OBSEQUIAE - Aria Of Vernal Tombs (20 Buck Spin/Soulfood) - 21/07/2015 @ 07h10
C’est l’été, vous allez bien faire un tour dans un parc d’attractions médiéval ? Bon vous êtes peut-être déjà allés au Disneyland de Clisson… heu le Hellfest. De son côté, OBSEQUIAE vous propose un retour des siècles en arrière avec son Black-Metal résolument médiéval. Ce trio américain n’est donc pas né de la dernière pluie, bien qu’il n’existe sous cette forme que depuis 2007, car auparavant Tanner Anderson tête pensante d’OBSEQUIAE (et ayant participé à AZRAEL, PANOPTICON, SHROUD OF DESPONDENCY) évoluait dans AUTUMNAL WINDS, qui avait sorti un paquet de démos entre 1998 et 2005. OBSEQUIAE a depuis pris le relai, avec de vrais albums, dont Suspended In The Brume Of Eos en 2011 et son successeur, Aria Of Vernal Tombs, qui nous intéresse aujourd’hui, avec son artwork ô combien évocateur de l’ambiance du combo, dont le nom est écrit en doré sur le gigipack (hommage au chroniqueur du précédent album).

OBSEQUIAE pratique donc un Black-Metal d’obédience médiévale, ce qui transpire par tous les pores du projet. Concrètement, cela nous donne un BM archi mélodique où les leads sont omniprésents, où le son est délicieusement désuet, où les ambiances se posent à chaque instant, aidées de passages à la harpe, de quelques claviers voire de chœurs et de samples médiévaux. Avec un unique chant lointain et arraché, la musique d’OBSEQUIAE évoque surtout le BM autrichien de ABIGOR (période Nachthymnen, Orkblut et Supreme Immortal Art) et de SUMMONING, en moins épique tout de même. On peut aussi penser à tout le Black mélodique suédois qui descend de DISSECTION, la promo cite même le Far Away From The Sun de SACRAMENTUM. Voilà pour le paysage moyenâgeux et si vous connaissiez déjà Suspended In The Brume Of Eos, Aria Of Vernal Tombs se place dans sa stricte lignée, sans grande nouveauté ni révolution, même si logiquement OBSEQUAIE évolue et progresse sur la forme avec une production mieux équilibrée et des compos plus variées.

Difficile de ne pas se laisser emporter par la magnifique intro 100% médiévale qu’est "Ay Que Por Muy Gran Fremosura", OBSEQUAIE prouvant en quelques secondes qu’il sait mieux que quiconque poser une pure atmosphère moyenâgeuse, continuant à le montrer avec les somptueux interludes que sont "L’Amour Dont Sui Espris", "The Anchoress’s Horizon" et "Des Oge Mais Quer Eu Trobar". Pour le reste, les américains nous proposent un sacré paquet de mélodies, accompagné de rythmiques parfois plus rapides et entraînantes, et d’un jeu de batterie subtil et bien dosé. On peut facilement se laisser emporter par la grâce de cet album, qui propose quelques moments prenants, même s’il faut faire le tri dans toutes ces mélodies. Aussi je trouve que Aria Of Vernal Tombs finit par lasser assez vite, devenant un peu répétitif, même si l’ensemble est assez somptueux et que l’aspect médiéval est bien évidemment très réussi, en dépit d'un background d'influences moins original qu'il n'y paraît. Le meilleur se situe au sein de morceaux comme l’excellent "Until All Ages Fall", du plus ambitieux "In the Absence of Light" ou encore du final très bien ficelé qu’est "Orphic Rites of the Mystic", le reste est d’une pureté et d’une beauté appréciable, c’est bien fait mais ce n’est pas spécialement transcendant, plus mélodique (parfois même un peu trop) qu’épique. Pour être concis, si vous aviez aimé Suspended In The Brume Of Eos, vous aimeriez Aria Of Vernal Tombs qui en est un bon appendice, si vous êtes nostalgiques du meilleur d’ABIGOR et que SUMMONING n’est pas assez productif à votre goût et/ou que ses clones ne vous plaisent pas, n’hésitez pas à tenter l’aventure OBSEQUIAE. En ce qui me concerne, c’est un bel album qui sait manier son aspect médiéval à merveille, mais j’en fait vite le tour et après deux albums, je pense que le groupe doit se montrer plus ambitieux quitte à s’éloigner de leur son « traditionnel », mais OBSEQUAIE a le potentiel pour faire quelque chose de vraiment grandiose et d’unique, se contenant pour l’instant de leur Black hyper mélodique et résolument médiéval.




Rédigé par : ZeSnake | 14/20 | Nb de lectures : 8113




Auteur
Commentaire
Nokturnus
Membre enregistré
Posté le: 21/07/2015 à 15h05 - (117277)
En tout cas le premier était très bon, rempli de petites fioritures guitaristiques aux échos médiévaux, hâte de m'écouter celui là.

Lexi Belle
IP:78.193.41.62
Invité
Posté le: 22/07/2015 à 19h56 - (117286)
L'un des albums de l'année pour moi. Très très bon et rafraîchissant.

TarGhost
Membre enregistré
Posté le: 16/09/2015 à 20h38 - (117881)
Découvert au hasard d'un détour youtubesque.
Mandale médiévale en pleine face...juste sublime.



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker