NO FEALTY - In The Shadow Of The Monolith (Swarm Of Nails/Gheea/Break The Silence/Angry Music/5Feet Under) - 02/10/2013 @ 08h01
Un groupe danois qui comporte en son sein des membres de formations ravageuses comme Hexis, Stream City ou Thougth Police Brutalty, qui érige en étendard une attitude DIY, qui est signé/distribué par 6 labels différents et dont le titre d’album rappelle 2001, l’Odyssée de L’Espace, moi ça me parle pas mal. Surtout que les danois claquent un fort bel artwork : un détail du Saturne dévorant ses enfants de Rubens. Voilà, tout ça, ça te pose un groupe, une identité, un univers que l’on imagine brutal, sombre, grésillant, partagé entre lourdeur, violence et vitesse.

Bah au final, c’est tout à fait ça. NO FEALTY s’ébroue dans le bac à sable très fréquenté du crustygrindhardcore où il faut mériter sa place quitte à en éjecter les plus faibles. Chacun sa gueule, on est pas là pour se faire des mamours non plus. NO FEALTY donc ne propose une musique qui n’est en rien novatrice, depuis deux ou trois ans on a entendu pléthore de groupes dans la même veine qui mélangent avec plus ou moins de succès (ici, c’est plutôt plus) tout ce qui se fait de brutal et rapide dans l’UG core/grind/punk/crust. Cette notion d’underground et de DIY est primordiale pour comprendre la musique du groupe qui possède un son typiquement fait à la maison par Tobias un des deux guiaristes. On sent que ça résonne, ça grésille, ça transpire et ça vit. Le son est très organique, sur le vif mais par contre manque un peu de puissance par moments, au niveau des guitares notamment. Rien de grave, les sonorités raviront les amateurs de son maison, à des lieues des productions aseptisées des gros machins. NO FEALTY se repose sur sa basse, ronde, épaisse et parfaitement mixée. Elle se taille la part du lion dans le son général de l’album. Sur les titres rapides, elle galope, donne le tempo, hausse le ton mais garde l’embarcation sur les flots lors des traditionnels titres lents. Tellement traditionnels que ça en devient cliché, un passage obligé du genre. Chez NO FEALTY, c’est « The Emperor Is Laughing (While You Are Making Plans) » qui s’y colle.

Les danois ne sont jamais aussi bons que quand ils haussent le tempo, là, ils peuvent déverser toute leur énergie crust, leur bile grindcore et claquer des moshparts hardcore. On les sent plus à l’aise dans cette configuration crust/punk. « Iron Triangle » est un des gros brûlots du disque. Rapide, teigneux, hyper efficace, il donnerait envie à n’importe qui de se frotter a un punk à chiens dégueulasse dans le pit dans un squat inondé de bière. C’est là que les danois marquent des points, quand ils foncent dans le tas tête baissée à toute vitesse, sur des rythmes et des tempos rappelant parfois Nasum. Quand la vraie saveur du crust prend le pas sur le reste, c’est la que NO FEALTY est fort. Pas quand il se la joue précieuse avec des riffs sludge éculés qui donnent l’impression d’arriver vingt ans trop tard. Le groupe est parfois brouillon mais c’est ce qui fait sa force, tout le monde n’est pas (encore) Nails, la patron du genre capable d’envoyer le chaos avec une précision chirurgicale. Les danois n’en sont pas là même s’ils peuvent eux aussi payer leur tribut à Converge le temps d’un morceau « Savior », prouvant que leur instrument ne sert pas simplement à faire du bruit, non, ils savent en jouer. « In The Shadow Of The Monolith » n’est pas l’album de l’année mais un bon disque de crust punk qui ne révolutionne rien mais fait parfaitement le boulot, on pense à un version plus salle et punk de Oathbreaker ou Hessian par exemple avec une touche de Hexis, et on ne se refait pas, de Nasum. D-Beat, Powerviolence, crust, grind, hardcore, postcore, il y’a un peu de tout ça dans NO FEALTY et ça fait plaisir aux oreilles.

No Fealty Bandcamp - 110 téléchargements


Rédigé par : Seb On Fire | 14.5/20 | Nb de lectures : 11630




Auteur
Commentaire
pearly
Membre enregistré
Posté le: 04/10/2013 à 09h33 - (109361)
Merci Seb !

Crom-Cruach
IP:82.122.192.37
Invité
Posté le: 04/10/2013 à 22h55 - (109382)
J'aime bien ton premier paragraphe :)

Seb On Fire
Membre enregistré
Posté le: 04/10/2013 à 23h25 - (109383)
Merci.

Ceci dit, je ne sais pas si la référence à Kubrick est voulue ou si c'est juste moi.

Crom-Cruach
IP:82.122.192.37
Invité
Posté le: 05/10/2013 à 22h26 - (109396)
Moi j'aurais plutôt dis "L'odyssée de l'espèce" mais pas con j'avais pas fait le rapprochement dans ma propre chro.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker