OBELYSKKH - White Lightnin' (Exile on Mainstream/Season of Mist) - 22/10/2013 @ 07h30
Sans qu'il ait vraiment sa place dans le sujet consacré aux pochettes moches du forum, on ne peut pas vraiment dire que l'artwork de cet album soit très joli et donne très envie d'écouter cet album. C'est donc tout naturellement que j'avais remisé cette galette tout en bas de la pile, lui préférant d'autres skeuds aux atours plus séduisants. Bien mal m'en a pris car derrière cette pochette maladroite se cachait le meilleur album du lot, un album plus vraiment de première fraîcheur puisqu'il est sorti en septembre dernier et qu'à l'heure où vous lirez ces lignes son successeur sera déjà dans les bacs.

OBELYSSKH ne nous arrive pas d'un village d'irréductibles gaulois situé en Bretagne mais d'Allemagne, de Fürth une ville située en Bavière et existent depuis 2008. "White Lightnin’" est leur second album après "Mount Nysa" sorti en 2011. Un groupe très prolifique qui comporte en son sein le batteur de IMMURED, groupe qui officie dans un registre deathgrind bien différent. Au sein de OBELYSSKH il n'occupe pas le poste de batteur mais celui de bassiste et également de claviériste. Les autres membres ne semblent pas avoir fait partie d'autres groupes avant d'intégrer OBELYSSKH.

OBELYSSKH en plus de donner un sacré nombre de points au Scrabble, propose une musique originale entre stoner metal et doom psychédélique. On trouve également quelques traces de sludge sur certains morceaux tels que "Elegy" ou encore "Abysmal Desert Cavern" et du Space rock sur "Invocation of the Old Ones". Les plages au nombre de 7 sur cet album, sont plutôt longues. Elles oscillent entre 6:42 pour l'instrumental qui ouvre l'album et plus d'un quart d'heure pour la plage finale. Le groupe porte vraiment bien son nom. Si ce patronyme vous évoque quelque chose de lourd et massif, vous êtes tombés pile poil dans le mille car c'est exactement ce dont il s'agit ici.

Le chant est présent sur cet album mais n'est pas mixé très en avant et n'occupe pas vraiment une place prépondérante. Il y a deux plages instrumentales sur cette galette. Elles ouvrent et ferment cet album et sur les autres morceaux le chant ne fait parfois que quelques brèves incursions mais toujours avec une grande efficacité. Le timbre de Woitek Broslowski (qui après vérification n'a rien à voir avec Kyle Broslowski) m'a évoqué celui de Ludovic Loez de SUPURATION (oui, j'avoue, je fais une fixation et j'arrive même à parler de SUPURATION dans des kroniks de stoner) notamment sur le titre éponyme et sur "Mount Nysa" (et son riff qui m'a toujours fait penser à une version stoner de celui de "Beat It" du défunt roi de la pop.
Le son de cet album est plutôt vintage, à grand renfort de fuzz, delay et autres effets de saturation mais le groupe ne cherche cependant pour autant pas à ressembler à un groupe des seventies comme c'est le cas d'un bon paquet de groupes actuels (ORCHID et KADAVAR, pour ne citer que les deux premiers qui me viennent à l'esprit).

La dernière plage de cet album est un peu à part puisqu'il s'agit d'un long voyage (un trip serais-je même tenté de dire) de plus d'un quart d'heure qui nous éloigne du stoner qui constitue le plat de résistance de cet album pour nous entraîner vers des contrées plus space rock. Le groupe se révèle peut-être moins efficace dans cet exercice que sur le reste de l'album et avec ce morceau on n'est pas au niveau de NEW KEEPERS OF THE WATER TOWERS dont je vous parlais il y a déjà quelques mois mais ça reste tout de même bien bon.

Niveau production, pas de souci, c'est du lourd, il faut dire que c'est Billy Anderson qui s'est chargé de nous mettre tout ça en boîte. Si ce nom ne vous dit rien disons simplement qu'il à déjà bossé avec ACID KING, AMENRA, BLACK COBRA, BONGZILLA, EYEHATEGOD, FANTOMAS, HIGH ON FIRE, MELVINS, OM, ORANGE GOBLIN, SLEEP mais également BRUTAL TRUTH, IMPALED, PRIMORDIAL... Vous en voulez encore ? Il a produit le dernier CATHEDRAL. Un grand nom de la scène doom stoner donc qui a su donner au son de ce skeud toute la lourdeur et l'épaisseur qu'il lui fallait.

Une excellente découverte que ce combo allemand. Je m'en vais de ce pas écouter leur nouvel album histoire de voir si le groupe est toujours aussi inspiré.

http://www.facebook.com/TheObelyskkhRitual - 215 visite(s)

Mount Nysa - 85 téléchargements


Rédigé par : Sheb | 16/20 | Nb de lectures : 11393




Auteur
Commentaire
Moulinexxx
Membre enregistré
Posté le: 22/10/2013 à 10h25 - (109592)
Sympa l'extrait, ça me fait penser à du Kylesa un peu (période actuelle), en plus occulte.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker