NO CONSEQUENCE - IO (Basick) - 03/06/2013 @ 08h03
Un printemps qui djente (1/4)

Avec ses chants clairs et son côté « frais », le Djent est un genre fait pour les périodes de l’année où il y a du soleil dehors. Bon en ce qui nous concerne le printemps est quelque peu trempé, mais les labels ne pouvaient pas prévoir les bulletins de Météo France quelques mois à l’avance. Voilà donc en ce printemps 2013, 4 sorties assimilées Djent plutôt croustillantes. On commence avec celle qui remonte au 1er avril (ce n’est pas une blague), à savoir IO le second album de NO CONSEQUENCE.

A l’instar d’un EVER FORTHRIGHT et bien d’autres formations, les anglais de NO CONSEQUENCE ont tout d’abord pratiqué un Metalcore/Deathcore progressif mal dégrossi et bien peu palpitant. Leur premier album In The Shadow Of Gods (2009) ne restera donc pas dans les annales. Le groupe fut néanmoins une des premières formations remarquées de Basick Records (avec THE ARUSHA ACCORD et FELLSILENT), label devenu depuis une référence pour le style Djent ou plus globalement ce qui est grossièrement appelé le « Metalcore Progressif ». C’est d’ailleurs ainsi qu’est présenté NO CONSEQUENCE mais IO leur deuxième album tape tout de même fortement dans le Djent technique et mélodique, le Djent le plus « traditionnel », celui proche de PERIPHERY et MONUMENTS. Les anglais enchaînent donc les riffs polyrythmiques alambiqués, accompagnés et aérés par des mélodies prenant souvent une tournure atmosphérique, sans pour autant jouer dans la cour d’un TESSERACT (hormis le plus introspectif "Setient"). Comme d’habitude, nous avons une alternance entre chant gueulé et chant clair pour les refrains, et la voix de Kaan Tasan est dans la bonne moyenne dans les deux registres. C’est déjà mieux que l’insupportable ex-chanteur de MONUMENTS et moins niais que d’autres (TESSERACT voire même PERIPHERY ? à voir selon votre niveau de tolérance).

Et NO CONSEQUENCE n’a vraiment rien de mirobolant dans l’absolu. Un léger sentiment d’empilement de riffs se fait sentir, mais cela nous donne de bons morceaux rythmés avec juste ce qu’il faut d’incursions mélodiques. IO est assez linéaire mais certains morceaux se font tout de même remarquer : le trio d’entrée "So Close to Nowhere" - "Name Your Price" (hommage à Bandcamp ?) - "All That’s Left" accroche d’emblée. L’excellent single "Coerce : Conform" ainsi que "Unify" et à la rigueur "Illusion of Choice" pulsent bien. Aucun morceau n’est réellement mauvais ou même moyen mais aucun n’est exceptionnel non plus. Bref, NO CONSEQUENCE est avant tout un bon exécutant mais qui n’a que peu de personnalité, appliquant tout le cahier des charges du Djent à la lettre. IO est un bon album de Djent dans l’ensemble mais tout comme son prédécesseur dans un autre registre, ne restera pas non plus dans les annales pour l’instant. Si cet album peut servir de tremplin au groupe pour nous pondre mieux par la suite, et on sent un bon potentiel tout de même, ça sera banco mais en l’état IO est juste un album de Djent de plus, qui bénéficie surtout de son appui par Basick Records sinon il serait certainement noyé dans la masse. Masse pourtant de piètre qualité et NO CONSEQUENCE se situe dans le haut du panier, mais d’autres formations sont elles plus proche du soleil. Un bon album avec des riffs rythmiques de qualité et un chanteur qui s’en sort bien, mais sans originalité en définitive.

http://www.facebook.com/noconsequenceband - 135 visite(s)

Bandcamp - 103 téléchargements


Rédigé par : ZeSnake | 14.5/20 | Nb de lectures : 11690




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker