ONCE HUMAN - The Life I Remember (earMusic/Verycords) - 07/10/2015 @ 08h03
Logan Mader est actuellement un producteur/mixeur/masteriseur de renom (CHANNEL ZERO, DAGOBA, FEAR FACTORY, KARTIKEYA, PSYCROPTIC, SEPTIC FLESH…). Il fut aussi guitariste de MACHINE HEAD jusqu’en 1998 et de SOULFLY à ses débuts. Depuis, outre des projets avortés ou sans suite (MEDICATION, STEREO BLACK…), le dreadlocké n’a pas fait grand-chose en termes de doigts appuyant sur des cordes. Sa dernière apparition derrière un instrument remonte à 2007 pour un guest sur Bleed The Fifth de DIVINE HERESY. Mais sept ans plus tard, les choses bougent enfin pour le canadien. Suite à sa « rencontre » avec la chanteuse et multi-instrumentiste Lauren Hart par l’intermédiaire de Monte Conner, Logan (comme Wolverine) se décidera à remonter un groupe, et c’est ainsi que naquit ONCE HUMAN, « groupe de Lauren Hart » et « nouveau groupe de Logan Mader » à la fois, rejoints par le batteur Ralph Alexander et, surprise, un français, le bassiste Damien Rainaud de ANTHROPIA. Pour ce qui ressemble quand même grandement à un groupe monté de toutes pièces autour de Lauren Hart qui aurait un « incroyable talent », voici directement un premier album non pas chez Roadrunner ou Nuclear Blast (là où travaille Monte Conner maintenant) mais chez earMusic. Certes.

Du Metal à chanteuse ? Non, la jeune (pas tant que ça, mais plus jeune que moi, et je commence à devenir tout doucement vieux) Lauren Hart n’est pas du genre à faire de l’opéra. On est plus dans un registre Rachel Aspe que Susan Boyle, visuellement également. Du Nü-Thrash façon SOULFLY ou la période la plus détestée de MACHINE HEAD ? Non plus. ONCE HUMAN propose quelque chose de plus frais, dans l’absolu seulement. Un Metal extrême mais-pas-trop, qui crie mais qui balance aussi quelques mélodies. Après avoir tout vu de la scène Metal plus ou moins mainstream depuis 20 ans, Logan Mader n’avait sur cette base que l’embarras du choix. Dommage que lui et/ou Lauren (qui s’occupe aussi de quelques guitares) ne se soit arrêté que sur un seul nom, celui d’ARCH ENEMY. C’est bien simple, il apparaît bien vite que ONCE HUMAN n’est qu’un simple rip-off du célèbre groupe de Michael Amott, à tous les niveaux : riffs, leads, ambiances, voix, production, paroles même… Une version américanisée et moins « branlette » que tout ce que ARCH ENEMY a produit depuis Anthems Of Rebellion. Et quand (à de rares occasions) ONCE HUMAN ne ressemble pas à ARCH ENEMY, c’est du côté de FEAR FACTORY, MESHUGGAH voire GOJIRA qu’il penche. Pour son grand retour, on attendait bien plus de Logan Mader que de jouer les IZEGRIM ou TRITON ENIGMA ! Si ONCE HUMAN est aussi le groupe de Lauren Hart, Logan n’a pas cherché à y ajouter une quelconque originalité, c’est le moins qu’on puisse dire. The Life I Remember se pose déjà comme le candidat de l’album le plus inutile ou le plus facile de 2015.

Même si elles débutent par une intro sympho façon Hollywood (on est quand même chez Mader…), les 41 minutes de The Life I Remember vont constituer une suite assez embarrassante de poncifs ARCH ENEMYiens. "Ground Zero" nous permet de découvrir les vocaux de Lauren Hart, et là on se dit qu’en réalité, Angela Gossow s’est fait teindre les cheveux, gonfler les gougouttes et a menti sur son âge pour retrouver un groupe. Si Alissa White-Gluz avait amené un style plus gueulard et varié à ARCH ENEMY, ces derniers auraient pu découvrir Lauren Hart avant Monte Conner et Logan Mader histoire d’assurer une continuité parfaite à Angela. Musicalement, c’est de la rythmique basique ARCH ENEMYienne, avec également une ambiance evil, et les leads/solos sont aussi de sortie même s’ils sont moins démonstratifs que par chez Michael Amott. On se dit donc que ça nous dit déjà quelque chose, et ça ne fait qu’empirer : "You Cunt", avec son intro mélodique suivie d’un assaut de rythmiques, ressemble à s’y méprendre au départ de Doomsday Machine sur "Enter the Machine" et "Taking Back My Soul". Le morceau le plus rip-offesque de The Life I Remember et c’est assez gênant, même si l’efficacité est pourtant au rendez-vous après un "Ground Zero" très mou. ONCE HUMAN est donc constamment le cul entre deux chaises, car même si au niveau des compos il n’y a rien d’excitant, The Life I Remember parvient à remplir un minimum (tous les morceaux ne sont pas très dynamiques) son office de Metal extrême sans chichis et efficace « avec une fille qui crie », évacuant le trop plein de leads du groupe dont il s’inspire plus que grandement. Mais cette constante repompe de l’essence de ARCH ENEMY fait au mieux sourire, au pire est assez consternante de facilité. "Pick Your Poison" en est encore un bon exemple, il n’aurait pas dépareillé sur Doomsday Machine (de même que "Terminal" et "Demoneyes" pour Anthems Of Rebellion, "Devil Can Have You" sur Khaos Legions…) mais ce n’est pas un album d’ARCH ENEMY que nous écoutons, c’est un album de ONCE HUMAN !

Quand il ne s’amuse pas à recopier le style rythmique popularisé par les frères Amott, ONCE HUMAN s’adonne donc à du riffing syncopé que n’auraient pas renié FEAR FACTORY et le MESHUGGAH d’il y a 20 ans (le début de "Terminal", "Time of the Disease", "Growing Colder"), ce qui ne fait donc pas grimper le niveau d’originalité. Seul l’apport un peu sympho par moments amène un petit peu de personnalité, de même que les parties de chant clair de Lauren Hart, un petit truc en plus qui tombe également à l’eau vu que ses vocalises dans ce registre ne sont pas vraiment fameuses (le refrain de "Devil Can Have You" est vraiment immonde, les chœurs de "Time of the Disease" cassent la dynamique du morceau, et que dire de sa voix suave sur l’interlude "I Am War" et "The Life I Remember"…). Pauvre, poussif et répétitif car déjà-entendu à tous les niveaux, et nanti d’une prod qui aurait pu être bien plus puissante (un comble pour un groupe tenu par un producteur…), The Life I Remember arrive cependant à être parfois efficace ("You Cunt" qui est tout de même un hit, le final "Growing Colder" et ses rythmiques djent headbangantes sur la fin, la première moitié de l’album plutôt correcte dans l’ensemble), mais est bel et bien l’album facile et inutile que l’on craignait. Ce qui pourrait être un premier album encourageant d’un groupe qui doit trouver ses marques, se transforme en un semi-raté quand on sait qu’il y a une grande figure du Metal Nord-américain là-dedans, qui s’est contenté de peu pour son grand retour instrumental, même si plus extrême que tout ce qu’il a fait jusque là (enfin, extrême, tout est relatif). On a plutôt envie d’encourager Lauren Hart, qui a du coffre mais doit se détacher de l’influence Gossow archi-prenante. Vu comme le groupe de Lauren Hart, ONCE HUMAN est donc en l’état un groupe correct, plaisant à défaut d’être original et abouti. Mais vu comme le groupe de Logan Mader, ONCE HUMAN est un honteux rip-off de ARCH ENEMY et FEAR FACTORY formidablement dispensable. La vérité doit se situer entre les deux…




Rédigé par : ZeSnake | 12/20 | Nb de lectures : 7934




Auteur
Commentaire
Dimechag
IP:95.141.97.226
Invité
Posté le: 07/10/2015 à 09h41 - (118194)
Ouaip, pas la sortie de l'année...MAIS...

"nanti d’une prod qui aurait pu être bien plus puissante (un comble pour un groupe tenu par un producteur…)"

Faut pas pousser dans le ridicule, même si on aime pas. C'est mal!

TGW
IP:81.80.112.31
Invité
Posté le: 07/10/2015 à 10h56 - (118195)
Je trouve ca plus sombre qu'Arch Enemy et c'est un point très positif pour moi car les melodies sucrées de Amott sont quand même gonflantes. Pour moi c'est une bonne surptise et la production est parfaitement à mon goût. Plus puissant???

Dimechag
IP:95.141.97.226
Invité
Posté le: 07/10/2015 à 12h22 - (118197)
Ouai ouai ça me rassure, je suis pas le seul pour le son. Des fois que j’ai perdu l'audition dans la nuit...
Sinon j'ai beau ré-écouter, ça me fait ni chaud, ni frais. En même temps je peux pas blairer Arch Enemy donc on part déjà pas vainqueur...

Dépuceleur
IP:82.239.187.246
Invité
Posté le: 11/10/2015 à 10h42 - (118255)
Mon Dieu, que le métal devient de plus en plus kitsch.

hb70
IP:86.68.158.53
Invité
Posté le: 22/12/2015 à 18h22 - (119004)
Terrible. Arch Enemy avec un côté EVIL. Foncez !

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker