OTIUM - Sit down and breathe (M&O Music) - 24/06/2013 @ 08h33
Le premier album d'OTIUM "Sacrified Generation" ne m'a pas laissé un souvenir impérissable.
Pas trop mal ficelé mais manquant encore d'expérience et de maturité, le groupe Parisien montrait une belle motivation malgré quelques points plus problématiques qui plombaient parfois sa musique.
Mais le temps à passé et voici donc OTIUM sur les startings blocs prêt à bouffer un max de bidoche.

"Sit Down and Breathe", le deuxième et nouvel album se compose de sept nouveaux titres et montre dés le départ une évolution stylistique qui, sans faire table rase du passé, démontre du chemin parcouru par le combo.
Plus sombre et j'ai l'impression plus introspectif, ce nouvel opus m'a plus intéressé que le précédent.
Le fait que le groupe se soit éloigné de ses influences n'est pas étranger à mon intérêt mais il faut aussi souligner l'authenticité du combo qui n'a pas oublié que sa sève prenait racine dans les mélodies et les dynamiques mid tempos.
Plus personnelle et affirmée, la musique à laissé l'influence Néo des débuts faire place à présent à un metal plus noir et plus dur, débarrassé des rythmiques trop classiques du premier album (On trouve même un morceau surprenant et bien speedé " No time to play").

Je retrouve un peu de la "bonne" période MARYLIN MANSON, notamment lors des couplets murmurés ou lors de certains hurlements.
La production met plutôt bien en valeur les compositions d'OTIUM en leur apportant toute l'obscurité nécessaire à ce qu'ils semblent vouloir à présent (C'est Guillaume Bideau qui s'est chargé du mix et du mastering)
Le son de guitare est désormais plus âpre, les riffs ont plus de consistance, de rigueur et de tenue.
La section rythmique à elle aussi fait des progrès avec plus de dynamisme et plus de relief, particulièrement au niveau de la batterie.
Si les parties mélodies sont toujours présentes, elles sont davantage incorporées au mix, et sont contrebalancés par des growls nerveux. Le visage du groupe apparait du coup autrement plus vindicatif et les parties plus rythmées au niveau du flow plus discrètes et nuancées.
Ne souhaitant pas non plus se métamorphoser en ce qu'il n'est pas, OTIUM à conservé quelques onces de lueur et de rebondissements.
Pas évident à mémoriser, cet album est moins accessible que le précédent. Sa personnalité singulière lui permet cependant de se distinguer de la masse des productions du même type. Reste au groupe à trouver son public à présent.

Surpris, j'avoue que je l'ai été par ce nouvel opus. Plus mature et plus sombre, OTIUM à bien avancé. Le dernier morceau "The rabbit song" est à ce titre le morceau le plus intéressant du disque. Assez hypnotique mais violent et inquiétant, ce morceau semble vomir le malaise. Cela laisse confiant pour l'avenir du groupe...


Rédigé par : Pamalach | 13/20 | Nb de lectures : 11715




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker