PARISIAN WALLS - The Eternal Hunter (Useless Pride) - 22/01/2015 @ 08h53
Après avoir un peu checké les photos promos du groupe, je m'attendais à ce que PARISIAN WALLS nous sorte un gros hardcore bien velu et peu finaud. Comme dit le dicton « l'habit ne fait pas le moine », car à l'écoute de leur premier album, « The Eternal Hunter », on se rend bien compte que les PARISIAN WALLS voguent sur un autre courant. Comptant dans ses rangs Arsenne, chanteur de l'ESPRIT DU CLAN, ainsi que des membres issus de ALL THE SHELTERS, S-CORE, GALÈRE ou encore YOUR PRIDE, PARISIAN WALLS définit sa musique comme du « Neck-snapping and melodic metal » qui se définit finalement comme du bon vieux metalcore à l'américaine.

Un metalcore lourd, bien ambiancé, aux mélodies entêtantes, comme le démontre d'emblée « Pushover » qui déboule directos après un « Hunting Season » en guise d'intro. Le rendu nous rappelle le CHIMAIRA des débuts (le bon, quoi) et les vieux KILLSWITCH ENGAGE aussi sans pour autant sonner comme une copie conforme. PARISIAN WALLS sait mettre son grain de sel et déballe ses 10 titres sans sourciller et avec peu de faiblesses. On retrouve tout au long de l'album une ambiance bien menée et parfaitement mise en scène grâce à des riffs puissants et voraces et des lignes mélodiques finement composées. Le chant d'Arsenne, cette fois-ci dans la langue de Shakespeare, colle très bien avec le style de PARISIAN WALLS et fait son effet. Dopé par une production mixée et masterisée par Zeus, « The Eternal Hunter » sonne foncièrement bien mais manque toutefois d'un brin de relief pour que l'on puisse sentir le papier-peint de la chambre se décoller.

PARISIAN WALLS sait tirer son épingle du jeu en nous gratifiant d'excellents morceaux directs et accrocheurs. L'atout du combo réside dans le fait de nous pondre des lignes mélodiques envoûtantes et une grosse dose de riffs béton. Il suffit d'écouter « From The City Of Light » ou bien encore « Europe Is A Museum » pour se faire un avis simple et concret de la chose. Le son des parigos est lourd, sombre, alambiqué, blindé de sonorités mélodieuses à l'accroche immédiate qui confèrent à ce « The Eternal Hunter » une très bonne aura catchy et mélodique.




Rédigé par : Velvet Kevorkian | 15/20 | Nb de lectures : 10945




Auteur
Commentaire
daminoux
Membre enregistré
Posté le: 22/01/2015 à 13h24 - (115484)
Tu m'as donné envie d'écouter. mais parcontre je ne trouve pas de CHIMAIRA ou KILLSWITCH ENGAGE dans cette album. on est plus du métalcore a la August Burns Red, emmure, Parkway Drive donc des groupe plus moderne trés marque par les rythmiques.

Troll
IP:90.4.182.144
Invité
Posté le: 22/01/2015 à 13h46 - (115485)
C'est méchant d'etre comparé a Emmure ...

daminoux
Membre enregistré
Posté le: 22/01/2015 à 13h49 - (115486)
Pour le coté moderne et la rythmique. mais il vrai que tu retrouve un grosse touche KSE pour le dernier morceau.

..::Ju::..
Membre enregistré
Posté le: 22/01/2015 à 22h13 - (115489)
Ah ça donne méchamment envie ça!
Me suis pas remis du split de L'ESPRIT DU CLAN... (même si ici le style n'est pas le même...)

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker