ODIUM (GER) - The Science Of Dying (Noisehead) - 01/04/2015 @ 07h40
Tout d'abord pour commencer je tiens à rendre un vibrant et bel hommage à Noisehead, car quand l'info est tombée le 5 février dernier c'est un mélange entre tristesse, joie et soulagement qui s'est emparé de mon esprit, car dire que moi et mes confrères de la rédaction (je pense surtout à ZeSnake) avons apprécié le travail fourni par le label autrichien est un doux euphémisme. Tout au long de ses années d'existence le label autrichien s'est obstiné à nous polluer les oreilles en "signant" des groupes tout aussi improbables les uns que les autres (ils ont heureusement évité les désastreux SECRETPATH), et dont on pouvait logiquement se demander qui pouvait acheter leurs disques vu leurs piètres qualités (même s'il faut reconnaître que sur la fin cela s'était quand même un peu amélioré).

Du coup quand j'ai reçu le promo d'ODIUM j'ai eu un réflexe de recul en me demandant ce que j'allais encore écouter de leur part, car en lisant la fiche de la formation allemande il y'avait de quoi être inquiet car on y apprend qu'elle est active depuis 1993 et avait déjà six albums à son actif avant cette nouvelle sortie. De ce fait quand au bout d'autant d'années et de persévérance on se retrouve signés chez eux il y'a des questions à se poser sur le talent de l'obscur quintet. Car si pour beaucoup de metalleux ODIUM est l'excellent album de leurs compatriotes de MORGOTH, pratiquement personne n'a entendu parler des thrasheurs teutons.

Pourtant ce qui étonne c'est qu'après une première écoute mitigée (due en grande partie à la voix du chanteur) on finit par accrocher à cet album qui a quand même des qualités sympathiques, car cet opus confirme les propos cités sur l'amélioration relative des groupes du label. Le combo nous sort un thrash à tendance mélodique et aux légères influences Power-Metal assez agréables, tel qu'on peut l'entendre sur "Who I Am" rapide et agressif (quoique plombé par des chœurs pas forcément bienvenus), sur "Princess Of Death" assez entraînant, ou bien encore sur "Pain" où la mélodie est plus mise en avant et qui contient un refrain efficace. Il est aussi capable de se faire plus doux sur "The Answer" qui reste majoritairement en mid-tempo et où le frontman s'essaie à la voix calme dont on peut penser qu'il s'est inspiré de Jon Bon Jovi pour un titre agréable à défaut d'être grandiose.

Visiblement les germaniques ne veulent plus perdre de temps et on réussi à avoir un invité de choix pour faire parler d'eux, celui-ci n'est autre que le mythique Paul Di'Anno, et ce dernier ne sait apparemment plus à quel saint se vouer pour essayer de relancer une carrière de plus en plus déclinante car on ne voit pas l'intérêt pour lui de se retrouver à jouer les joker de luxe chez une formation totalement inconnue (et qui le restera sans doute encore), d'autant plus qu'il se retrouve sur le morceau le plus faible qui est très heavy dans l'esprit mais qui ne décolle malheureusement pratiquement pas.

Car malgré des qualités évidentes tout n'est hélas pas parfait, tout d'abord la production très plastique de la batterie qui gâche pas mal l'écoute et puis il faut reconnaître que même si c'est agréable à l'oreille ça n'est franchement pas mémorable et c'est totalement le genre de sortie qui s'oublie aussitôt une fois l'écoute terminée. Cependant même si Noisehead ne nous manquera aucunement ils ont quand même réussi pour certainement leur dernière "offrande" à nous gratifier de quelquechose de sympathique qui clôturera leur existence sur une bonne note, ce qui n'est déjà pas si mal. Le combo quant à lui restera probablement dans l'anonymat encore longtemps même s'il a quand même quelques bons arguments à faire valoir, trop peu hélas.




Rédigé par : GabinEastwood | 13/20 | Nb de lectures : 8267




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker