disciples les plus convaincants de DARKSPACE, avec des petits apports personnels de fond et de forme qui le distinguent de la masse des vrais clones et le placent aussi en marge du BM trop underground. PHOBONOID peut encore être plus ambitieux et Phobonoid tout comme Orbita paraît parfois trop sage et se fixant trop de limites, mais le BM à la fois cosmique et bien ténébreux est bien là et c’est l’essentiel. En attendant qu’il se révèle vraiment, PHOBONOID confirme ici les bonnes dispositions entrevues sur son premier EP et son premier album est à recommander pour tous les fans de DARKSPACE. Tout simplement.




Rédigé par : ZeSnake | 15/20 | Nb de lectures : 5612




Auteur
Commentaire
Tetanos
Membre enregistré
Posté le: 04/05/2016 à 07h39 - (120035)
Commandé évidement :)



Tetanos
Membre enregistré
Posté le: 08/05/2016 à 13h39 - (120065)
Excellent

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker