ON THE EDGE - Memories (Autoproduction) - 16/09/2014 @ 07h40
Amateur et pro à la fois, ON THE EDGE, originaire de Marseille, nous propose de découvrir son premier album, ‘Memories’, après un premier Ep paru en 2007.
Amateur, car ON THE EDGE est avant tout un groupe de potes jouant pour le plaisir, et qui utilise ses influences et ses goûts pour constituer sa musique sans chercher l’originalité. Mais pro tout de même, car le quintet est carré, bien en place, et sûr de son style.

Mais dans quel style évolue ON THE EDGE, au fait ?
Bariolé et varié, reflet des influences du groupe, la musique pratiquée par ON THE EDGE pourrait être qualifiée de Crossover.
Un pont, un trait d’union entre Thrash, Death, HardCore et Metal, le tout doté d’un côté progressif tant dans les accalmies que dans les structures...

Un patchwork bariolé, dans lequel il est un peu ardu de naviguer, mais qui paradoxalement possède suffisamment d’accroche pour ne pas être trop largué.
En dépit d’un style plutôt direct et grovvy, évoquant un croisement improbable entre MACHINE HEAD et EDGE OF SANITY, l’appropriation de l’album n’est pas aisée. La faute (ou peut-être est-ce un atout) aux structures des morceaux, qui alternent mid-tempos directs et variations plus subtiles.

Le groupe semble, tout au long de l’album, tiraillé entre le fait de proposer une musique simple et efficace, et celui de proposer un album travaillé et plus complexe.
OTE semble avoir trouvé un équilibre entre ces deux orientations, puisque les passages directs et énergiques côtoient les cassures plus recherchées, avec peu d’osmose mais avec envie. Et le Death/Thrash des sudistes prend alors une toute autre coloration lorsque les émoluments ‘progressifs’ prennent le dessus, et apportent des rebondissements intéressants.

L’aspect frontal prend tout de même le pas sur la complexité, et permet d’hocher gentiment la tête en rythme, grâce aux riffs résolument Thrash 2.0, et grâce à quelques leads bien sentis. Pas avare en groove, le groupe peine cependant à fédérer et à exalter l’auditeur. Les riffs, percutants et efficaces, sont tout de même assez classiques et usités, oscillant entre la mélodie et la vitesse. Pas forcément répulsif pour autant, puis le résultat est atteint, et les titres préservent le côté accrocheur.

Le chant est à mon sens un point perfectible, essentiellement le chant clair. Les grognements qui colorent les couplets sont simples mais efficaces, hurlés sur un timbre rauque mais intelligible. Le chant sur les refrains dénote franchement, voire un peu trop ; il se rapproche de celui de Robb Flynn, avec nettement moins d’aplomb et de personnalité. Pas mauvais en soi, je trouve qu’il contraste un peu trop avec le style et la virulence des compos. Même si, c’est tout à son honneur, ce chant clair permet aussi de diversifier les titres et d’éviter de sombrer dans la redondance.

Pour un premier album, ON THE EDGE s’en sort carrément bien. Sans innovation réelle, mais avec tout de même beaucoup d’envie et des idées intéressantes, ON THE EDGE évolue dans un style à la fois Death, Thrash et HardCore. Un style encore un peu hésitant et inégal, terni par une absence de personnalité, mais avec cependant suffisamment d’accroche et d’idées pour se démarquer. A suivre.. !

-- Note : Le groupe est avare en communication, et privilégie la discrétion aux déferlantes de tweets et de réseaux sociaux - vous ne trouverez quasiment aucune trace du groupe sur le net, mais cela semble voulu ... –-




Rédigé par : ..::Ju::.. | 12,5/20 | Nb de lectures : 10216




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker