ORUGA - Réedition E.p (Apathia) - 07/02/2014 @ 08h44
ORUGA est un groupe de Sludge/doom originaire du nord de la France et qui vous propose aujourd'hui avec cet E.p Éponyme, une réédition de ses premières heures discographique pour le grand plaisir de nos zygomatiques et de nos oreilles. Sortit en novembre 2013, c'est seulement aujourd'hui que nous proposons la chronique de cette réédition, mais le jeu en vaut la chandelle car ce gargantuesque mélange de riff fumants et de rythmes colériques a quelque chose d'assez addictif.

"Massive, organique et oppressante, la musique d'Oruga vous mettra agréablement mal à l'aise" : Voila la phrase la plus pertinente que je retiens du dossier de presse d'ORUGA. En effet, et malgré plusieurs passages très rugueux, l'inconfort suscité par ces six titres ne sombre jamais dans la punition auditive. Personnellement, je trouve que cela tient pas mal à la qualité générale des riffs mais aussi grâce à une qualité sonore générale satisfaisante pour un groupe aussi "jeune" (j'émettrais tout de même quelque réserves quand au traitement réservé à la voix, mais on y reviendra à la fin).
Bien que les grasses guitares soient lourdes et saturées au possible, jamais on n'a cette sensation de son compact et compressé qui est l'apanage de certaines groupes actuels.
Ici au contraire, le groove pourtant pachydermique de la section rythmique sonne assez aéré et malgré l'écrasante sensation de lourdeur dégagée par l'ensemble des chansons, on a l'impression que tout "respire". Pas de méprise cependant, c'est ici un terreau de boue putride qui vous balancé en plein visage, ORUGA revendiquant autant le froid de ses terres d'origines que l’âpreté de ses noirs sentiments.

Les hostilité débutent pourtant d'une manière un peu étrange avec "Northern Promises". Après un extrait du film "Massacre à la tronçonneuse" débute une sorte de chaos musical assez raide et rêche où tout semble avoir des difficultés à se mettre en place. Mais plus le morceau progresse et plus la cohérence du groupe prend de l'ampleur pour terminer sur un final réussi où ORUGA montre qu'il aime autant à laisser planer les ambiances qu'a défoncer des murs.
"Kissing The void", le morceau suivant enclenche la seconde et laisse apparaitre un coté vraiment plus vintage aux sonorités générales, le groupe tapant joyeusement dans la Wha - Wha, les gros bends à la guitare et les larsens vicieux. Le reste de l'E.p restera dans cette veine plus "mélodique", le groupe proposant même quelques accélérations de tempo lors de la très efficace "My 9/11".
Plus on progresse dans l'E.p et plus on à l'impression que le groupe joue de mieux en mieux. Les deux dernières chansons "Crimson Dawn" et "Blitzkrieg Lady" montrant des musiciens inspirés sachant donner du souffle à leurs composition. On dirait presque qu'au départ, ORUGA sort de sa grotte glacé un peu engourdi et du coup décide de s'ébrouer de manière un peu désordonnée histoire de retrouver tout ses esprits et sa tonicité musculaire...et une fois prête au combat, la bête montre toute l'étendue de sa hargne.

Alors bien sur, ORUGA n'invente pas grand chose, mais j'avoue bien volontiers que plus je suis revenu vers cet E.p et plus je l'ai apprécié. Je regrette cependant cette voix trop noyée dans le mix et qui semble se perdre parfois dans le méandre des distorsions. Plusieurs autres groupes de Sludge font pareil alors c'est peut être un kiff pour les groupes ? En tout cas, moi je trouve ça un peu dommageable au niveau du retentissement de la voix. Cela ne m’empêche pas cependant d'avoir apprécié cette réédition sortie chez APATHIA...en attendant l'album prévu pour bientôt...ça devrait être bon !


Rédigé par : Pamalach | 14,5/20 | Nb de lectures : 12502




Auteur
Commentaire
Pas mal
IP:109.7.102.226
Invité
Posté le: 07/02/2014 à 09h09 - (110906)
Mais je préfère Sylvester Staline

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker