OMRADE - Edari (My Kingdom/Season of Mist) - 24/06/2015 @ 07h34
Aujourd’hui je vous propose (encore diront certains) une ballade dans des contrées éloignées de notre très cher Metal. Dans une certaine forme d’avant-garde, qui a parfois bien épuré certaines formations pourtant vraiment « Metal » à la base, mais pas seulement. On pensera de suite à ULVER et MANES, qui après des débuts crus se sont franchement éloignés de toute forme de saturation et distortion. OMRADE, ou plutôt OMRÅDE avec son petit ° d’ailleurs, se place quelque peu dans cette optique. Mené par Jean-Philippe Ouamer (batteur de IDENSITY) et l’hyperactif Christophe Denhez (JARELL, MUR, NERV, ex-IN THE GUISE OF MEN, guest pour YORBLIND), accompagné de guests parmi lesquels Asphodel (öOoOoOoOoOo, PENUMBRA, ex-PIN-UP WENT DOWN) et Guillaume Bideau (ONE-WAY MIRROR, MNEMIC, ex-SCARVE), OMRÅDE ne fait donc pas de Metal mais ce sont des metalleux qui font, je cite la promo, du « Classical Post Ambient Nocturnal Atmospheric Neo-Electro-Progressive Industrial Metal World Rock ». Un beau programme et c’est tellement explicite que je pourrai m’arrêter là d’ailleurs, car je suppose que vous avez un fil facebook à remonter avec des « conneries de Minions », des selfies avec des pintes de bière et des résultats de tests bidon en pagaille, plutôt que du temps pour lire des chroniques.

Essayons de développer. Déjà, comme influences revendiquées, on retrouve (tiens donc) MANES et ULVER, mais aussi GAZPACHO, GOD IS AN ASTRONAUT et même DØDHEIMSGARD. Même si ces derniers norvégiens ont droit de cité, l’influence est lointaine car en vérité le Metal n’a presque pas du tout droit de cité sur les trois quarts d’heure d’Edari, hormis 2-3 moments vaguement « saturés » (au début de "Mann Forelder" par exemple), mais ce n’est pas ici qu’il y aura des riffs BM même de manière très sporadique ou parcellaire. La base de la musique d’OMRÅDE est plutôt constituée de nombreux effets électroniques, de piano, de cuivres qui se font bien remarquer, d’instrumentations clairement Post-Rock, de divers chants souvent éthérés, de passages plus folk/world voire tribal et d’une forte emphase trip-hop. Si le Black n’est pas « Metal », on retrouve effectivement une ambiance globale assez sinistre, nocturnale, inquiétante et mystique parfois, le paysage musical et éthéré et aérien mais pas vraiment lumineux. La filiation à MANES est évidente, mais OMRÅDE a pour lui un touché plus Post-Rock et des passages plus variés, se montrant d’ailleurs assez inventif. Le combo a des choses à dire et ne l’exprime pas avec de grosses guitares et des gravity blasts…

"Mótsögn" ouvre Edari de manière assez jouissive, grâce à une ambiance résolument apocalyptique, menée par des rythmes martiaux, de beaux pianos, et surtout de somptueux cuivres et un chant clair très personnel, possédé et prenant. Le duo piano/percussions me fait d’ailleurs penser à la néofolk de ORDO ROSARIUS EQUILIBRIO, le côté club échangiste/BDSM en moins. Encore plus sur "Mann Forelder", dont les instrumentations font écho à un morceau comme "Where I Stand On the Holy Mountain and Pray 4 the War" pour ceux qui connaissent. Atmosphère à la fois dépouillée et épique est donc au rendez-vous, à renfort d’orchestrations là aussi très « martial » et de samples, mais il y a plein de choses là-dedans, notamment au niveau électronique, et OMRÅDE fait montre de sa richesse musicale. Une richesse qui continue de s’exprimer avec "Luxurious Agony", où le groupe introduit ses influences Post-Rock au sein d’un morceau plus doux, plus « pop » en un sens, immédiat et accrocheur grâce au chant de Guillaume Bideau, mais où l’expérimentation et le mélange d’influences continue de faire foi notamment grâce à quelques sonorités presque psychédéliques.

OMRÅDE a donc posé son fond musical et présenté la plupart de ses particularités, continuant pourtant à dérouler d’autres éléments, ainsi "Satellite and Narrow" propose du chant en mantra et du chant féminin ainsi que de beaux chœurs, tandis que les percussions s’avèrent tout bonnement excellentes. "Åben Dør", avec son chant étrange, se pose comme le morceau le plus mystérieux d’Edari. "Friendly Herpes" est plus futuriste tout en étant encore blindé d’excellentes percussions, tandis que "Skam Parfyme" joue la carte de la pause Post-Rock voire ambient, dans une ambiance cristalline et onirique. "Ottaa Sen" clôt alors cet album avec une foultitude de sonorités électroniques maîtrisées et des trouvailles World qui font mouche (dynamisez un peu le tout et on se croirait sur le The Golden Sun Of The Great East de JUNO REACTOR) et même un passage plus « énervé », l’ensemble formant un final tout bonnement fantastique.

Il va falloir alors trouver son compte dans cet album qui fait le pont entre Trip-Hop et ambient, Electro futuriste et psychédélique, Néfolk et World, Post-Rock et éléments issus du Metal avant-gardiste. Les metalleux qui n’hésitent pas à se pencher sur les travaux de MANES et consorts peuvent se procurer Edari sans sourciller, pour les autres il faut aimer la musique à base des genres suscités pour apprécier ce que fait OMRÅDE à sa juste valeur. Ceux qui connaissent déjà tous ces genres et les influences du groupe trouveront peut-être que l’ensemble manque d’originalité et ne fait que coller bon nombre d’influences pas forcément compatibles, mais en dépit de petites longueurs Edari est tout de même une franche réussite. Il est vrai que ce tout ce qui est Post-Rock me parle moyennement, aussi cet album ne me plait pas à 100% mais pour tout ce qui est Electro, il y a vraiment de quoi faire avec cet album rafraîchissant, à l’ambiance singulière, plus variée que chez MANES auquel je n’ai jamais accroché. Album non-Metal pour metalleux ou véritable album d’« avant-garde » basé sur la Trip-Hop, l’Electro et le Post-Rock (entre autres), c’est à voir mais si on veut rester terre-à-terre et faire abstraction du contexte, Edari est tout simplement un très bon et très bel album.




Rédigé par : ZeSnake | 15.5/20 | Nb de lectures : 8388




Auteur
Commentaire
noohmsul
Membre enregistré
Posté le: 24/06/2015 à 18h16 - (117083)
Très très bon !



Djé
Membre enregistré
Posté le: 24/06/2015 à 21h27 - (117084)
Excellent album par des mecs bourrés de talent.



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker