PANDEMIA - At the Gates of Nihilism (Mighty) - 30/04/2015 @ 07h40
Vingt ans de Death Metal au compteur, forcément, cela force le respect. Du coup, même si PANDEMIA n'a sorti "que" cinq album au cours de sa carrière, force est de constater que les tchèques ont a présent un putain de métier qui, une fois encore, fait des merveilles sur ce nouvel album "At the gates of Nihilism". Brutal, incisif et hyper rentre dedans, PANDEMIA ne s'est jamais distingué par une inventivité dès plus singulières mais a toujours réussi à proposer un Death efficace et "kiffant" à l'écoute. Tour à tour, et selon les albums, axés sur la mélodie, la sourde violence ou le travail des ambiances, PANDEMIA propose aujourd'hui avec "At the gates of Nihilism" un pot pourri de ce qu'ils savent faire de mieux. Plus équilibré et plus varié, ce cinquième album montre PANDEMIA sous son jour le plus mature, le groupe arrivant à juxtaposer des passages furibonds à des riffs en son clair assez aventureux. Grrrr... ça va faire mal.

Car oui, si PANDEMIA ne néglige pas de taper dans les mélodies, cet album est majoritairement basé sur la bastonnade et les remontrances au bon gout d'expéditions punitives. La massive production de Waldemar Sorychta sonne de manière claire et massive et met en avant le travail du batteur Pavel Kouba, ce qui renforce de manière considérable la violence de certains passages. On retrouve bien sûr, les spectres de MORBID ANGEL et MONSTROSITY auquel il faut ajouter l'effet rouleau à pâtisserie BOLT THROWER sur les passages les plus lourdingues. Ça envoie de la pivoine, on distingue bien les déboulonnages rythmiques en doubles croches, et le chant est toujours aussi guttural et bas du front. Mais ce que je retiens particulièrement, et qui met en valeur les bourrasques de violences, se sont les riffs en son clair ("Nihilistic Ages") et les passages carrément "posés" comme sur le break de "Zyklon b" où PANDEMIA vient chatouiller nos zygomatiques avec malice. Loin de venir se caler de manière impromptue, ces petits passages vicieux s'imbriquent impeccablement dans la puissance de feu du groupe, qui du coup, prend des aspect menaçant dès lors que le groupe enclenche la super vitesse où sort les griffes comme un vieil ours des montagnes. Dès lors, aucune faute de goût ne vient plomber "At the gates...", l'impeccable reprise de LOUDBLAST "After Thy Though" venant parachever avec bon gout ce cinquième album en forme de gâteau d'anniversaire !

Racé, dynamique et fort en gueule, ce cinquième album de PANDEMIA va certainement contenter les fans de la première heure en plus de contaminer de nouveaux petits diablotins toujours en quête de sensations brutales bien agencées.




Rédigé par : Pamalach | 15/20 | Nb de lectures : 9113




Auteur
Commentaire
GabinEastwood
Membre enregistré
Posté le: 30/04/2015 à 09h21 - (116612)
Un bon album de death sans prétention et qui va permettre au groupe de se faire mieux connaître.

Sans être grandiose on passe quand même un bon moment ce qui suffit largement



..::Ju::..
Membre enregistré
Posté le: 30/04/2015 à 22h54 - (116618)
Pas aussi emballé que toi mon cher Pam, à l'écoute de l'album. .. Je trouve effectivement que Pandemia a carrément progressé sur les riffs et les ambiances; par contre, cette diversité à un revers de la médaille à mon goût : l'album a beaucoup de mal à décoller....
Et au final, ne me laisse pas un souvenir impérissable... Un album de Death sympathique, mais il (me) manque quelque chose pour vraiment adhérer



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker