PARAMNESIA - Paramnesia (Les Acteurs de l'Ombre/Season of Mist) - 12/06/2014 @ 08h01
Si, à l’instar d’un Apathia Records à ses débuts (et encore en majeure partie maintenant), Les Acteurs de l’Ombre nous avaient habitué à des sorties avant-gardistes parfois très barrées en leur genre (PENSEES NOCTURNES, EBONY LAKE, WAY TO END), ils n’hésitent pas non plus à prendre en charge de prometteuses formations plus terre-à-terre. Après THE GREAT OLD ONES, qui a surtout comme originalité son concept 100% Lovecraftien, voici PARAMNESIA qui donne dans un Post-Black restant dans les clous. PARAMNESIA qui, tout d’abord, est à ne pas confondre avec son homonyme franco-suisse qui se distingue par la présence d’un tréma sur le second A. La formation qui nous intéresse est strasbourgeoise et existe depuis 2005. Cependant ce désormais quatuor ne pointera le bout de son nez qu’à partir de l’année dernière et la sortie de la démo Ce que dit la Bouche d’Ombre, démo qui a convaincu Les Acteurs de l’Ombre qu’il tenait là une petite pépite. Après un split avec UNRU sorti en février, voici le premier full-length, éponyme, de PARAMNESIA. Proposé dans un sobre mais somptueux digipack, aux visuels assez glauques et inquiétants.

PARAMNESIA se veut donc mystérieux et à l’instar d’un DARKSPACE, propose ses morceaux sous forme de compte croissant tout au long de sa discographie. "I" et "II" démarraient les hostilités sur Ce que dit la Bouche d’Ombre, "III" les poursuivait sur le split avec UNRU et Paramnesia continue à égrener les chiffres romains, avec les morceaux "IV" et "V". Un minimalisme assumé qui va donner naissance à de longues pistes, 20 minutes chacune. PARAMNESIA prend donc le temps de poser son art, Black-Metal qui emprunte aux courants Post et plus classiques du BM américain, et un peu au Black dépressif européen. Après une intro toute en arpèges, PARAMNESIA balance ensuite son Black cru et râpeux, mais aérien et raffiné, à qui veut. Assauts de batterie et trémolos quasi-incessants jalonnent donc les 20 minutes de "IV", avec la présence remarquable d’une voix écorchée à vif tout au fond du mix, un des éléments forts de la personnalité du groupe. Des breaks quasi-orthodoxes font de temps à autre cesser la frénésie Post-Black de l’ensemble, qui se fait plus atmosphérique sur la fin. Rebelote pour "V" qui nous propose une magnifique intro mélodique et occulte, avant de réappliquer consciencieusement la formule trémolos + blasts + voix arrachée au fond + passages plus atmo.

Le tableau posé est prometteur, mais je dois hélas avouer que je suis bien peu convaincu par ce que propose PARAMNESIA, ayant d’ailleurs du mal à adhérer à l’enthousiasme de certains commentaires au sujet de cet album. Le Post-Black un peu dépressif proposé par les strasbourgeois est tout de même très classique, tout ce qui est proposé sur Paramnesia a déjà été fait maintes fois, y compris par les influences citées pour caractériser la musique du groupe (le Black cascadien (ndzs : WOLVES IN THE THRONE ROOM et consorts), LEVIATHAN, WEAKLING, ASH BORER entre autres). Cela n’est pas un problème en soi, être proche de ses influences n’est pas rédhibitoire pour un premier album, mais je trouve également que les 2 morceaux de Paramnesia sont particulièrement répétitifs. La longueur des pistes de PARAMNESIA trouve ses limites (les 3 précédents morceaux de la disco ne dépassant pas 15 minutes), le fait de proposer des morceaux un peu à tiroirs ne fonctionne pas parce que les tiroirs sont en eux-mêmes longuets… Et le chant accentue la linéarisation du propos, de même que les breaks tout en arpèges qui ne surprennent pas. En général, avec ce genre de disques assez lancinants, la sauce prend sur la durée mais là plus j’écoute Paramnesia, plus je m’ennuie. Ne vous y trompez pas, le Post-Black de PARAMNESIA est tout de même de qualité, certains passages de "IV" sont bien épiques et la seconde moitié de "V" se distingue par quelques moments de grâce, mais je trouve que PARAMNESIA ne transforme pas l’essai de "III", le morceau figurant sur le split avec UNRU, qui laissait entrevoir de bonnes choses. Ici, nous n’avons qu’un Post-Black globalement répétitif et un brin convenu, certes bien fait mais comme on dit au Groland « c’est bon, mais pas suffisant ».




Rédigé par : ZeSnake | 13/20 | Nb de lectures : 12080




Auteur
Commentaire
WhiteNoise
Membre enregistré
Posté le: 12/06/2014 à 12h21 - (112519)
Je viens de recevoir le dernier The Great old Ones ( chef-d'oeuvre, en passant ! ), et en feuilletant le mini catalogue des Acteurs de l'Ombre, j'était justement, à l'instant, en train de me demander si je n'allais pas me commander l'album de Paramnesia ( allechée que j'ai été par l'artwork, la presentation du groupe etc...)... Ta chro me stop un peu. Je vais pencher pour la sagesse et ecouter quelques extraits au lieu de commander à " l'aveugle" du coup.... ;-)

huhu
IP:90.24.210.48
Invité
Posté le: 12/06/2014 à 14h05 - (112521)
Je trouve cette chronique bien sévère, ça fait quand même du bien de voir un groupe français pratiquer du black dans ce style avec un vrai talent à défaut d'une véritable originalité.

un bon 15-16/20

sydz
IP:89.3.175.134
Invité
Posté le: 16/06/2014 à 11h52 - (112573)
Pareil que huhu
Je pense que ZeSnake n'a pas du assez écouter cet album pour s'apercevoir des qualités de compo avec des mélodies qui suffisent a donner assez de personnalité au groupe pour qu'il se démarque de ses influences. Sans parler du batteur qui est juste parfait.
Alors je suis d'accord que la longueur des morceaux commence a poser problème. Mais franchement 13/20 c'est une note qu'on donne a un groupe banal qui sait jouer proprement sans plus.
Alors que Paramnesia va beaucoup beaucoup plus loin que ca.
Enfin bon tant pis pour ce monsieur si il ne sait pas apprécier les bonnes choses.

Steph
IP:80.215.163.63
Invité
Posté le: 03/07/2014 à 16h51 - (112722)
Clairement, ce groupe est le seul a proposer ce style en France et rivalise largement avec les américains. Attention, leur style va au delà de l'atmospheric Black Metal et ce n'est pas avec une ecoute qu'on en capte Toutes les subtilités. Dommage pour le groupe....

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker