OBSCURA - Akróasis (Relapse) - Selection VS du 11/04/2016 @ 07h29
Ils auraient pu ne pas survivre à de tels bouleversements internes.
Ils auraient pu se répéter lamentablement.
Ils auraient pu évoluer sans réussite.
En un mot : ils auraient pu décevoir, tant les espoirs et les attentes fondés en eux étaient légitimes, mais à double tranchant

Mais OBSCURA est plus fort que ça. Différent, avant tout. Et talentueux, également.

Evidemment, le style de Death Metal pratiqué par les allemands n'est pas le plus linéaire ou le plus simple à appréhender ; mais jamais il ne se perd dans des méandres musicaux complexes. C'est d'ailleurs la grande force d'Obscura. Derrière son approche progressive et technique, son Death Metal demeure toujours accessible et accrocheur.

A l'écoute de ce nouvel album, impossible de ne pas songer au grand DEATH, toute flatteuse que soit cette comparaison. Car OBSCURA possède cette même capacité à créer un environnement sonore personnel et attractif, proposant aux auditeurs de s'enfermer dans ce cocon musical hermétique le temps de l'écoute.
Moins novateur, bien évidemment, que son illustre modèle, Obscura se démène cependant pour déployer une créativité impressionnante. Les atouts techniques et l'incroyable maîtrise instrumentale des musiciens sont là avant tout pour façonner une identité tortueuse et colorée au Death Metal du groupe.

"Akroasis" est porté par une musicalité insidieusement efficace. Les riffs, les soli, ne virent jamais dans le Satriani, et restent ainsi intéressants et captivants, bien qu'extrêmement variés. Aéré par de nombreuses accalmies qui nous font admirer quelques accords acoustiques envoûtants, électrisé par de nombreux soli, "Akroasis" brille et séduit par son équilibre entre ses aspirations Death et les influences néoclassiques voire classiques des musiciens.
La complexité affichée et assumée va de pair avec une forme d'efficacité réelle. Certains leads et riffs sont tout bonnement géniaux, et rappellent sur ce point le superbe "Cosmogenesis".

On a parfois l'impression de perdre de pied, on a un peu le sentiment par moments que l'inspiration des musiciens est trop fertile pour notre cerveau reptilien, ou qu'ils aspirent à trop d’éblouissement technique.
Mais la magie Obscura opère rapidement, et on se surprend dès la seconde écoute à se sentir en terrain connu, même si bien évidemment "Akroasis" nécessite de nombreuses écoutes pour dévoiler toute sa richesse.

Poursuivant dans la logique de "Omnivium", OBSCURA s'éloigne encore un peu de son côté "Spawn Of Possession", pour se rapprocher un peu plus de CYNIC. Le groupe n'utilise plus la violence extrême que pour dynamiter ses morceaux, et non pour les construire. Même si "Cosmogenesis" reste d'une justesse et d'une réussite inégalée, "Akroasis" se révèle fort plaisant et se pose en synthèse de tout ce que le groupe nous a produit par le passé, présentant un Death Metal envoûtant et aventureux.

Les départs de Hannes Grossmann et Christian Muenzner n'auront finalement pas trop perturbé l'entité germanique, qui, bien qu'ébranlée, a su relever le défi.
Peu gâtés par une illustration à mon goût simpliste et ratée, les 4 mélomanes confirment à la fois leur talent, et tous les espoirs que de nombreux fans de Death ont placé en eux il y a plusieurs années. Forcément très attendu, "Akroasis" est une insolente réussite.

Le style du groupe est toujours (heureusement) très agressif, mais comparativement aux opus précédents, la facette progressive du groupe a pris de l'ampleur, à l'image du dernier titre 'Weltseele' ; sans doute l'un des plus ambitieux du groupe (et totalement réussi).
Les blastbeats n'ont pas déserté les enceintes, mais le Death Metal des allemands possède une richesse et une diversité rythmique impressionnante.
Insaisissable, en mouvement perpétuel, l'édifice rythmique est d'une époustouflante variété, et structure les morceaux à l'aide de changements de rythmes incessants. Bien éloigné des cassures rythmiques télescopées utilisées dans le Brutal Death, OBSCURA apporte beaucoup de fraîcheur sur cet aspect. Car les accélérations, décélérations, cassures et contre-temps sont systématiquement agencés avec beaucoup d'aplomb et de talent, rendant l'écoute de cet album réellement fluide et paradoxalement riche en subtilités et en surprises.

L'absence de Hannes Grossmann (batteur sur les deux précédents opus) se fait sentir, mais sans trop décevoir ; car Sebastian Lanser se démène admirablement pour faire oublier son prédécesseur. Il se révèle fin technicien et métronome incroyable, même si malheureusement, son jeu est très classique, et avec moins de feeling et de personnalité que celui de Hannes.
Cette richesse rythmique joue pour beaucoup dans la perception positive qu'on ressent à l'écoute de l'album, car la base structurelle de l'opus est solide, très variée, et surtout extrêmement attractive.

La présence de la basse fretless de Linus Klausenitzer est fort appréciable, mais je l'aurait souhaitée encore plus présente, dans le mix essentiellement, alors qu'on peine parfois à la distinguer derrière les solis. Mais Linus ne se gène pas néanmoins pour asséner de nombreuses lignes de basse très intéressantes, et qui personnalisent encore un peu plus "Akroasis".
Quand à Steffen Kummerer, capitaine du navire Obscura, son chant à la fois rauque et écorché s'avère franchement plaisant, et surtout en harmonie totale avec les oscillations musicales. Ses cris sont ici relayés par une proportion de growls plus prononcée, dont la profondeur et l'efficacité, associés à l'apparition de quelques rares passages chantés, forment une palette colorée et variée.

A la lecture de ces prouesses techniques, on pourrait aisément craindre une indigestion. Mais la force de "Akroasis" est de rester accessible et direct. Certes bien éloigné du Death pratiqué par Obituary ou Grave ; mais accessible tout de même, grâce à ce lien fort et présent entre l'agressivité et la musicalité. Mélodies et blasbeats se livrent un duel magnifique, unis dans la diversité par le chant de Steffen. Les arrangements et les idées foisonnantes sont d'une fluidité sans faille.

Derrière ces qualités auditives séduisantes se dissimulent néanmoins quelques menues déceptions (personnelles). Outre la présence d'un 'The Monist' sympa mais simpliste, j'ai également le sentiment qu'Obscura en fait trop par moments. Dans certains solos essentiellement, où la frontière entre subjugation et écœurement est mince.
Mais surtout, il manque la naïveté de "Cosmogenesis" et l'audace de "Omnivium" pour faire de "Akroasis" un album exceptionnel ; ou peut être sommes nous devenus trop exigeants...?

Je ressent pourtant un plaisir décuplé à l'écoute de cette ogive, partagée avec le sentiment qu'Obscura essaye de (se ?) prouver quelque chose, là où on aurait simplement aimé qu'ils soient eux-même, sans chercher à arrondir, à structurer ou à équilibrer leur art...
J'ai le sentiment que le groupe se retient, non techniquement, mais en terme de créativité ; comme pour être sur de toujours plaire aux fans du groupe, cherchant à équilibrer à tout prix l'aspect progressif et le côté Death.

Mes sentiments ont considérablement évolué au fil des écoutes, l'assurance et la sérénité du groupe se révélant peu à peu à moi, reléguant certains de mes griefs à l'état de broutilles ; mais sans néanmoins me défaire de cette impression en filigrane de démonstration un peu fertile par moments.
"Akroasis" n'en demeure pas moins excellent, captivant, séduisant et entêtant. Un album magique, qui se sublime avec le temps. Un retour réussi, à n'en point douter !!




Rédigé par : ..::Ju::.. | 17/20 | Nb de lectures : 8240




Auteur
Commentaire
Moulinexxx
Membre enregistré
Posté le: 11/04/2016 à 10h43 - (119811)
Excellent album, mon préféré du groupe.



MrGuigui
Membre enregistré
Posté le: 11/04/2016 à 12h14 - (119812)
Comme Moulinexxx mon préféré du groupe, il est génial tu as tout dis .::Ju::.

blckme
IP:77.134.41.217
Invité
Posté le: 11/04/2016 à 13h23 - (119813)
fertile ou futile?

Jotun35
Membre enregistré
Posté le: 11/04/2016 à 13h34 - (119814)
Je trouve la production très inférieure à celle d'Omnivium. C'est assez plat et la soundstage est assez étroite. Je ne sais pas si c'est du à la compression, mais c'est un truc qui réduit clairement mon enthousiasme.
Comme pointé par Ju, on a aussi perdu en feeling au niveau de la batterie avec le départ de Hannes.

Bref, du bon Obscura, mais mon préféré reste Omnivium.



tarantino60
IP:86.65.152.78
Invité
Posté le: 11/04/2016 à 18h01 - (119815)
J'attendais avec impatience cet album, mais force est de constater, que le nouvel opus d'Obscura est très bon mais ce n'est pas la claque des deux précédents !!! Le dernier titre est prétentieux et n'atteint pas son but, on se perd dans des riffs mis bout à bout sans grand intérêt avec une partie symphonie complétement ratée !
J'ai préféré le dernier Beyond Creation bien plus riche et brutal de leur compositon...
Y n'empêche qu'Obscura occupe le haut du panier en terme de Death Métal technique et progressif. Mais un peu déçu, dommage...

Poney
IP:132.212.216.195
Invité
Posté le: 11/04/2016 à 19h09 - (119816)
Je resterai toujours admiratif de la capacité d'Obscura de proposer des morceaux aussi complexes avec toutefois suffisamment de relief pour permettre leur assimilation en seulement quelques écoutes.
Globalement, c'est du travail de grande qualité, et même un morceau assez chiant tout seul comme "Akròasis" passe très bien dans l'ensemble.
Cependant, je lui préfère quand même Omnivium : il reste plus inspiré et sa production est bien meilleure que celle d'Akròasis.
Il n'empêche que cet album me rassure sur le devenir d'Obscura : malgré les problèmes de line-up, les gars restent dans le top du death-metal technique.

Batu
IP:78.193.41.62
Invité
Posté le: 11/04/2016 à 20h09 - (119817)
L'un des rares à faire véritablement avancer le Death Metal, selon moi. Et c'est bien pour ça qu'ils auront toujours mon soutien.

le botch
IP:85.171.214.94
Invité
Posté le: 11/04/2016 à 20h51 - (119818)
Le premier Obscura que je me balance dans les esgourdes et une bien bonne découverte, mais j'ai pour le moment une préférence nette pour la dernière tuerie d'Horrendous !!!!

Deadpool
Membre enregistré
Posté le: 11/04/2016 à 23h52 - (119819)
Cet album est pour moi une immense déception qui n'a d'égal que les baillement qu'il me procure à son écoute.

RBD
Membre enregistré
Posté le: 12/04/2016 à 00h54 - (119820)
Chez Obscura, ce côté accrocheur est présent depuis très longtemps, il les distingue fondamentalement de bien d'autres compères du même style au point qu'on a pu écrire ailleurs que c'est du Death Technique pour ceux qui n'aiment pas ça d'habitude.
Encore que cette fois la production bien trop compressée qui dessert une musique d'un tel niveau de finesse, m'a fort gêné dans la découverte. L'inspiration de Death est évidente, ils ont déjà commis deux reprises par le passé et cette fois l'ultime titre bonus acoustique qui termine l'album repompe honteusement des plans du père Chuck que les fans reconnaîtront.

Plus largement d'ailleurs les compositions sont exceptionnellement denses et la facilité d'approche se marie avec cette rare richesse. Mais il n'y a plus guère de surprises dans les nombreux moyens utilisés, à part de brefs chœurs qui font bien Heavy Speed Allemand comme par hasard. Obscura fait de l'Obscura et incontestablement il n'y a plus de surprises.
Ni même plus cette enivrante sensation de grand bond technique et créatif qui émanait des deux précédents, leur donnant un aura proche de ce qu'on ressentait à la sortie des grands classiques des années 80 et 90. Il y a quelques longueurs et surtout bien évidemment dans l'avant-dernier titre, qui tient encore debout mais aurait pu être rogné ou déboîté sans mal…

Enfin, vu le contexte humain cela reste une belle réussite car je connais peu de formations qui arrivent à sortir un disque de ce niveau après de tels bouleversements de personnel. Je vois en eux la cause de l'absence quasi parfaite de risques par rapport aux albums précédents.




Bras cassé
Membre enregistré
Posté le: 12/04/2016 à 19h43 - (119822)
Difficile à dire pourquoi, mais cet opus me laisse de marbre. Tout est joué à merveille, le niveau technique est hallucinant, l’album est riche et prog, mais rien n’y fait, je m’ennuie. J’avais adoré Cosmogenesis, beaucoup moins Omnivium, et celui-ci me laisse le meme sentiment. Dommage pour moi

..::Ju::..
Membre enregistré
Posté le: 13/04/2016 à 07h35 - (119824)
RDB et Bras Cass' je comprend tout à fait votre ressenti. J'ai eu la même réaction et le même feeling en "berne" lors des premières écoutes d'Akroasis.
Mais après plusieurs semaines et de nombreuses écoutes, mon opinion et mon ressenti ont considérablement évolués, cet album possède un truc bien particulier qui le rend franchement addictif sur le long terme.
Une fois qu'on a accepté l'évidence (Akroasis n'est pas au niveau des 2 précédents opus), cet album se révèle sous un jour nouveau. En tout cas, c'est comme ça que je l'ai appréhendé.
Omnivium est bien meilleur, c'est un fait. Mais je reste bluffé par Akroasis malgré tout....




RBD
Membre enregistré
Posté le: 13/04/2016 à 23h32 - (119832)
En me relisant je vois que j'ai plus développé les griefs même légers que les points positifs. Ce qui peut surprendre par rapport à une estimation finale à 4/5 que j'assume, et qui tient à ce que c'est un album dont les mille détails se révèlent à mesure qu'on écoute, façon façade de cathédrale...

On en reparle au Moshfest.

Blob
IP:91.182.162.70
Invité
Posté le: 30/04/2016 à 18h28 - (119990)
Je le préfère largement à Omnvium qui n'arrive pas à captiver mon attention plus de deux morceaux d'affilé. Sur Akroasis les morceaux accrochent directement tout en restant très complexes et riches.

De plus les solos à la guitare fretless apportent vraiment des sonorités intéressantes.

Bref pour moi qui avait été déçu par le précédent, je retrouve Obscura en grande forme pour ma plus grande joie.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker