ORUGA - Blackened Souls (Apathia) - 08/09/2014 @ 07h39
Cet album est fait pour tromper. Du logo à la pochette en passant par le titre, tout est fait pour tromper l’auditeur en quête de musique vite entendue, vite digérée, vite oubliée. Tout est réuni pour dissuader le p’tit con sans imagination qui va penser tout savoir avant d’avoir écouté.

En dépit des apparences donc, Oruga n’est pas un groupe de black metal exotique mais un putain de combo cambrésien de doom sludge ultra cracra, dont la zique enduite de mélasse et recouverte de boue laisse un goût âpre dans la bouche. Un goût de terre qui aurait épongé les urines saturées de jus de moules et de bière d’un estivant à la grande brocante de Lille.

Blackened souls est le premier album du combo français après un EP éponyme remarqué dans le microcosme du doom. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce premier essai est tout à fait recommandable.

Dès l’ouverture, "Heretics", l’auditeur est plongé dans un sludge hypnotique, ultra pesant, avec une batterie qui compte ses frappes et qui lance le titre sur un tempo d’une lenteur et d’une lourdeur pachydermique du meilleur effet. La voix intervient, profonde, sombre. On remarque d’emblée – bon point – l’effort de construction et la recherche de « mélodie » qui traverse ce premier titre (comme le début de "Dead among the living" ou la construction globale du dernier titre, "Ghosts of Anneliese"). La voix suit la rythmique, parfois à la limite de la rupture mais toujours en soulignant la lourdeur globale du propos. Un sludge dont la recette a déjà été entendue certes, mais très bien construit. On remarque également le son très massif, qui convient parfaitement à la musique d’Oruga et qui met en valeur chaque instrument. On notera enfin sur ce premier titre – mais les suivants reprendront opportunément la formule – une basse vrombissante du meilleur effet, comme un passage obligé pour ce type de doom au demeurant (par exemple sur le second titre, "We, The darkness", très typé Eyehategod).

La plupart des morceaux sont bâtis sur une trame assez similaire, soit l’alternance de passages lourds et de moments de respiration ("Heretics", aux alentours de la 7’, "Dead among the living" vers les 2’et 3’ et "Cursed" vers les 3’20), de passages sombres et de ponts plus aériens ("Dead among the living" encore, le morceau le plus varié pour moi, avec sa petite accélération vers les 5’ et son pont aérien aux alentours des 6’ ; l’intro de "Disciples"). Ces breaks plus lents sont bien trouvés, très opportuns dans la musique du groupe tant ils offrent à l’auditeur un temps de recul et de contraste, qui lui permettent d’apprécier davantage encore les moments de pesanteur (sur "Cursed", le passage des 3’20 à 4’50 où le calme revenu fait place à une montée en puissance progressive jusqu’à l’explosion).

On regrettera simplement une certaine monotonie des vocaux, qui ne varient pas suffisamment (sauf sur "Dead among the living", vers les 2’, où la tonalité change, comme sur "Disciples" par instants également) et parfois certaines longueurs qui ne se justifient pas, comme sur "We, The darkness" par exemple où cinq minutes auraient largement suffi, selon moi, à maintenir l’auditeur en état d’alerte.

Si certaines influences Eyehategod me paraissent encore facilement discernables, il n’en reste pas moins que Blackened Souls est un album à conseiller très vivement aux amateurs de beau doom sludge, racé et doté d’un son digne de ce nom. Oruga, un nom à garder sous le coude.




Rédigé par : Raziel | 15/20 | Nb de lectures : 10984




Auteur
Commentaire
Invited
IP:92.90.21.1
Invité
Posté le: 09/09/2014 à 09h14 - (113500)
C'est bizarre quand même quand c'est um titre mid tempo on crie au génie mais lorsque c'est un titre rapide on voit souvent des commentaires du type :"c'est chiant, toujours la même chose, les riffs sont pauvres ou c.est d.une nulité absolue!!

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker