OMMATIDIA - Let's Face It (Autoproduction/Dooweet) - 11/08/2015 @ 08h24
Le voilà enfin ce second album de OMMATIDIA qui nous arrive quatre ans après "In This Life, or the Next" qui avait ouvert le bal en 2011. Pour ceux qui n'auraient pas tout suivi, rappelons que OMMATIDIA est le groupe fondé par Nicolas Chevrollier après son départ de THE OLD DEAD TREE (enfin, bien après tout de même puisqu'il avait quitté le navire en 2006 et que la fondation de ce nouveau combo remonte à 2010, tout d'abord brièvement sous le nom de PRETENCE avant de rapidement en changer pour l'actuel patronyme). Notre homme s'était alors entouré de Vincent Danhier, son ancien collègue, bassiste chez THE OLD DEAD TREE, Gilles Vardon, guitariste de DECOHERENCE et JARELL, des formations qui évoluent dans des registres plus brutaux, Olivier Rouget à la batterie et enfin de Guillaume Richard, chanteur de DUSTBOWL, groupe dont j'ai déjà eu l'occasion de vous parler dans ces mêmes colonnes et qui a été recruté par Nicolas Chevrollier sur les conseils de Manuel Munoz.

Tout ce beau monde avait donc sorti un premier album dont l'ami Pamalach vous avait parlé en son temps. Un album qui fleurait bon le PARADISE LOST, le KATATONIA voire le TOOL et le SOUNDGARDEN. On avait parfois un peu reproché à cet album de manquer un peu de personnalité. Qu'en est-il de cette nouvelle offrande ?

Avant même d'écouter l'album, on pourra se pencher sur la pochette, plutôt réussie et assez différente de ce que le metal propose habituellement. On y notera la présence d'une mouche (morte apparemment), sans doute pour faire écho au nom du groupe, les ommatidies étant les cellules qui composent les yeux des insectes. Quant à l'ampoule, elle doit sans doute être en relation avec les titres qui évoquent tous d'une manière ou d'une autre la lumière ("Immaculate", "Sunspot", "A Lack of Contrast in Life"...)

On notera aussi que le groupe semble avoir revu ses ambitions à la baisse. Le deal avec Season of Mist n'a pas été reconduit, le groupe n'a pas confié le mastering à une pointure étrangère comme cela avait été le cas pour le premier album. Musicalement, cet album est dans la continuité du précédent, pas d'énorme surprise en vue. On retrouve les influences doom sans le moindre doute apportées par Nicolas Chevrollier, mais le reste du groupe n'est pas venu les mains vides et apporte sa contribution à la musique du groupe en y incluant du rock, de la pop, du gothic voire du grunge.

Si on a ici la même faculté qu'avait THE OLD DEAD TREE à nous pondre des mélodies très catchy, la comparaison s'arrête là. La volonté de s'éloigner le plus possible de ce groupe et de son lourd et encombrant héritage est ici très claire. Ceux qui espéraient trouver en OMMATIDIA un TODT 2 peuvent passer leur chemin il n'en est rien. OMMATIDIA est tout de même beaucoup moins metal que ne pouvait l'être TODT. Ici, pas de growls (ou juste un tout petit, juste en passant sur "Seeping Black"), ni de passages brutaux. OMMATIDIA est beaucoup plus soft et oeuvre dans un registre plus proche de DUSTBOWL, groupe qui je le rappelle partage le même chanteur et donc le même parolier qui semble aborder dans les deux groupes des thèmes similaires, assez sombres. Sur la durée, l'album tient la route. Il est homogène, pas de titre faible ici mais plutôt quelques-uns uns qui ont un goût de reviens-y sans pour autant que le groupe ne cède à la facilité.

Niveau production, rien à dire, c'est du tout bon. C'est clair, limpide, puissant et bien équilibré. On entend parfaitement tous les instruments. Je trouve même que cet album sonne mieux que le précédent, c'est El mobo (LOUDBLAST, MERCYLESS, OTARGOS, WE ALL DIE (LAUGHING)...) qui s'est chargé du mastering et son boulot n'a vraiment rien a envier à celui de Jens Bogren.

Au final c'est donc un bien bon album que nous offre ici OMMATIDIA. Même après plusieurs écoutes, je ne pense d'ailleurs sans doute l'avoir totalement appréhendé car je le soupçonne être de ces albums plein de subtilités.



http://www.ommatidia.net/ - 114 visite(s)


Rédigé par : Sheb | 15/20 | Nb de lectures : 8340




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker