PANOPTICON - Autumn Eternal (Nordvis) - Selection VS du 04/01/2016 @ 07h23
Comme tout style musical, le Cascadian Black Metal a ses œuvres primordiales, plus intemporelles que d’autres. Bizarrement, le fait d’appeler cette filière du black Metal ne lui est pas encore totalement pardonné. Ce n’est qu’une question de temps. A ses musiciens la tâche délicate de montrer la pluralité et l’inventivité de l’une des filières les plus créatives de ces dernières années, et de soulever la question de son rôle en des termes du renouveau du Metal. Panopticon, one-man band originaire de l’état du Kentucky, est la quintessence même du mélange des genres. Austin Lunn enlace sa musique d’un discours social et humaniste, qu’il assortit à diverses influences, en restant intègre. Car d’intégrité il est question ici. Offrir une base black Metal en y incorporant sa sève artistique issue tout autant de son idéologie que de son patrimoine, est l’idée essentielle de Lunn, multi-instrumentiste américain.

Kentucky fut une expérience unique, le premier album de black Metal propulsé sur le devant de la scène à incorporer une grosse portion de Bluegrass à ses titres. L’excellence de cette galette a été maintenue sur Roads to the North, très folk, paru l’année dernière et sublime de bout en bout. Les 8 longs morceaux idoines d’Autumn Eternal, troisième enfant de la trilogie, haussent encore davantage le niveau et vont clairement conforter la place de ce one-man band sur l’échiquier Metal. Une fois n’est pas coutume, Panopticon explose à la face de ceux qui auront pris le temps de se plonger corps et âme dans ce nouvel opus, une des meilleurs sorties de l’année 2015.

La recette n’a pas bougée d’un iota, en offrant une succession d'instants magiques où le panorama est large, où l’envie d’inspirer à pleins poumons est évidente, où la musique forestière, aventureuse, bourrée d’idées qui peuvent paraître farfelues pour le novice, enchantera pourtant rapidement. Excellent batteur, guitariste inventif, bassiste fou furieux, il structure ses titres à qui il donne une variété de couleurs, de saveurs, aidés par une ribambelle d’idées habiles et étonnantes. Les nombreux sons que lui inspirent les montagnes du Kentucky, chef-lieu de ses escapades, combinés à des instruments tels que: violon, violoncelle, synthé, banjo, flûte, ainsi que des voix claires et atmosphériques, sont sa marque de fabrique. Son chant est présent, légèrement en retrait, voire même camouflé. La tambouille prend forme sans forcer, sans indigestion, où l’art de Panopticon est tout autant méditatif que furieux. La production, mixée par Colin Marston, est précise, elle met toutes ces idées en valeur, le duo basse/batterie ayant d’ailleurs une place de choix.

Les instruments folkloriques n’ont jamais été aussi bien utilisés. Ses précédents opus distinguaient nettement les titres/passages folk aux autres, ce qui n’est plus le cas sur cette nouvelle sortie. Chaque instrument appartient à un tout et s’enchevêtre naturellement. Par le passé, j’avais le sentiment parfois d’idées collées bout à bout, ici, ce sont 8 morceaux où aucun instrument n’est prioritaire par rapport à un autre, où l’homogénéité est évidente.

Ton cœur se serrera plusieurs fois, tant cette galette invite à fermer les yeux et se laisser submerger par la mélancolie et les grands espaces. Autumn Eternal est une invitation à la rêverie, pourtant, les passages purement black Metal sont fielleux, dynamiques, rapides. Lunn ne bâcle en aucun cas ces parcelles de haine, qui feraient pâlir n’importe quel norvégien en manque d’inspiration. Le black Metal ici est bel et bien présent, et son géniteur ne lésine pas sur ces accélérations, ces trémolos, cette batterie filante, et ses riffings stridents. Voici un mec isolé, reclus dans son monde qu’il ne partage avec personne, et qui brille pourtant dans les 2 compartiments de jeu sur lesquels sa musique se hasarde. Lunn est un autodidacte qui excelle dans le black Metal tout autant que dans le folk pur et dur. C’est ce qu’on appelle le talent.

Véritable ode à la nature, comme en atteste le superbe artwork, Autumn Eternal se déguste sans partage. Il évoque un voyage mélancolique empli de charme, de spleen, et à l’imaginaire foisonnant. D’une beauté, d’une richesse et d’un éclectisme hors norme, cet album assoie Panopticon comme l’un des nouveaux piliers du Black Metal atmosphérique.




Rédigé par : Bras Cassé | 17,5/20 | Nb de lectures : 9169




Auteur
Commentaire
LADLOProd
Membre enregistré
Posté le: 04/01/2016 à 10h25 - (119066)
Un artiste que nous adorerions avoir sur notre label. Un album innovant, immersif et intense.



Deckard
IP:78.246.233.73
Invité
Posté le: 04/01/2016 à 14h27 - (119068)
J'ai découvert ce groupe sublime avec cet album. Je me suis rattrapé depuis avec le 'Roads to the north'. Par contre pour trouver les autres c'est vraiment galère.
Très bonne chronique pour un album excellent.
@LADLO : très bonne idée, comme ça vous pourriez rééditer les 1ers !

noohmsul
Membre enregistré
Posté le: 04/01/2016 à 17h33 - (119071)
Ca m'a l'air pas mal du tout ça ! ;)

Asmodan
IP:193.190.183.5
Invité
Posté le: 05/01/2016 à 10h59 - (119080)
Non ! Surtout pas nos p'tits cons !

Merci, ça sera tout pour moi...

ralph
IP:84.99.129.80
Invité
Posté le: 05/01/2016 à 13h56 - (119082)
Asmodan je te donne la note de mdr/20

Godfroid
IP:86.202.113.82
Invité
Posté le: 05/01/2016 à 22h47 - (119090)
Le digne successeur de windir?
Je crois que c'est bien plus que ca puisqu'on a les 4 saisons reunis sur un disque de "black".

Chapeau l'artiste.

Ils sont vraiment fort ces ricains


mydrin
Membre enregistré
Posté le: 08/01/2016 à 08h16 - (119106)
Merci pour la découverte

Schrissse
IP:77.146.7.76
Invité
Posté le: 14/01/2016 à 13h48 - (119156)
Je suis tombé dans le panneau, p'tit con !

Ok je sors ! 2 fois si besoin est. Mais je dois dire avant que c'est vraiment un putain de bon disque et ça mérite largement son 17.5/20 !

Jotun35
Membre enregistré
Posté le: 15/01/2016 à 15h42 - (119162)
Album génial, le numéro 2 de mon top de l'année passée!



Charlemagne
IP:77.151.126.4
Invité
Posté le: 16/01/2016 à 00h20 - (119166)
Deckard : Ils ont un Bigcartel où tu peux y trouver leur premier album ;-)

Ivan Grozny
Membre enregistré
Posté le: 16/01/2016 à 16h54 - (119172)
Moyennement fan de la prod du disque, mais certains passages du disque sont sublimes. La fin de Into The North Woods ressemble beaucoup à du Jesu.

Deckard
IP:78.246.233.73
Invité
Posté le: 17/01/2016 à 20h38 - (119176)
@charlemagne : oui merci mais j'ai déjà ratissé tous les sites possibles et leur bandcamp, effectivement on trouve les 1er split et albums, mais en fait je cherche le 1er de cette trilogie (je me suis mal exprimé) : 'Kentucky' qui est clairement 'sold out' en version CD partout (à part un illuminé qui le vend une fortune sur un site américain) ... bref, la solution LADLO prod me plait bien ^^

Encore écouté cet autumn Eternal ce matin ... toujours le pied

AnusFraicheur
Membre enregistré
Posté le: 18/01/2016 à 07h28 - (119177)
Deckard : t'es pas doué. Sur discog, 12 dollars...

Deckard
IP:78.246.233.73
Invité
Posté le: 18/01/2016 à 13h03 - (119185)
Ah oui merci mon cher anus (je ne pensais pas écrire ça un jour), je passe mon temps à écumer les boites de prod mais je ne pense jamais à ce site.
Comme quoi pour un endroit qui ne voit jamais le soleil, tu as illuminé ma journée.

AnusFraicheur
Membre enregistré
Posté le: 18/01/2016 à 14h34 - (119186)
Tout le plaisir est pour moi! Des ténèbres jaillit la lumière...

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker