OPETH - Heritage (Roadrunner/Universal) - 03/10/2011 @ 08h39
Voilà, comment engager un article sur un album au sujet duquel tout a déjà été dit ou presque? Autant de pistes de lecture que d'auditeurs potentiels, autant de raisons valables de détester ou d'adorer « Heritage », un groupe majeur de la scène metal contemporaine, dix albums au compteur et une capacité à déclencher les proses les plus volubiles. Me voilà bien avancé avec des évidences.
Les qualités du disque, ses écueils, les multiples influences de chaque titre, l'évolution du groupe, la place de « Heritage » dans la discographie d'OPETH et son analogie avec « Damnation », la préemption croissante présumée de Akerfeldt sur les choix artistiques du collectif ; il y a évidemment matière à rédiger quantités de commentaires, éclairés ou non, pinailler sur tel détail, éructer sur son voisin codex metallum à la main en gage d'autorité, lancer des fatwas sur untel etc. Bref, peu ou prou le même programme que sur le dernier Morbid. On a pas le temps de s'ennuyer cette année.

Malgré tout, je vois bien un aspect fondamental dans cet « Heritage », une impression qui conditionne mon rapport à l'album et parasite en amont tout ce que je pourrais bien éprouver à son écoute. En fait d'héritage, il s'agit d'un foutu palimpseste.
Ce que je veux dire (et c'est un putain de problème) c'est que tout le brio de l'album (et c'est putain de brillant) ne parvient pas à faire oublier qu'on se trouve face à un travail de copiste. Un édifice musical solide et codifié – le rock prog' 70's bla bla vous voulez vraiment la liste? – réemployé tel quel en guise de support pour l'exercice d'écriture de nos sémillants suédois. Par conséquent, plus on écoute « Heritage », plus on gratte, plus on épure et plus émerge le matériau originel auquel aucune modification structurelle ou stylistique majeure ne semble avoir été apporté. Admettons, je ne suis même pas un fin spécialiste du genre en question, tout au plus un gourmet amateur, suffisamment en tous cas pour constater le manque d'audace dont fait preuve le groupe. Ce qui peut sembler paradoxal au regard de la rupture opérée avec « Watershed ». Mais comprenons-nous, la nature a horreur de l'immobilisme et l'histoire de la musique ne progresse pas à reculons. Au mieux, selon une ascension spiralaire qui prend acte des propositions passées pour les emmener plus loin. C'est précisément ce qui fait défaut à cet album d'OPETH qui oscille entre le fade et le superbe. Car c'est bien un album d'OPETH, en termes d'écriture, de couleurs, on ne peut pas se tromper, l'harmonisation de la griffe du groupe au genre fantasmé achève sa dernière étape. Akerfeldt possède désormais les moyens et le crédit pour réaliser son rêve : un aller-retour quarante ans en arrière sans DeLorean pour réaliser dans les conditions de l'époque et avec un matos similaire l'album qu'OPETH n'a pas sorti en 1971. Son premier album, pour les amateurs de paradoxe temporel, qui raye de l'histoire la sortie d' « Orchid » en 1995 (mais oui je déconne!).
L'ennui dans tout ça c'est que l'apport du XXIe siècle au bon vieux prog de nos parents se révèle ici minime. On évolue clairement dans le cadre d'un hommage flamboyant au genre, un exercice de style avoué et assumé, un pur moment de jouissance pour des musiciens qui semblent momentanément placer un plaisir égoïste au centre de leurs activités en espérant que l'audience suive. Pourquoi pas dans le fond. Rien de honteux là-dedans, rien de rédhibitoire, chacun jugera à l'aune de ses inclinations musicales, de ses exigences ou de sa simple humeur matinale. Personnellement, c'est à hauteur de l'estime que je nourris pour le groupe que je nourris ma frustration, en espérant que le présent acte fasse office d'élément libérateur pour la suite. A moins que le STORM CORROSION du duo Wilson/Akerfeldt ne vienne brouiller les cartes davantage. Nom de Zeus Marty!

http://www.opeth.com/home/ - 156 visite(s)

Myspace - 126 téléchargements


Rédigé par : #Guillaume# | 14,5/20 | Nb de lectures : 17126




Auteur
Commentaire
Dju
IP:90.49.254.193
Invité
Posté le: 03/10/2011 à 09h09 - (97248)
Bonne chronique ma fois! Malgré le coté seventies que je soupconnais, voire redouter.
Je vais me laisser quand même tenter par une écoute!

Joss
Membre enregistré
Posté le: 03/10/2011 à 09h10 - (97249)
Marrant cette chronique qui ne parle quasiment pas de la musique :-p Moi je trouve cet album terrible, du Opeth à 100%, même sans growls. Bien entendu je ne le maîtrise pas totalement, il faudra quelques semaines/mois pour bien l'appréhender. Mais on y trouve quand même de grosses tueries comme ce "Folklore" au final éblouissant, sans doute le meilleur titre d'Opeth depuis "Deliverance".



opethmaniac
Membre enregistré
Posté le: 03/10/2011 à 09h49 - (97250)
Certes, ça sent le Rock Prog des années 70. Ça le suinte, même. Cela dit, pour en écouter "un peu", je n'ai trouvé aucune comparaison directe avec d'autres groupes de l'époque (Guillaume, auxquels penses-tu ?). Opeth vient de pondre là son album de 1971 mais avec sa patte, sa couleur, celle d'Opeth que personne d'autre n'a.




ProfesseurChaos
Membre enregistré
Posté le: 03/10/2011 à 10h19 - (97251)
Plus la chronique des critiques faites à l'album qu'autre chose...

Cet album est une réussite et je rejoint à 100% le commentaire de Joss (le morceau Folklore est magique !).



Destroyer
Membre enregistré
Posté le: 03/10/2011 à 10h19 - (97252)
Ronnnnnnnnnnn zzzzzzzzzzZZZZZZZZZzzzzzzzzz

comedian
Invité
Posté le: 03/10/2011 à 10h41 - (97253)
Jolie chronique, qui touche assez juste à mon avis.

Je fais pour ma part partie du clan des déçus.

Fan d'Opeth depuis Orchid et fan de prog 70's, je considère que l'album ne fait mouche ni dans le style de l'un, ni dans l'hommage à l'autre. Rock progressif ne signifie absolument pas succession de longues plages ennuyeuses destinées à endormir le plus endurci des insomniaques et encore moins l'empilement anarchique d'idées sans queues ni têtes pour obtenir le chrono réglementaire permettant de considérer qu'un morceau est terminé. L'album n'évoque rien, ne fait voyager nulle part et ne fait nullement de l'ombre à ce qui a déjà été fait dans le style ni même aux groupes actuels dont la démarche est similaire (qui sont d'ailleurs bien meilleurs qu'Opeth dans l'exercice). Certes, certains passages sont bons, très bons même, mais ça ne suffit pas. En fait Heritage est un album prétentieux : Akerfieldt pense sans doute que son groupe est arrivé à maturité et qu'il est capable de prendre n'importe quel chemin dans la réussite la plus totale. Ce n'est pas le cas : l'âge d'or d'Opeth est loin derrière lui et Heritage n'est, hélas, qu'un symptôme de plus (après de relativement médiocres Ghost Reveries et Watershed) de la lente décrépitude à laquelle sont voués tous les artistes, même les plus doués, après avoir passé un certain cap.



grozeil
Membre enregistré
Posté le: 03/10/2011 à 11h13 - (97254)
Du bon et du passable pour cet album moyen. La chronique aurait pu être un peu plus engagée... Un truc qui revient et que je ne comprends pas du tout (je dois pas avoir de bonnes oreilles) : je comprends pas du tout l'analogie faite avec Damnation, excepté le fait qu'il n'y ait pas de growls. Pour moi Damnation était un album quasi-pop, avec des formats relativement courts et des arrangements et des structures simples, ce qui n'est vraiment pas le cas d'Heritage qui pille sans vergogne certains groupes passés.
Au final, quelques morceaux brillants, d'autres chiants, et l'impression globale qu'il manque quelque chose :(



Hundershade
IP:132.166.201.14
Invité
Posté le: 03/10/2011 à 11h20 - (97255)
Je suis assez d'accord avec Comedian.

En vieux fan d'Opeth, je fais également partie du club des déçus d'Heritage, même si l'album contient de bonnes choses.

Akerfeldt nous fait une crise de la quarantaine franchement mal négociée...

Cet album est à des kilomètres de l'inspiration passée, il sent meme la glande à plein nez dans certains passages, et l'excuse expérimentale a quand même du mal passer.

Opeth pete un cable, mais sans y croire, et c'est bien ça le problème. Ecoutez Heritage et mettez vous Blackwater Park juste après, la différence d'inspiration, de fraicheur et surtout d'envie est particulièrement flagrante!



tylerdurden
Membre enregistré
Posté le: 03/10/2011 à 11h21 - (97256)
Rien de novateur bien sûr, mais un disque de qualité, de très bonne facture, bien aimé à l'écoute..

canibool
Membre enregistré
Posté le: 03/10/2011 à 11h31 - (97257)
ouais je dois dire pour une fois je suis assez d'accord avec comedian. la chronique est bien dans mon sentiment, cet album apporte rien et il est assez ennuyeux.

sauf que watershed était excellent. un exercice réussi du metal progressif moderne... je trouve qu'heritage a un côté retro excessif (même si j'adhère totalement au son par contre). y'a plein de passages chiants. pour rejoindre la chro, je pense aussi que c'est un délire de musiciens, pour eux et espérant que le public suive.

y'a pas vraiment de surprise dans ce album et quand y'en a c'est assez mal foutu. bref, y'a p'ti problème d'inspiration je trouve. cett volonté d'entièrement pomper le passé et exclusivement le passé les a enfermer dans un délire réducteur qui a bridé tout ce qu'ils auraient pu faire de bon.

akerfeld ferait bien de relâcher la bride et j'ai cette sale impression qu'il impose ses envies aux autres et que cela va tuer le groupe. Qu'il se comporte en frontman, en guide, et essence du groupe en laissant les autres s'exprimer au mieux de leur capacité et tout ira mieux.

Moulinexxx
Membre enregistré
Posté le: 03/10/2011 à 11h48 - (97258)
Bonne chronique qui résume pas mal ce que je pense de l'album.

Je rajouterais qu'en virant les intros/outros à rallonge et en se concentrant sur l’essentiel, ça serait quand même mieux passer. Les bons plans (parce qu'il y en a) sont trop distillés dans du dispensable.

Album sympa donc mais qui laisse un goût bien amer vu le potentiel du groupe.



hammerbattalion
Membre enregistré
Posté le: 03/10/2011 à 12h27 - (97261)
Alors expliquez-moi ces notes, moi quand j'avais 14,5 à l'école, c'était un exploit, les meilleurs avaient rarement 14,5. j'en déduis que c'est un chef d'oeuvre? Parce que, d'après tes dires, je lui mets un bon 11.

Usul
Membre enregistré
Posté le: 03/10/2011 à 12h36 - (97263)
Assez d'accord avec la chro.

Si on ne peut mettre en doute la qualité musicale intrinsèque de l'album, je ne peux m'enlever de la tête l'idée que ce n'est plus du Opeth. Ok, évolution, ne pas stagner, bla bla bla... Opeth a toujours eu son identité en mélangeant cet aspect prog 70s à du bon death moderne bien lourd.. Ici, avec l'un des deux ingrédients en moins, ba le groupe devient une pale copie de ce qui a déjà été fait il y a 40 ans.

Je peux comprendre l'envie d'Akerfeldt d'explorer ces horizons (après tout, qui sommes nous pour mettre en cause l'envie musicale de quelqu'un), mais je continue à penser qu'il aurait du le faire sous un autre nom qu'Opeth.

Bref, impossible pour moi de noter cet album, qui reste une grosse déception malgré ses qualités musicales.

RBD
Membre enregistré
Posté le: 03/10/2011 à 12h38 - (97264)
Je suis sur la même ligne que #G#. J'avais accepté le principe de ce virage qui devait bien venir tôt ou tard. Je n'attendais qu'à être convaincu par ce choix. Il y a du boulot sur cet album, de bons passages et un son à l'ancienne assez savoureux en ces temps de grosses productions lisses.

Las, les titres sont denses mais ne font que coller exactement à leurs inspirateurs de la scène Prog' 70's. Au moins avant Opeth avait une personnalité avec ce balancement entre deux influences. On reconnaît sans peine leur style de composition néanmoins.

Il me reste à espérer qu'au fil du temps il révèlera des richesses, une solidité à l'épreuve des mois et des années.



Maitre Cappelo
IP:109.214.142.168
Invité
Posté le: 03/10/2011 à 12h42 - (97265)
Belle prose l'ami !

noohmsul
Membre enregistré
Posté le: 03/10/2011 à 12h58 - (97266)
Déçu. Très déçu. Je me faisais une joie d'écouter du Opeth nouveau et dans un style 70's, mais à part quelques passages juste sympas je trouve l'album très peu inspiré...



stanwd
Membre enregistré
Posté le: 03/10/2011 à 13h17 - (97267)
Tout à fait d'accord avec le ressenti de cette chronique. Aucun apport à aucun genre si ce n'est la copie de grande qualité de la scène psyché/prog' des 70' (T2 en tête...). N'empêche que je trouve cet album excellent à la condition d'évacuer le point central : le fait que ce soit un album d'Opeth...



ZAZE78
IP:217.108.33.15
Invité
Posté le: 03/10/2011 à 13h23 - (97268)
Moi j'ai dormi pendant la 1ère écoute puis la deuxième puis la troisième...


Wesh Momo
IP:77.196.20.207
Invité
Posté le: 03/10/2011 à 13h49 - (97269)
Si t'es fan d'Opeth, tu ne peux qu'aimer cet album. Si tu rajoutes des Growls et de la disto, c'est tout pareil qu'avant.
Chef d'oeuvre car faire pareil sans faire pareil, ben c'est pas donné à tout le monde et avec de la qualité, de la classe et tout et tout !

Resh
Membre enregistré
Posté le: 03/10/2011 à 15h18 - (97271)
Pour moi c'est un album à part dans leur discographie, une curiosité qui aurait peut-être du mieux être un side-project.
Pour moi Opeth sans growl ni disto c'est Damnation, et je fais partie de ceux qui adorait. Mais là c'est... Autre chose, et c'est pas mon truc.
Un disque que j'ai écouté une dizaine de fois pour le principe mais qui ne m'emballe pas plus que ca et que je ne ressortirais probablement plus de la boite.

Nem Vapeur
IP:159.84.102.192
Invité
Posté le: 03/10/2011 à 16h25 - (97276)
Je ne comprends pas le succès de cet album qui se vend très bien en France si jai bien suivi.

Rien à voir avec Damnation, ou avec l'Opeth qui me plaisait encore il y a 5 ans.

Seb
IP:80.185.131.100
Invité
Posté le: 03/10/2011 à 16h26 - (97277)
Je suis fan d'Opeth mais j'arrive vraiment pas à m'y faire !! J’espère que c'est une parenthèse, que le prochain, le groupe va proposer un album plus "metal" et inspiré !!

V.R.S.
Membre enregistré
Posté le: 03/10/2011 à 17h53 - (97278)
J'ai vraiment du mal avec cet album (qui n'est pas mauvais) et ce n'est en aucun cas à cause du virage 70's, mais c'est juste que par moment, c'est très ennuyeux !



Black Comedon
IP:89.86.109.46
Invité
Posté le: 03/10/2011 à 19h57 - (97280)
Je ne suis pas vraiment fan d'opeth parce que j'aime pas cet album... Être influencer par les 70's c'est différent de faire la ziq 70's je suis donc en phase avec le chroniqueur, ce qui lui fait une belle jambe

tommy
IP:188.154.21.25
Invité
Posté le: 03/10/2011 à 20h30 - (97281)
Si la moitié des sorties de heavy rock arrivaient à la cheville de ce "Heritage", ce serait déjà pas mal. Bien sûr, l'album n'est ni incroyable ni médiocre, mais cette démarche d'Opeth qui consiste à toujours proposer du neuf me paraît plus qu'honorable. La séquence d'introduction au piano nous rappellerait même Erik Satie... un disque à explorer auquel le temps donnera certainement raison.

VS-papy
Membre enregistré
Posté le: 03/10/2011 à 21h08 - (97283)
J'adore le disque (il faut bien dire que je connais surtout les derniers cru du groupe). musique chaude hypnothique qui n'oublie la lourdeur!



jazz Metal
Membre enregistré
Posté le: 03/10/2011 à 21h12 - (97284)
N'ayant que "Deliverance" je me suis procurer "Heritage" sur un coup de tête. Il me semble y avoir encore beaucoup plus à découvrir sur "Déliverance". Bon album celà dit!

jad wio
Membre enregistré
Posté le: 04/10/2011 à 05h45 - (97287)
je le trouve sympa le ce skeud ! bon il m'a un peu déçu aux premières écoutent mais il y a quelques titres bien sympa



Jean Girard
IP:84.101.204.209
Invité
Posté le: 04/10/2011 à 12h40 - (97293)
Coll, j'ai appris un nouveau mot, "palimpseste".

r/ik
Membre enregistré
Posté le: 04/10/2011 à 14h02 - (97294)
pfff, 6,7eme écoutes et toujours rien, je le trouve vraiment chiant cet album, mais bon c'est grâce à des skeuds comme ça que le punk à émergé il y à quelques années :)



schrissse de nice
IP:88.141.74.128
Invité
Posté le: 04/10/2011 à 15h28 - (97297)
Ghost reveries : complet foireux.

watershed : guére mieux.

celui la : audacieux, risqué mais toujours rien à en tirer.

C'est malheureux à dire mais Opeth est devenu chiant à écouté. sans vouloir être à tout prix méchant je l'aurais appelé "soporiphic anesthesia".


Charlotte Serre
IP:82.127.156.172
Invité
Posté le: 04/10/2011 à 19h49 - (97302)
Feuille d'automne
Bijou vermeil
Qui tourbillonne
Dans le soleil,
Flambe l' automne
Pourpres et ors
Qui vermillonnent
Tel un trésor.

Feuille dansante
Dans le vent fou
Qui, frissonnante
Tombe à genoux
En la supplique
Des feux mourants,
Mélancoliques
Dans leurs tourments.

Sème l' automne
Sur les étangs
Combien s'étonne
Le cygne blanc
Qui, sous les aunes
S' en va glissant.
L'air monotone
Va s'imprégnant.

Dans les vallées
Au cœur saignant
Taches rouillées
Feuilles de sang,
Les feuilles mortes,
Les souvenirs
Vont en cohorte
Semblant s'unir.

Ces fleurs du rêve
Tombent en pleurs
Avec la sève
D' anciens bonheurs.
Les feuilles mortes,
Leurs parfums lourds
Ferment la porte
De nos amours.

19/20



reblowaih
Invité
Posté le: 04/10/2011 à 23h28 - (97304)
16,5/20
Faut plusieurs écoutes pour rentrer dedans (en même rentrer dehors me semble douteux)... Un bon rebondissement pour le groupe!



reblowaih
Invité
Posté le: 04/10/2011 à 23h40 - (97305)
Vous allez pensez que je suis fan inconditionnelle d'Opeth, mais pas du tout!! Parce qu'après damnation j'ai lâché l'affaire, oui, hein , je veux tout à fait me justifier.

Why Not ?
IP:85.168.255.52
Invité
Posté le: 05/10/2011 à 00h54 - (97307)
Le jour où cette prolifération de sorties sans intérêt (car aujourd'hui tout le monde se pense [se rêve] artistes)effleureront la qualité d'un album d'Opeth, quel qui soit... on sera sauvé. Le titre "Folklore" et ce qu'il renferme vaut à lui seul un millier de conneries abjectes et inutiles. Il y a ceux qui comprennent et ressentent Opeth et les autres. Un album d'une richesse incroyable, vaporeux où la nostalgie 70's est prégnante... sans déservir le rendu des morceux.

P.s. :Hey les gars, si Akerfeldt voue un culte à ces années, c'est que justement l'age d'or du rock est a situé dans ces environs, cette période historique et révolue où la créativité et l'audace débordaient de partout.

reblowaih
Invité
Posté le: 05/10/2011 à 07h23 - (97308)
(Le LSD aussi débordait partout :D )
(Mais je suis entièrement d'accord avec toi)

Eazy-NI
IP:126.193.232.110
Invité
Posté le: 05/10/2011 à 09h30 - (97313)
En retirant 4 titres, ils le sortaient sous l'appellation "mini album" et tout le monde aurait trouve ce disque genial et rassure en se disant que ce n'est qu'une petite recreation avant un prochain album plus conforme.

En ce qui me concerne, un album et un choix artistique que je valide a 100%. Growls ou pas c'est du Opeth pur jus, pas de doute.

En plus les derniers Disma, Suicide Silence, Vader et autres, m'ont tellement saignes... la, Opeth nous donne la possibilitee de cuteriser un peu avant de reprendre les hostilitees mdr.

mydrin
Membre enregistré
Posté le: 05/10/2011 à 12h49 - (97319)
Je n'ai pas aimé du tout, il faut être balaise pour l'écouter en entier sans s'endormir :-)



Vay
IP:89.87.219.200
Invité
Posté le: 05/10/2011 à 23h31 - (97328)
"Si t'es fan d'Opeth, tu ne peux qu'aimer cet album. Si tu rajoutes des Growls et de la disto, c'est tout pareil qu'avant."

AB
SO
LU
MENT

PAS.

Damnation etait bon.

Joss
Membre enregistré
Posté le: 06/10/2011 à 09h24 - (97334)
Ré-écouté hier soir à plein volume, le son est vraiment terrible et c'est un élément important qui joue dans la réussite de ce disque. Finalement ça ne part pas tant que ça dans tous les sens contrairement à ce qu'on pourrait croire aux premières écoutes. Cet album est aéré et c'est tant mieux. Vivement le concert au Bataclan !!!
ps : curieux de voir le Mastodon en sélection et pas ce disque, mais oui, "pas le même chroniqueur, bla bla bla :-)



bn
IP:212.243.142.30
Invité
Posté le: 06/10/2011 à 09h35 - (97336)
En boucle dans la voiture depuis le début de la semaine. Il y a vraiment des bijoux dans cet album.
Et personnellement je ne trouve pas l'évolution si radicale que cela. J'ai hate de les revoir en live pour voir ce que ca donnera en vrai ^^

Jack
Membre enregistré
Posté le: 06/10/2011 à 15h15 - (97363)
Me tarde d'y jetter une oreille pour me faire une idée à moi et non pas d'écouter les avis partisans d'un coté ou de l'autre.

Monceau
Membre enregistré
Posté le: 07/10/2011 à 09h10 - (97394)
j'ai quand meme du mal avec cette note. pour certains albums de certains groupes la notation n'a pas de sens. On notera quoi? Le degré d'adhesion du chroniqueur? Ces gouts perso ? Mouais....

Je connais pas la scène rock des années 70 mais je connais Opeth. Et à moins qu'ils ne copie dès le départ cette scène en verion extreme (ce que n'a fait tilter personne), je ne vois vraiment pas en quoi ils l'ont fait pour Heritage. Car cet album c'est du Opeth pur, personnel et facilement reconaissable, transposé dans un autre style. Un sacré excercice qu'ils ont réussit avec le brio.

J'ai pas encore suffisement écouté l'album pour en dire plus mais cette sortie et une prise de risque réussite à 100%. J'adhère totallement et ceci sans les voix growlées qui me sont si chères.



Padre Bob
Membre enregistré
Posté le: 08/10/2011 à 23h57 - (97468)
J'approuve à 100% les propos de Comedian. Grand fan d'Opeth je suis très déçu par ce dernier album qui risque bien de signer la mort de ce "groupe".



tetragrammaton
Membre enregistré
Posté le: 10/10/2011 à 12h52 - (97490)
Très bon.... un album qui respire, le son vintage est perfect. Une belle surprise.



senez62
IP:195.25.194.244
Invité
Posté le: 14/10/2011 à 10h42 - (97627)
première écoute ce matin . c est pas trop mon truc, autant j avais aimé l avant dernier , autant là j ai du mal et c est con mais la voix death me manque .

a récouter une nouvelle fois mais je vais clairement attendre quelques mois et les nice price pour faire la régul car j aime pas les séries incomplètes

catch33
IP:86.67.12.193
Invité
Posté le: 14/10/2011 à 18h00 - (97645)
Il m'a fallu plusieurs écoutes avant que cet album, du moins quelques morceaux pour le moment,finissent par se révéler. I feel dark et folklore en tête.

Pour un fan de rock prog cet album est certainement trop classique et scolaire mais pour un fan d 'Opeth on retrouve toute la finesse et sensibilité du groupe, en plus intimiste.

Album a écouter certainement encore et encore pour finir part L'ENTENDRE et ne pas passer à côté.

dimmu77
Membre enregistré
Posté le: 16/11/2011 à 16h35 - (98340)
petite écoute avant de partir au concert, et c'est toujours aussi bon, la disparition de la voix death ne me gêne pas et les morceaux passent de mieux en mieux avec le temps

une vraie réussite pour ma part :)



oups!!
IP:77.203.199.156
Invité
Posté le: 03/12/2011 à 17h39 - (98844)
ce n'est qu'un avis mais franchement j'aime opeth et suis ouvert d'esprit, mais la je le trouve tout simplement ennuyeux, trop de passage ou l'on entend rien et cela casse tout..vraiment décu...

hammerbattalion
Membre enregistré
Posté le: 30/01/2012 à 10h57 - (100102)
Je n'aime pas du tout Opeth que je trouve relativement ennuyeux, pas mon style tout simplement. Je viens d'écouter ce skeud et je le trouve excellent, faut dire que je n'ai pas l'attente d'un fan. Mais, car il y a un mais, c'est quoi ce son, je ne vois pas ce qu'il y a de vintage ou de 70's. J'ai écouté cet album sur une vraie hi-fi, je ne vois pas le rapport avec les productions d'il y a quarante ans, le son n'est pas du tout ample, complètement étouffé, sans dynamique, la batterie sonne faiblarde. Une production vintage de qualité pour moi c'est AC-DC, Thin Lizzy ou Led Zep, la richesse des arrangements est ici complètement sous exploité.

hammerbattalion
Membre enregistré
Posté le: 30/01/2012 à 10h59 - (100103)
sous exploitée avec un e c'est mieux, et j'ai oublié Rainbow ou Deep Purple en modèle de production vintage.

50Miles
IP:86.72.99.200
Invité
Posté le: 31/07/2014 à 13h47 - (113045)
Bon sang, mais où Opeth est-il passé ? Heritage m'a passablement refroidi et ce n'est pas Pale Communion que je suis en train d'écouter qui me fera changer d'avis. On se retrouve avec un son rock prog pseudo 70' (sans l'énergie et la surprise). Tout est brillamment exécuté mais la sauce ne prend pas. De plus, la structure et la composition des morceaux est plus bancale que jamais. Les séquences se suivent sans cohérence et les morceaux semblent plus un patchwork de riffs qu'autre chose. Le plus grave étant que JE NE RESSENS RIEN. Tout est plat et sans relief. "A Fair Judgement", à l'écoute duquel l'émotion m'étrangle presqu'à chaque écoute, engloutit tous les "montages" (je ne parlerai pas de morceaux tant ils sont déstructurés) de Heritage et les mélodies de Pale Communion (heureusement bien plus cohérent que son prédécesseur) réunis. Opeth, reviens bordel ! Akerfeld est quand même un homme bourré de talent ! Peut-être devrait-il prendre quelques cours de composition auprès de son grand ami de toujours : Steven Wilson (un vrai génie qui ne m'a jamais déçu celui-là).

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker