OPETH : Damnation & Délivrance - Nicolas Bénard & Robert Culat (Camion Blanc) - 24/09/2013 @ 08h00
Plus qu'un travail acharné : un défi. Le sujet peut paraître prétentieux, le résultat est plutôt impressionnant. "Damnation & Délivrance" a nécessité un gros travail de recherche et d'analyse, associé à une connaissance réelle de la musique et de l'histoire d'OPETH.
Et même si je reste un peu sur ma faim, en raison principalement d'une première partie hasardeuse, j'ai pris du plaisir à lire cet ouvrage et à (re)découvrir certaines paroles et thématiques des morceaux d'Opeth.

Fluide et complet, ce livre écrit à 4 mains se lit facilement.
Son grand atout est d'être accessible aux personnes ne connaissant peu ou pas OPETH - bien qu'une connaissance musicale du groupe permette de mieux apprécier cet ouvrage. Moins romancé qu'une biographie, "Damnation & Délivrance" nécessite un peu de concentration ou d'attention, pour s'imprégner pleinement de son contenu.
Un mal pour un bien, l'accessibilité d'un roman 'grand public' n'étant pas le but.

"Damnation & Délivrance" se compose de deux parties, rédigée chacune par l'un des deux co-auteurs : Une première phase s’apparentant à une biographie thématique (dite monographie), et une seconde phase d’analyse et d’interprétation de l’univers thématique d’OPETH. La seconde partie étant sans aucun doute la plus intéressante pour les fans du groupe.

Nicolas s’est tout d’abord chargé de présenter le groupe et sa musique dans sa globalité, en essayant parallèlement de se détacher des biographies et du cheminement chronologique classique.
Pour cela, l’historien a opté pour une approche thématique, avec ses avantages et ses inconvénients. Indissociables de l’aspect historique, les thèmes abordés oscillent entre l’Histoire du groupe (naissance, contexte social et musical, avec une grosse partie consacrée à Mikael Akerfeldt), Diffusion et réception de la musique d’Opeth, Schéma et style musical, Environnement technique, et tout ce qui touche à la Scène.

L’avantage de cette démarche est effectivement d’avoir un déroulement différent des biographies, et d’aborder l’univers sous un autre angle, thématique et non chronologique. Mais les inconvénients peuvent s’avérer rédhibitoires : d’une part la redite est inévitable, et plusieurs thèmes se recoupent. Avec par-dessus une sensation un peu confuse.
En outre, contrairement à une biographie, qui suit une logique chronologique, cette approche thématique semble ne suivre aucune logique, ce qui entraîne une impression de ‘fouillis organisé’, et cela perd en fluidité de lecture.

Sans rien apprendre fondamentalement sur Opeth, cette première partie est agréable à lire (excepté les trop récurrents recours aux références utilisées par l’auteur), et permet de planter le décor, comme un prélude conséquent à la suite de l’ouvrage.

Puis "Damnation & Délivrance" bascule dans la seconde grande partie de cet ouvrage : la traduction et l'analyse thématique de toutes les paroles des albums d'OPETH, proposée par Robert.
Je ne reviendrai pas sur le fait qu'un homme d'église effectue cette analyse, d'une part car je ne possède aucun préjugé sur les prêtres, et d'autre part car l'analyse proposée, bien que subjective, est dénuée de toute approche moralisatrice ou religieuse (si tant est que cela puisse l'être, étant donné que Mikael utilise beaucoup de références religieuses ou antireligieuses dans ses textes).

Robert Culat a réussi a prendre suffisamment de recul, pour essayer de comprendre et de décrypter le sens des paroles de Akerfeldt. C'est un travail impressionnant, sans compter que le résultat est assez intéressant...
A titre personnel, je vous recommande, pour en avoir fait l'expérience, d'écouter les albums concernés lorsque vous lirez les analyses des textes. Car avec OPETH, musique et textes sont intimement liés. Et même si Robert effectue parfois le parallèle avec l'aspect musical, rien ne remplacera l'association de la musique avec la lecture de l'analyse des textes.
Pour les fans du groupe, je pense que c'est vraiment un exercice intéressant et passionnant à faire.

Les albums sont abordés dans l'ordre chronologique, ce qui permet de mieux prendre conscience des nombreux liens existants entre chacun d'entre eux. L'auteur essaye ensuite d'analyser les thèmes de chaque titre, tout en faisant de réguliers parallèles entre eux. Chaque chapitre se clôt ensuite par une sorte de synthèse des analyses de chaque titre, qui, vue sous l'angle d'ensemble de l'album, permet également de donner du sens à l'interprétation.

Il s'avère au final que le contenu demeure objectif, et réaliste. Ou, en tout cas, très proche de la compréhension que j’avais des paroles d’Opeth avant de lire cet ouvrage. Bien évidemment, seul Mikael Akerfeldt serait en mesure de nous dire si l'analyse de Robert Culat est pertinente ou farfelue - c'est d'ailleurs une chose que je ne manquerai pas de demander au gentil chevelu si j’ai un jour la chance de le ré-interviewer...
En attendant, on se passera de son avis, et on peut sans soucis s'imprégner de cette étude.

D'un point de vue littéraire, l'écriture est relativement fluide, non romancée bien entendu, mais structurée avec un déroulement logique et clair.
Point d'analyse sociologico-universitaire, mais plutôt une sorte de thérapie textuelle.
Avec, bien sûr, des notions philosophiques, des imageries religieuses, et surtout un vocabulaire poétique, qui sont régulièrement utilisés comme arguments ou outils d’analyse. J'ai d'ailleurs pris conscience à quel point Mikael était féru de poésie.
Le romantisme noir et les antagonismes dont raffole le parolier d'OPETH, évidents à l’écoute des albums, servent de fil conducteur de l'analyse, mais avec des nuances, des subtilités et des contextes que j'étais loin d'imaginer.

Alors certes, vous pourrez toujours arguer qu'une analyse de paroles d'albums est un acte subjectif, et que vous n'avez pas forcément envie qu'on vous "mâche" le travail, qu'on vous traduise la brume ténébreuse qui entoure l'univers musical d'OPETH, et qu'on la réduise à de simples mots, alors que vous êtes largement aptes à essayer par vous même de lire entre les lignes et d’en comprendre le sens.
Certes.
Mais objectivement, qui a déjà fait ce travail ? Fan d'Opeth depuis 1995, je me suis souvent fait la réflexion, mais sans jamais prendre le temps de faire l'exercice entièrement et en le structurant, ne serait-ce que sur un album.
Robert Culat l'a fait, et vous propose sa compréhension des textes de Mikael Akerfeldt, et je dois reconnaître personnellement, que c'est assez plaisant de le lire.

Malgré une première partie un peu frustrante, bien que cette monographie ne soit pas dénuée d’intérêt, je garde globalement une opinion positive de cet ouvrage. Pas aussi fluide ou simple à lire qu’une biographie, "Damnation & Délivrance" est tout de même très intéressant, et surtout un parfait complément à l’univers d’OPETH. Un livre réservé avant tout aux fans du groupe, mais pas uniquement...


Rédigé par : ..::Ju::.. | Délivrance damnée/ | Nb de lectures : 14665




Auteur
Commentaire
Moshimosher
Membre enregistré
Posté le: 24/09/2013 à 11h15 - (109207)
Sympa comme chronique :) Ca me donne envie de lire ce bouquin (et de m'acheter les albums qui me manquent)...

RBD
Membre enregistré
Posté le: 24/09/2013 à 12h50 - (109208)
Tu l'as fini ? Moi je suis toujours dedans car j'ai beaucoup moins de temps pour lire (et aussi d'autres choses sur le feu).
Heureusement, la présentation très structurée de la monographie permet de s'interrompre souvent sans perdre le fil.
Là, j'attaque la seconde partie (et je recommande aussi une replongée systématique dans les albums avant d'attaquer l'analyse des textes).

J'en reparlerai mieux dans quelque temps quand j'aurai fini.

scalp
IP:90.45.50.145
Invité
Posté le: 24/09/2013 à 20h52 - (109215)
A quand la bio de Necrophobic ?

Youpimatin
Membre enregistré
Posté le: 25/09/2013 à 17h10 - (109242)
Il est enfin sorti ! Quel boulot

6trouille
IP:88.162.147.74
Invité
Posté le: 26/09/2013 à 02h34 - (109255)
Lu et beaucoup aimé.
Je ne connaissais pas grand chose sur le groupe hormis les grandes lignes : un album (Blackwater park), et quelques bricoles sur Mikael.
Alors ma solution pour compléter, combler les manques, c'était de taper à la fois dans la biographie et dans une explication des lyrics. Ce livre répondait à tout ça et tombait à point nommé. :-D
On sent qu'il y a eu du boulot, indéniablement. Et habillage impec, ce qui ne gâche rien.
Ne connaissant pour ainsi dire rien j'y ai largement trouvé mon compte. Vu la masse d'infos, j'ai du mal à imaginer qu'un amateur éclairé n'apprenne rien non plus.

Nicolas Bénard
IP:213.41.244.223
Invité
Posté le: 26/09/2013 à 10h28 - (109259)
Bonjour,

Merci à Ju et Vs pour la chronique, et merci à celles et ceux qui soutiennent ce projet.

Les critiques, quelles qu'elles soient, sont toujours les bienvenues...

NB

opethmaniac
IP:80.15.148.107
Invité
Posté le: 26/09/2013 à 10h56 - (109260)
Acheté et lu...à moitié. La partie biographie est sympa à lire, même si tout y était déjà plus ou moins connu...C'est la partie relative aux textes du groupe qui m'a fait arrêter sa lecture : ca ne reste qu'une interprétation de Robert Culat, certes, mais certaines approximations m'ont vraiment surprises, comme le fait de considérer Lee Barrett, non pas comme le patron de Candlelight, mais comme un cinéaste (de mémoire) et d'en tirer une interprétation forcement fausse. Y voir systématiquement des concepts également, voire des liens entre les albums quant aux paroles, m'a semblé scabreux aussi...Si j'ai bonne mémoire, Orchid parle principalement de la nature suédoise (meme si Akerfeldt reconnait aussi lui meme que les paroles de ce premier jet n'ont aucun sens !) et, par exemple et pour conclure, The Night & the Silent Water se voulait etre un hommage à son grand père, récemment décédé lors de l'enregistrement de Morningrise..Ceci expliquant cela, je me suis arrété donc à "l'analyse" My Arms your Hearse dans la lecture...

..::Ju::..
Membre enregistré
Posté le: 11/10/2013 à 21h28 - (109485)
@opethmaniac
C'est dommage pour toi...
Car conceptuellement, les 3 premiers opus d'OPETH sont sans doute (de loin) les plus flous et "abstraits" en terme de textes et de concepts...
Akerfeldt a déclaré à plusieurs reprises ne plus se souvenir exactement du sens (=interprétation) de certaines paroles sur Orchid ou Morningrise. Et objectivement, quand je lis les paroles des premiers albums, j'y comprend pas grand chose, à ce demander ce qu'il fumait à l'époque le père Mikael... Faut pas s'étonner si un quidam extérieur rame pour trouver des interprétations

L'hommage à son grand père est sur un titre, pas sur l'album complet, faut pas généraliser non plus......

C'est vraiment à partir de "My Arms" que les paroles sont liées entre elles et forment une sorte de concept... Tu as arrêté ta lecture au moment où l'analyse devient beaucoup plus "logique" et pertinente
Et à partir de Still Life, l'interprétation proposée par Robert devient vachement intéressante, car propose (et j'insiste, propose) de voir des liens thématiques entre les albums, c'est aussi une autre façon d'appréhender Opeth

Labradorofthedesert
IP:194.51.114.29
Invité
Posté le: 26/02/2014 à 16h31 - (111168)
Pas véritablement enthousiaste après la lecture de ce bouquin ! on sent l'envie de bien faire et pourtant, il y a trop peu de matière première et c'est pas l'interprétation grossière des paroles (notamment des 3 premiers albums) qui sera salvatrice.

labradorofthedesert
IP:194.51.114.29
Invité
Posté le: 26/02/2014 à 16h34 - (111170)
Je tiens à préciser également que je suis un GRAND FAN D'OPETH mais que j'ai jamais adhérer à la façon d'écrire et de décrire de Mike! J'aime l'univers et le thème (quelques bribes de phrases) mais dans sa globalité dur dur de trouver un véritable sens.

evil eyes666
IP:5.49.79.154
Invité
Posté le: 21/05/2014 à 16h41 - (112185)
Moi je prends les textes de Mikael comme de la poésie. Cela reste abstrait et chacun est libre d'y faire son interprétation.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker