ORDER OF 315 - Antipi (Autoproduction/Dooweet) - 07/01/2016 @ 07h50
Second album pour ce groupe parisien au nom bien curieux (y’a-t-il un rapport entre « Anti-Pi », Pi qui vaut 3,14, et 315 ? oui je vais chercher très loin). A la pochette curieuse pour le genre pratiqué aussi d’ailleurs. Existant depuis 2010, le quartet souvent étiqueté comme formation de « Metal alternatif » pratique plutôt un Metal assez groovy, qui puise dans un paquet d’influences, entre PANTERA et BLACK LABEL SOCIETY, entre le Metalcore et le Nü-Thrash. Near-Birth Experience leur premier opus date de 2012 et Antipi va avoir la charge de lui succéder et de voir comment le groupe progresse.

ORDER OF 315 est donc assez atypique, bien qu’auto-taggé « moderne » il arbore un son particulièrement grassouillet, aux frontières du Stoner voire surtout du Sludge (les sonorités entrevues sur un morceau comme "Data Warfare" sont là pour le prouver). Sous-accordées au possible, les grattes donnent donc un aspect particulièrement lourd aux 11 morceaux d’Antipi (mention spéciale au bien rampant "Densen" ou encore à "Unperfect Circles"). Le chant hurlé, assez typique de tout ce qui se fait en Metal groovy français (il me fait penser à celui de JENX), est assez convaincant et mène la danse. Bien que souvent syncopée, la musique d’ORDER OF 315 ne se place pas pour autant dans le Math-Metal, bien que le groupe revendique l’influence du Djent et que l’essence de MESHUGGAH se fait entendre par endroits ("Abelian" qui sonne comme une version Metalcore de l’art des suédois, les passages thordendaliens sur certains morceaux comme par exemple "Data Warfare"), retenons que les riffs sont souvent lourds et abrasifs mais le groupe aime varier les tempos et les plaisirs. Parfois dynamique ("Telescope", "Data Warfare"), Antipi est aussi par moments mélodique et catchy ("Meiosis", "Rumble Fish") et n’hésite pas non plus à travailler ses ambiances (le bien punchy "The Feather Factor", "Rumble Fish").

Tentant d’apporter quelques éléments divers à son Metal groovy lourd, ORDER OF 315 se fourvoie un peu à certains moments, notamment au niveau des variations de chants : le chant féminin qui double certaines lignes de "The Feather Factor" et "Densen" ne prend pas, les légers passages de chant « clair » ("Greyscale", "Unperfect Circles") non plus, et certains refrains ne fonctionnent pas ("Densen"). Du haut de ses 50 minutes, Antipi est un chouïa long et finit donc par lasser assez vite. Si le côté bien lourd et gras lui confère une certaine personnalité, le Metal d’Antipi n’est pourtant pas spécialement original, les influences se ressentent un max et des dizaines de formations ont les mêmes, surtout en France. Un côté grassouillet un minimum convaincant mais qui aurait pu bénéficier d’un son un peu plus massif, Antipi n’arrivera pas à faire fondre vos enceintes. Pour ce que j’ai écouté de Near-Birth Experience, ORDER OF 315 ne me semble donc pas avoir énormément progressé. C’est dommage, et au fond le groupe parisien se pose surtout comme une version plus grasse d’une quelconque formation de « French Metal », sans plus. Un minimum intéressant grâce à de bons moments et son côté parfois inclassable (groovy mais pesant, syncopé sans être polyrythmique, soupçons de Metalcore et de Power-Thrash sans totalement basculer dedans…), ORDER OF 315 a des qualités mais elles doivent maintenant s’exprimer dans un album un peu plus ambitieux.




Rédigé par : ZeSnake | 13/20 | Nb de lectures : 7171




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker