NO SECOND CHANCE - Face Reality (Rucktion/GSR) - 29/04/2013 @ 08h20
Il y a des signes qui ne trompent pas, certaines sorties sont cataloguées en fonction des éléments célèbres qu'elles contiennent. Le label Rucktion est en l'exemple parfait. Rucktion = Hardcore anglais, légendaire cartel du genre ayant signé TRC, Ninebar, Diction et autres gros bras du LBU, gang hardcore de Londres.

No Second Chance nous vient de ces vertes contrées et signe ici la continuité de son précédent opus « Never Ending Fear », chroniqué en ces pages il y a deux ans. Quoi de neuf ? Pas grand-chose excepté un nouveau brailleur. Autant dire que l'on nage en eaux totalement hospitalières.
« Never Ending Fear » était clairement l'un des meilleurs opus hardcore de 2011 avec des compos racées, taillées pour le pit et radicalement brutales notamment dans l'agencement de ses titres. « Face Reality » reprend là où les choses se sont terminées, en complémentarité totale avec le précédent opus. Le premier disque t'avait brisé les tibias ? Cet EP va te later la tronche.

L'intro met direct dans l'ambiance : deux breaks espacés d'une mosh part. Pas de finesse, pas de familiarités, le genre de trucs que l'on pond sur une corde, les autres c'est pour It Prevails...
Le disque comporte 6 titres tous plus puissants les uns que les autres. L'homogénéité est le maître mot de ce type de hardcore et il est impossible de ne pas écouter l'opus d'une traite. « Can't Bring Me Down » affole les karatékas en herbe avec ses plans sauvages et groovy, l'apothéose étant atteinte avec sa mosh part fatale. « Worthless » n'est pas en reste avec son final destructeur tandis que « Reality » enchante grâce à sa rythmique imparable.

No Second Chance, c'est surtout du hardcore typé, presque beatdown par moments dont les mosh parts restent le principal axe de développement. Chaque morceau possède le sien. J'ai parlé de « Can't Bring Me Down » mais celui de « Reality » est incontestablement le plus méritant de tous. D'un point de vue technique, on reste dans l'exécutif le plus académique avec ses sonorités lourdes et massives, son quota habituel de passages 2 step dansants et ses riffs étouffés omniprésents.
En revanche, les Anglais ont réussi l'exploit d'avoir deux mauvais chanteurs d'affilé. Le premier manquant de coffre et de hargne, le second dispose d'une voix qui ressemble à rien. A mi-chemin entre un pitbull sous cocaïne et un bûcheron enroué, le timbre est chiant, désagréable et totalement dénué de charme. Bref, le flop. Bon point pour la prod cependant qui possède un certain cachet avec un son de grattes un peu roots mais qui a le mérite de s'éloigner des prods aseptisées et « thashisées » (Lionheart en est le principal exemple).

En un mot comme en cent, cet EP est vivement recommandé. Groupe standard d'une scène où l'évolution n'est pas le maître-mot, No Second Chance continue son bonhomme de chemin dans le paysage hardcore anglais et cumule les bons points. Un très bon élève...


Rédigé par : Vision Of Beuh | 07/10 | Nb de lectures : 10967




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker