OVERKILL - The Electric Age (Nuclear Blast/PIAS) - 21/05/2012 @ 08h43
J'ai toujours trouvé qu'à côté du fameux Big Four, il y avait un autre carré d'as du Thrash, dont on parle beaucoup moins, c'est celui constitué d'OVERKILL, EXODUS, TESTAMENT et DEATH ANGEL. Et je ne parle que des groupes américains, un KREATOR ayant aussi totalement sa place dans cette division. Ces quatre grands noms du Thrash n'ont certes pas eu une carrière aussi populaire que celle de METALLICA, MEGADETH, SLAYER et ANTHRAX, mais ce sont eux aussi des groupes très importants et influents du genre. Certains me rétorqueront que ce Big Four bis que je cite n'a pas eu la même carrière que l'autre parce que la discographie de ces groupes fut par moment inégale... Ah parce que ça n'a pas été le cas des quatre groupes du Big Four peut-être?!

OVERKILL est là depuis très longtemps (il s'est formé en 1980) et est même considéré historiquement comme LE pionnier du Thrash! Il fait partie de ces groupes qu'on peut appeler les « blue-collar bands », de ceux qui n'ont jamais arrêté de faire ce qu'ils font. Car OVERKILL est bien le plus constant de tous les groupes de Thrash : ils n'ont jamais splitté ou fait de long break. Une ténacité à la MOTÖRHEAD, album/tournée ad vitam eternam, qui leur vaut aujourd'hui d'être le groupe de Thrash avec le plus d'albums à son actif : 16 albums studio (depuis la sortie de leur premier EP en 84) en 28 ans de carrière discographique!
Evidemment certains disques sont forcément plus inégaux que d'autres (notamment ces dernières années, avec des opus comme « Bloodletting » ou « ReliXIV » par exemple), mais OVERKILL a le mérite de n'avoir jamais sorti de mauvais album, ce qui est déjà un exploit en soi sur une aussi longue carrière.

L'avant-dernier disque, « Ironbound » (2010), nous avait fait retrouver le OVERKILL des grands jours. On ne les avait pas vu aussi inspirés depuis « Horrorscope » (1991), ce qui était déjà énorme. « Ironbound » est sans doute l'album le plus « progressif » d'OVERKILL, avec une majorité de longs morceaux (peut-être même trop longs parfois) avec des structures à tiroirs. Un album qui essayait un peu de proposer autre chose, tout en revenant à ses racines, avec leur disque le plus Thrash depuis « Bloodletting » (2000).

Qu'allaient-ils donc nous offrir avec ce nouvel album « The electric age »? Eh bien les New-Yorkais arrivent finalement encore à nous surprendre, puisque ce nouveau OVERKILL part dans une autre direction que « Ironbound ». Les morceaux sont globalement moins longs et alambiqués, et surtout quasi-intégralement up-tempo. Ce qui fait que « The electric age » est carrément leur album le plus Thrash depuis le mythique « Taking over » (1987)!!
Car si OVERKILL a oeuvré à ses débuts dans un Thrash bien véloce, il a commencé, comme la plupart des autres groupes du genre, à ralentir un peu le tempo à partir de la fin des années 80 (sur « The years of decay » précisément). Pour réellement embrasser son côté Heavy Sabbathien avec le flamboyant « Horrorscope ». Une démarche qu'ils exprimeront totalement sur le mésestimé « I hear black » (1993), majoritairement composé de mid-tempos sombres et lourds. Puis à partir de « From the underground and below » (1997 – excellent album au demeurant), OVERKILL mêlera ses racines Thrash à un Heavy plus « groovy » et moderne.

La production de ce nouvel effort est différente du précédent. « Ironbound » avait été mixé par Peter Tägtgren, qui a l'habitude de faire le même « mur du son » à tous les groupes dont il s'occupe. Pour « The electric age », le mix a cette fois été confié à Greg Reely (STRAPPING YOUNG LAD/DEVIN TOWNSEND, FEAR FACTORY, PARADISE LOST, DEVILDRIVER) qui a heureusement mis le chant et la batterie plus en évidence que Tägtgren. OVERKILL a globalement toujours le même son, notamment la basse ronronnante de DD Verni reconnaissable entre mille, mais le son de batterie est celui qui saute le plus aux oreilles aux premières écoutes. Une batterie bien en avant, avec une caisse claire très percutante, qui claque comme jamais (certains pourront peut-être lui reprocher un son trop compressé et clinique), ce qui est finalement un choix très judicieux, tant le jeu ultra-énergique de Ron Lipnicki drive cet album.

Certes OVERKILL ne propose absolument rien de neuf avec « The electric age », mais l'album est efficace du début à la fin, avec des titres plus directs et accrocheurs que le précédent opus. Il réussit même l'exploit, là où l'excellentissime « Ironbound » proposait quand même un ou deux morceaux plus faiblards, de ne contenir aucun titre de remplissage. Tous les morceaux de ce nouvel album sont du haut niveau.
OVERKILL a choisi une approche énergique et agressive. Ce qui implique un jeu de batterie effréné, avec beaucoup de double-grosse caisse notamment (Ron Lipnicki s'en donne à coeur joie à tous les niveaux sur cet album), des riffs bien Thrash, et un chant énervé de Blitz, quasi-constamment dans les aigus (même si ça lui arrive de moduler quelque peu sa voix).
Il n'y a qu'une seule chanson mid-tempo (« Black daze »), et c'est vrai que du coup l'aspect plus Heavy, inquiétant et ambiancé d'OVERKILL n'est quasiment pas présent sur l'album. Il l'est par touches, ce qui rend ces passages encore plus efficients, comme sur le break du monstrueux « Electric rattlesnake » (premier single et clip), le ralentissement sur « Drop the hammer down » (ponctué d'un somptueux solo de Linsk!) et le break « evil » (où Blitz prend sa voix démoniaque) du dernier morceau « Good night ». Ce morceau est d'ailleurs le seul de l'album qui commence calmement, avec une intro à la basse 8 cordes dont DD a le secret.
Certains titres sont clairement à l'ancienne, comme les redoutables « Save yourself », « 21st century man » et « All over but the shouting », qui auraient pu figurer sur n'importe quel des quatre premiers albums de la chauve-souris New-Yorkaise. Et cette tuerie de « Old wounds, new scars » va vite devenir, à mon humble avis, un incontournable des setlists du groupe.
Les solos de Dave Linsk sont globalement remarquables (Linsk est définitivement le meilleur guitariste que le groupe ait eu), et les mélodies vocales de Blitz très accrocheuses.

Ce qui est fort c'est qu'OVERKILL réussit avec ce nouvel album à proposer un disque quasi-intégralement Thrash, sans qu'il paraisse linéaire sur la durée. Une fois qu'on a bien écouté l'album, on se rend compte que chacun des dix morceaux nous reste dans le cortex, et qu'on a affaire à un opus vraiment très inspiré. Là est toute la différence.
J'irais même jusqu'à dire que « The electric age » est le meilleur album d'OVERKILL depuis « The years of decay » (1989)!!

A revoir très vite sur scène (dommage qu'ils ne soient pas au Hellfest 2012 d'ailleurs), où OVERKILL reste une machine de guerre qui peut foutre la pige à n'importe quel groupe!

http://www.wreckingcrew.com - 199 visite(s)

En écoute sur Deezer - 132 téléchargements


Rédigé par : Stéphane | 17/20 | Nb de lectures : 13500




Auteur
Commentaire
only4theweak
Membre enregistré
Posté le: 21/05/2012 à 09h08 - (102104)
cet album est énOOOrme, Overkill met la piquette aux petits jeunes avec ca

Dittohead
IP:90.32.128.48
Invité
Posté le: 21/05/2012 à 11h36 - (102109)
Efficace c'est le terme qui convient en effet parfaitement pour cet opus.

arno B/C
IP:89.224.17.146
Invité
Posté le: 21/05/2012 à 13h40 - (102111)
Dès les premières notes, on sent qu'Overkill en a encore dans la pantalon !!!! Après l'excellent Ironbound, j'attendais avec impatience la nouvelle galette et franchement je n'ai pas été déçu...Carré, efficace et le chant très énervé de Bobby Blitz sied à merveille avec ce putain de bon groupe ! Seul ombre au tableau effectivement, pas de concerts chez nous de prévu ! J'étais à leur concert de Barcelone il y a 3 ans et en live, c'est rouleau compresseur & Co ;-)

vsgreg
Membre enregistré
Posté le: 21/05/2012 à 17h25 - (102114)
Comme le dit très justement Stéphane, OVERKILL part dans une autre direction que « Ironbound » ... qui était absolument fabuleux.

je suis donc un peu moins enthousiaste pour ce "The Electric Age" qui est plus rapide mais moins dantesque que Ironbound.

Enfin la je fais mon chieur.




hainemijuré
Invité
Posté le: 21/05/2012 à 18h32 - (102115)
Du Overkill en pleine forme



SlaytaniC
IP:83.195.178.48
Invité
Posté le: 21/05/2012 à 18h44 - (102116)
putain de disque de thrash!!!!

magibus
Membre enregistré
Posté le: 21/05/2012 à 19h07 - (102117)
du tres grand OVERKILL
Messieurs rdv au WACKEN pour une bonne gifle

Hysteron-Proteron
Membre enregistré
Posté le: 21/05/2012 à 21h40 - (102119)
mortel cette album !
Pour moi aucune fausse note dans la disco d'Overkill!



Hysteron-Proteron
Membre enregistré
Posté le: 21/05/2012 à 21h41 - (102120)
Correction: "Mortel cet album" :)

SeyrArno
Membre enregistré
Posté le: 21/05/2012 à 21h43 - (102121)
Pas de sélection ? Dommage

SeyrArno
Membre enregistré
Posté le: 21/05/2012 à 21h43 - (102122)
Pas de sélection ? Dommage

Raoul Volfoni
Membre enregistré
Posté le: 22/05/2012 à 05h47 - (102129)

Je n'avais pas acheté d'album depuis "the years of decay". je suis tombé sur celui-la par hasard et je me suis laissé tenter par le magnifique Digibook.

Il a fallu me réhabituer à la voix, mais musicalement, grosse claque.



skyclad
Membre enregistré
Posté le: 22/05/2012 à 20h15 - (102146)
Ironbound était un album grandiose,celui-ci ne l'est pas moins



SABBAT71
Membre enregistré
Posté le: 22/05/2012 à 20h38 - (102147)
un album de grande qualité de nos thrashers de NY.



Nikta
IP:90.49.238.63
Invité
Posté le: 23/05/2012 à 09h36 - (102152)
Un poil de cul en dessous d' Ironbound pour moi, qui était plus varié et avec plus de leads de guitare mémorables. Mais celui-ci tient carrément la route et confirme qu' OverKill est revenu au top, pour de bon j'espère!
Par contre c'est clair que ça fait chier qu'il n'y ait pas de date en France...

Piet
Membre enregistré
Posté le: 27/07/2012 à 14h19 - (103151)

J'adore cet album mais, pour moi, il est du même acabit que le précédent. Donc, si on aime Ironbound, difficile de ne pas aimer celui-ci. Seule différence pour The Electric Age par rapport à Ironbound, quelques compos sont plus longues.

Je regrette juste le manque de prise de risque car, s'ils en pondent 5 dans cette veine là, ils vont lasser leur public !



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker