OSI - Fire Make Thunder (Metal Blade/Sony) - 30/05/2012 @ 08h04
Apparu en 2003 dans un contexte de débauche démonstrative (je parle bien sûr de métal progressif), l’Office Of Strategic Influence s’est rapidement distingué avec a contrario un album remarquable de sobriété.

Son line-up aux allures de super groupe n’a fait qu’ajouter la cerise sur un gâteau dont nous nous sommes empiffrés sans retenue : Portnoy, Moore, Wilson, Matheos, Malone, que du croustillant et du fondant !

Et puis, allez savoir ou comprendre pourquoi, le chemin de la gloire tout tracé devient soudain chaotique : dure réalité d’un second album qui ne transforme ni ne confirme les espérances suggérées par le premier ("Free" en 2006) et un troisième ("Blood" 2009) qui creuse plus profondément encore le sillon du doute : ne nous sommes-nous pas emballés trop vite ?

3 années plus tard (ce qui semble être désormais le rythme régulier des sorties) en ce printemps électoral et maussade, O.S.I revient avec "Fire Make Thunder" espérant convaincre les indécis ou les déçus. Et pour peu qu’ils soient ouverts et attentifs, ils pourraient découvrir une riviera de perles rarissimes et autres joyaux introuvables.

Du feu, du tonnerre (en tout cas dans l’esprit, OSI n’est pas D.T), c’est bien ce que l’on réclame de la part d’un groupe et surtout d’un duo de talent formé par Kevin Moore et Jim Matheos. Un duo que vient épauler Gavin Harrison, génial batteur de feu P.Tree( ?).* Inutile de dire que cette arrivée ranime un intérêt quelque peu émoussé.

Pour autant, ont-ils été sensibles aux critiques ? Difficile de répondre catégoriquement à cette question d’autant que sur le fond, rien ne semble avoir changé. Le binôme mélodies aériennes / phases plombées est toujours d’actualité. Le secret de la réussite ou les causes de l’échec de cette combinaison réside dans l’équilibre parfait de ces 2 aspects de la musique du groupe. C’est l’identité même d’OSI, celle qui a fait mouche sur le premier album… avant de se diluer sur les 2 suivants !

D’aucuns identifient avantageusement OSI à des formations de la scène métal atmo comme P.Tree ou Tool. Comparaison plutôt flatteuse si l’on s’en tient au premier album, beaucoup moins en ce qui concerne la suite. Néanmoins, il y a toutes les raisons de penser que le groupe a retrouvé l’inspiration car ce qui fonctionnait moins reprend enfin du corps et du sens.

On a pu reprocher au timbre de voix de Moore de parfois nous endormir. Cette récrimination n’a plus lieu d’être sur "Fire". Son chant s’est quelque peu étoffé et épaissi. Et s’il continue de « murmurer », il le fait avec plus de conviction. Ou bien il est mieux mixé ce qui permet de laisser passer une émotion bien réelle. ("Indian Curse").

Toutefois, il serait injuste de ne pas lui reconnaître un goût certain pour la construction d’ambiances très imagées (voire cinématographiques) au sein desquelles il distille des mélodies hypnotiques et grisantes à souhait dès "Cold Call", titre qui ouvre l’album.

Le terme d’électro metal ambiant a été également avancé pour définir la musique d’OSI ; métal elle l’est certainement et pas seulement parce que le duo fondateur est issu de cette scène. Elle le prouve avec des pièces comme le très groovy "Guards" ou "Enemy Prayer" et sa rythmique lourde et répétitive.

"Big Chief II" offre un visage très punchy limite jazz metal énervé où le phrasé saccadé de Moore colle parfaitement. Dommage qu’il soit trop court ! (3min04). Quant à son versant électro, indéniablement les titres "Wind Won’t Howl" et "For Nothing" entérinent ce choix avec un satisfecit particulier pour la mélodie imparable de "Wind…"

A ce stade, il est temps de rendre hommage au travail effectué par Jim Matheos l’autre tête pensante de ce duo magique qui utilise son talent de guitariste de « métaleux bourrin » au service de compositions ciselées dignes d’un Steven Wilson. Les solos en moins.

Place maintenant à "Invisible Men" qui clôt les seulement 42 minutes de "Fire Make Thunder". Sur près de 10 minutes, OSI déroule et concentre l’essentiel de ce qu’il sait faire de mieux comme pour nous dire : « Ecoutez, finalement OSI, c’est tout ça ! » CQFD !

* ci-joint le court extrait d’une interview donnée par Steven Wilson à Planet Rock Radio le 6 avril dernier:
"In essence, Porcupine Tree has probably run its course, I believe the band have reached a peak both musically and commercially and with my own change in musical direction, it would seem to me to be the appropriate time to put the band on a hiatus. I've enjoyed the extra freedom of being a solo artist and how it allows me to be more diverse than within the context of a band. I'm sure the band will appear again in some form, but not in the foreseeable future, I have a large backlog of musical ideas, I would like to see them come to fruition outside a band context, I trust most Porcupine Tree fans will see the greater picture and look forward to these exciting projects"
A suivre…

Cold Call - 161 téléchargements


Rédigé par : Karadok | 15/20 | Nb de lectures : 11844




Auteur
Commentaire
prodijital
Membre enregistré
Posté le: 30/05/2012 à 14h44 - (102241)
Album incroyable, plein de finesse comme d'habitude chez OSI.
" Wind Won’t Howl " est le morceau de l'album pour moi, superbe.



ZeSnake
Membre enregistré
Posté le: 30/05/2012 à 18h44 - (102247)
j'aime beaucoup Free et Blood (pas l'éponyme par contre...), mais celui-ci est tout aussi bien. les deux premiers morceaux sont fantastiques. j'étais dubitatif sur les titres plus cool au début, mais finalement ils passent comme une lettre à la poste et sont même plus convaincants que les morceaux cool des précédents albums... une belle réussite. maintenant j'écouterai pas ça tous les jours non plus. je trouve surtout que ce projet a un charme indéniable dans un style que j'aime bien qualifier de "Lounge-Metal"

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker