ORIGIN - Omnipresent (Agonia/Season of Mist) - 08/08/2014 @ 09h30
Le death-metal américain est à l’honneur ces dernières semaines car après la sortie de l’énorme INCANTATION, et en attendant l’arrivée des nouveaux GORGASM et CANNIBAL CORPSE c’est ORIGIN qui nous revient cet été avec un nouvel opus.

Le quartet avait à se faire pardonner après l’accueil mitigé de « Entity », il faut dire qu’il était assez inégal au niveau des morceaux et pas aidé par une production un peu faiblarde, cependant à leur décharge passer après l’énorme « Antithesis » et réussir à faire mieux était une mission quasi-impossible. De plus la formation de Paul Ryan a eu pas mal de changement ces dernières années, avec notamment l'intégration au poste de chanteur de Jason Keyser (ex-SKINLESS) qui signe son premier enregistrement avec le combo, bien qu’il ait participé déjà à la précédente tournée.

Après l’avoir longuement écouté en ligne, j’attendais de voir si l’écoute du cd me procurerait un sentiment différent ou identique, car j’ai été très incrédule et déçu quand je l’ai entendu la première fois même si je sais bien que le quartet pratique un genre qui a besoin d’un long moment d’attention pour apprécier toute sa subtilité. Hors là, à l’instar de HOUR OF PENANCE, les américains n’arrivent pas à retrouver l’inspiration et la brutalité d’il y’a quelques années et qui en ont fait un des fers de lance de la scène extrême mondiale.

Dès les premières secondes ce qui est marquant c’est le boulot incroyable de John Longstreth, à croire que son passage chez GORGUTS l’a encore fait progresser tant sa vitesse, sa précision et son jeu au pied sont d’une rigueur et d’une technicité sans failles. En revanche ce qui est flagrant sur « All things dead » c’est la répétition des riffs et surtout leur manque d’inventivité. Le constat est hélas le même pour l’ultra-court « Thrall : Fulcrum : Apex » inintéressant au possible ou pour « Manifest Desolate » qui fait penser à un empilement de riffs les uns sur les autres sans aucune cohésion, et je ne parle pas du break central qui tombe comme un cheveu sur la soupe même s’il y’a de l’idée, c’est vraiment dommage car la seconde partie de ce titre est plus lente et plus intéressante même si l’on a entendu bien mieux. Le constat est aussi le même pour « Unattainable Zero » où l’impression que la batterie blaste dans le néant est totale, et là encore on a droit à des riffs éculés et à un manque total d’idées, cette sensation est identique pour « Malthusian Collapse » et « The indiscriminate » qui tournent à vide et se répètent indéfiniment, et je ne parle pas des interludes instrumentaux qui n’apportent strictement rien à l’ensemble.

Si l’ex-ANGELCORPSE s’est surpassé derrière son kit, on comprend vite que Paul Ryan, bien qu’ayant toujours son style bien à lui, est en nette baisse d’inspiration tant ses idées manquent de tranchant et surtout que dire du nouveau frontman ? Il fait ce qu’il peut et se donne au maximum mais force est de reconnaître que son chant est franchement monotone et paraît parfois un peu juste en matière de puissance et d’accroche vocale, cela baisse encore l’intérêt de certains morceaux déjà franchement justes. Quant à la production (toujours signée Robert Rebeck) elle sonne naturelle et évite le côté plastique déplaisant, il est quand même à noter qu’elle manque de profondeur et que parfois la batterie bouffe tout l’espace sonore sur les parties rapides et relègue les autres instruments et organes au second plan.

Heureusement il y’a quand même quelques titres qui nous montrent que le géant n’est pas encore mort, je pense notamment à l’énormissime « The absurdity of what i am » avec son début démentiel et où l’on retrouve toute la puissance et la patte si caractéristique du groupe. Celui-ci se surpasse sur l’original et réussi « Retribution of Filth » qui surprend par ses influences punk et ses riffs hardcore, mais tout en gardant la base brutal-death, et on termine avec une reprise réussie de S.O.D (« Kill Yourself ») qui nous laisse cependant très songeur.

Alors oui ce nouvel album est certainement le plus varié et le plus accessible des américains mais au final on ne retient que peu de bonnes choses tant tout cela s’éparpille vers l’infini et c’est surtout plus faible que son prédécesseur, et ça n’est pas encore avec cela qu’ils vont retrouver les sommets. Sans être totalement mauvais il est franchement raté et pour des musiciens de cette trempe c’est une réelle déception tant on peut s’attendre légitimement à mieux.




Rédigé par : GabinEastwood | 12,5/20 | Nb de lectures : 12874




Auteur
Commentaire
black
IP:209.44.107.250
Invité
Posté le: 08/08/2014 à 10h16 - (113149)
Retribution of filth est juste la pire daube que le groupe ait jamais enregistré, ce qui décrédibilise complètement la chro, Malthusian Collapse étant un de leurs meilleurs titres...

Moulinexxx
Membre enregistré
Posté le: 08/08/2014 à 11h42 - (113150)
Personnellement c'est le premier album du groupe auquel j'accroche vraiment, je trouve que c'est une tuerie, mais effectivement c'est plus "accessible" qu'avant, plus digeste.



Seb On Fire
Membre enregistré
Posté le: 08/08/2014 à 12h48 - (113156)
J'aime bien cet album, plus simple d'accès et un peu moins mécanique que les précédents. Bon, c'est pas Antithesis certes, mais je trouve qu'il fait bien le boulot et je me surprend à la faire souvent tourner sur ma platine.

PSD
IP:84.101.168.223
Invité
Posté le: 08/08/2014 à 13h07 - (113158)
Après un Entity sévèrement en demi-teinte, ce Omnipresent est une grosse daube. Qu'ils reviennent vite à l'orientation full speed, c'est là leur domaine.

Bras cassé
Membre enregistré
Posté le: 08/08/2014 à 13h54 - (113159)
Quelques passages trippants masquent la banalité de cet album. Album quelconque !

popol
IP:92.222.24.250
Invité
Posté le: 08/08/2014 à 14h11 - (113160)
étonnant de lire cela ici alors que la plupart des chros oscillent entre 16 et 20/20

darkangel91
Membre enregistré
Posté le: 08/08/2014 à 15h49 - (113163)
....j'aime pas les blasts.... :)

Dav
IP:90.7.198.21
Invité
Posté le: 08/08/2014 à 22h51 - (113166)
J'aime pas les cons !!!

Raoul Bitembois
IP:2.8.153.79
Invité
Posté le: 11/08/2014 à 09h43 - (113178)
Un bon album, quoiqu'assez inégal.
Pourtant, ça démarre brutal, ça envoie sec (All Things Dead + break de bâtard sur Thrall) mais après, y a des passages où ça perd en intérêt.
Le mec au chant assure nif. Je le préfère limite au précédent!

Meridian
Membre enregistré
Posté le: 11/08/2014 à 17h17 - (113181)
La chronique vise juste : sur le fond, le groupe a conçu son album "le plus accessible" et le moins excitant. Comme dit ci-dessus ça démarre en trombe, ça accapare la partie du cerveau consacrée aux pulsions violentes, puis on conduit la caisse en regardant le paysage et on oublie que la galette tourne dans l'autoradio. Certes il y a quelques (très) bons titres comme "All Things Dead", "The Absurdity Of What I Am" (quoique répétitif) et "Malthusian Collapse" mais le reste, peu recherché et rébarbatif (ils font inlassablement tourner les mêmes riffs dans 95% des compos), est profondément ennuyeux... Sur la forme, c'est assez bien produit malgré la sulfateuse en mode automatique qui tend à couvrir les cordes lorsque tout part en même temps. Donc vous l'aurez compris, déception pour ma part... pourtant je l'attendais avec impatience. Ce sera un 8/20 en attendant la session de rattrapage.



Maxgrind
IP:2.8.141.249
Invité
Posté le: 11/08/2014 à 18h21 - (113182)
@Seb On Fire : Si t'as aimé cet album, écoute donc Entity ;)
@Meridian : comme on se retrouve et je rejoins complètement ton avis, ainsi que celui de la chro ;)

Pourtant, lorsque j'ai démarré l'écoute de l'album, ça augurait du lourd, ça se présentait sous les meilleurs auspices avec cet enchaînement All Things Dead / Thrall : Fulcrum : Apex ultra violent, ultra brutal et ultra efficace! De quoi me rendre très enthousiaste pour la suite...
Et puis là, c'est le drame! Des interludes inutiles, un gros manque d'inspiration et une grosse perte d'intérêt. Entre les titres moyens "plus" (The Absurdity Of What I Am, Manifest Desolate) et le reste qui est tout bonnement... mauvais, ça passe mal. D'ailleurs, la reprise est on ne peut plus chiante.
Vers la fin, il y a le morceau Malthusian Collapse qui vient relever un peu le niveau. M'enfin bon... Ça fait très light tout ça...

John Longstreth est ultra véloce comme à son habitude et Jason Kayser, en tant que nouvelle recrue, gère très bien son affaire.
Malheureusement, il faut se tourner du côté des guitares pour voir où se situe le malaise/mal-être...

En bref, un album en très grosse demi-teinte... Après une discographie sans faute (oui, oui, Entity déboîte!), Omnipresent représente le premier faux pas d'Origin.

..::Ju::..
Membre enregistré
Posté le: 14/08/2014 à 16h39 - (113223)
Quelle déception.......

Plus le temps passe, plus je suis exigeant ; Qui plus est avec un groupe comme ORIGIN, au talent indéniable et aux aptitudes incroyables.
Avec une pointe d’appréhension non négligeable, depuis que le décevant ‘Entity’ nous a placé face à l’impossible réalité : ORIGIN n’est pas infaillible.

Et cette faiblesse, que l’on croyait passagère, semble, malheureusement s’installer. Comme une maladie chronique, un cancer véreux, que les chimiothérapies ne parviendraient pas à détruire, la facilité et la banalité, ont pris possession d'ORIGIN.

Une entité forte et talentueuse telle qu’ORIGIN devrait, ou doit, savoir faire face à ce genre de désagrément. Et, ce n’est pas vraiment le cas, malheureusement.

Tout ici n'est que mièvre simplicité et ridicule accessibilité. C'est vraiment triste de voir un groupe se contenter de si peu comme sur "Omnipresent", alors que les types ont largement le talent et le bagage technique pour faire beaucoup mieux.
Forcément, comparé aux poulpes anémiques qui peuplent la scène Brutal Death, ORIGIN demeure bien au dessus du lot. Mais ce n'est pas une raison pour se satisfaire d'un album aussi creux et vide. Au contraire, même, les poulpes ont le mérite de faire ce qu'ils peuvent, et d'être limités intellectuellement et artistiquement. Ce qui n'est pas le cas d'ORIGIN...
Triste massacre, triste réalité...



alex666i
Membre enregistré
Posté le: 20/08/2014 à 01h31 - (113261)
Bon bein j'ai tous les disques d'origin, mais je n'achèterai pas cet album.. Vos commentaires m'ont calmé! Lol même pas envie de l'écouter..



Seb`
IP:176.180.72.14
Invité
Posté le: 20/08/2014 à 18h36 - (113270)
Tout a été dit : Le seul titre dans la pure tradition Originesque : All Things Dead.
Après, y'a la 5, voire la 6, et la 11 qui "sont au dessus" des autres bouses.
Et y'a juste le tapping de malade de la 8 qui est à extraire, aussi.
La 9 c'est juste le paroxysme de la merde.
Bref, à part quelques titres et Longstreth, biensur, heureusement qu'il est là, lui, toujours aussi monstrueux, y'a rien à retenir.
Et perso', James Lee me manque terriblement ! J'aime pas trop le nouveau.

fruustyler
IP:109.26.209.88
Invité
Posté le: 15/10/2014 à 13h00 - (114014)
"Retribution of Filth" ... faut qu'ils arrêtent d'écouter Napalm. On dirait "Suffer the Children", même structure, même genre de riffs!

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker