O.R.H.O.A - funky Antinomy (Autoproduction) - 21/06/2013 @ 07h59
Fondé en 2006, le groupe Francilien O.R.H.O.A pratique une bonne vieille fusion comme celle qu'on mitonnait dans les glorieuses 90's ! De KORN aux RED HOT CHILLI PEPPERS et de FAITH NO MORE à SYSTEM OF A DOWN...la liste des groupes "référence" de O.R.H.O.A devrait soit vous faire fuir...ou vous intéresser et vous faire progresser dans la lecture de cette chronique. Décomplexé et semblant s'amuser comme des petits fous en jouant cette musique ("On est resté bloqué dans les 90's" dixit le groupe), O.R.H.O.A pratique une fusion au confins du Néo Metal et du Funk couillu avec de très forts accents hip hop au niveau du flow du chanteur.
Conscient que leur style a déjà été joué plus que de raisons, O.R.H.O.A a choisi d'ajouter à sa musique un concept visuel en lien direct avec ses lyrics en portant des masques d'inspirations primitives.
De nos sombres et poisseuses cités a la jungle moite d’Amazonie, il ne semble n'y avoir qu'un pas pour O.R.H.O.A . et c'est donc avec un look improbable qu'ils se présentent à nous.

Cependant,si plusieurs photos promotionnelles montrent un groupe masqué, ils semblent jouer sur scène sans eux. Restera donc la musique pour continuer ce fameux concept de "jungle urbaine" (leurs lyrics s'en font d'ailleurs largement l'écho dans ce "Funky Antinomy").
Musicalement, le groupe se base sur des mid Tempos drivés par une basse très dynamique auquel se greffe une guitare qui me fait penser au RHCP (pas mal de rythmiques aérée, de gros power chords et une utilisation du son clair et des cocottes fréquentes).
Des samples viennent colorer de manière efficace les chansons (merci a Dj Skred) et c'est avec un débit mitraillette que le chanteur oscille entre les hurlements et un flow nerveux.
De nombreux passages dynamiques et vivants viennent donc s'inviter à la partie quand les riffs metalliques leur laisse la place et on ne peut que reconnaitre l'énergie des boys à groover leur race.

La principale difficulté est que le groupe à encore du mal à s'éloigner de ses influences. Outre le clin d’œil à "Shoot and ladders" de KORN , O.R.H.O.A peine par moment à faire émerger de manière durable sa personnalité et se balance entre les bons passages et ceux qui paraissent un peu "empruntés".
Gageons qu'il n'est pas évident de s'affirmer de manière forte dans un style où il est aussi difficile de faire du neuf, mais le groupe offre quelques pistes intéressantes et ce, à plusieurs moments.
Classique mais efficace, O.R.H.O.A joue avec passion sa musique sans sembler se soucier des modes qui passent. Cela devrait plaire aux aficionados.


Rédigé par : Pamalach | 12/20 | Nb de lectures : 11289




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker