ORDO OBSIDIUM - Orbis Tertius (Eisenwald) - 22/06/2012 @ 08h53
Originaire de la Bay Area, plus propice à enfanter des groupes de thrash, ORDO OBSIDIUM se démarque des autres rejetons impies du coin en pratiquant du black metal. Mais les influences du trio donnent une teinte résolument funeral doom à leur musique. Ce premier album, Orbis Tertius, en est le premier témoignage. Sorti chez Eisenwald Productions, il n’a pas été précédé de démo, EP ou split. J’avoue que je suis souvent assez sceptique quand c’est le cas, car la plupart du temps les groupes se voient trop beau trop vite et l’album se transforme souvent en démo trop longue et trop maladroite. Mais à l’écoute de ce premier album on sent qu’il s’agit de l’exception qui confirme la règle.

En 47 minutes, les Californiens posent une ambiance morbide sur les cinq morceaux qui composent l’album. Les morceaux sont globalement longs, le plus court durant un peu plus de 6 minutes, les plus longs 11 et 12 minutes, et permettent de développer des ambiances mortuaires et désolées. Deux axes sont clairement identifiables dans l’album. Les parties rapides et mid-tempo sont clairement black metal, d’une obédience clairement suicidal BM. Les riffs pleurent un désespoir palpable. Certes, le résultat est moyennement original, mais l’effet est bien là et on se laisse assez rapidement prendre par l’ambiance joyeuse des passages de ce type. Le troisième morceau, éponyme, est une perle de noirceur BM. Les passages plus rapides suintent également les ténèbres, toujours dans cette volonté d’étendre un voile malfaisant et triste sur l’auditeur. Ces parties sont encore plus classiques, mais également efficace. Elles font notamment penses aux travaux de BETHLEHEM sur les premiers albums.

Et par moment, le groupe tire le frein à main, et comme je le disais au début de ma chronique, sort l’arme de destruction passive, ses influences funeral doom. On pense tout de suite aux maîtres du genre, EVOKEN ou MOURNFUL CONGREGATION en tête. Les riffs se font plus cristallins, plus abyssaux également. Si ces parties sont moins nombreuses, elles marquent de manière indélébile l’album, en amplifiant l’ambiance morbide et désespérée de l’album, l’imposant aux esprits les plus torturés et dépressifs. Cette ambiance doom est vraiment imprégnée dans tous les morceaux, même dans les passages plus black metal. Et en ce sens, ce premier essai mérite clairement l’étiquette de « Doomed Black Metal » donné par le label.

Certes, tout n’est pas parfait dans ce premier essai. Certaines longueurs se font sentir sur certains morceaux, les riffs se répétant un peu trop, l’ambiance ne décollant par moment pas. Les 47 minutes ont l’air de durer environ 5 ou 10 minutes de plus, et on décroche par moment. Mais au final, les morceaux sont torturés, originaux et prenants. L’écoute se fait intense dans les bonnes conditions et il s’agit clairement d’un très bon premier essai. Nul doute que si le combo persiste dans cette voie il deviendra un maître du black metal funéraire dans les années à venir. Un groupe à suivre, assurément.


Pas de site officiel - 133 visite(s)

Ordo Obsidium - Emptiness Under the Moon - 117 téléchargements


Rédigé par : Skay | 16/20 | Nb de lectures : 11556




Auteur
Commentaire
Solace
IP:77.12.18.115
Invité
Posté le: 23/06/2012 à 23h04 - (102713)
Tres bon!

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker