NO BRAGGING RIGHTS - Cycles (Good Fight) - 10/05/2013 @ 08h34
Déjà quatre albums pour un groupe que je découvre qu’aujourd’hui et dont je ne savais absolument rien jusqu’alors. Puceau en ce qui les concerne, je lance le disque et j’écoute histoire de voir de quel bois se chauffe les californiens. Bon bah manifestement on tire plus vers le balsa que le chêne centenaire, Mais, bien entendu une seule écoute ne suffit bien sur pas pour se faire une idée complète de la proposition de NO BRAGGING RIGHTS mais déjà après une simple écoute on dégage de grands tendances, des lignes de force et la direction assez claire que souhaite prendre le groupe. Metalcore à l’américaine, hardcore mélodique et grosses moshparts de gros durs, le tout mélangé aléatoirement avec une production qui ressemble à n’importe quelle autre production des années 2010. En gros, ça rentre par une oreille, ça ressort par l’autre et entre les deux, il ne reste pas grand-chose. Ho pas que ce soit fondamentalement nul (mais un peu quand même) mais on est là face à un disque clairement inoffensif et beaucoup trop propre sur lui pour être honnête.

NO BRAGGING RIGHTS a bien senti le sens du vent et, du coup, s’engouffre toutes voiles dehors dans le hardcore fourre-tout à la Stick To Your Guns ou The Ghost Inside. Le hardcore qui plait autant au jeune tough guy habillé en Wasted qu’à la jeune collégienne découvrant la virilité et, elle aussi, habillée en Wasted (la marque au croix sataniques à la mode dans « le milieu, pas mon éminent confrère). Ca donne un metalcore mélodique qui alterne les grosse voix hardcore avec des passages en chants clairs plus mélodiques, quelques chœurs de boy scout pour fédérer et des passages plus bouncy à la Ghost Inside encore une fois pour faire bouger les kids. Rien de foncièrement original donc dans une musique calibrée, formatée et hors d’usage dans une paire d’année.

Malgré tous les défauts énoncés, quelques passages fonctionnent par moments comme le refrain chanté de « Cycles » qui s’incrustent bien dans le crâne, le chœurs d’ouverture sur « The Prequel » qui amène un petit côté Comeback Kids au morceau. Voila, ça fonctionne sur quelques rares passages où on se dit que les mecs sont capables de sortir quelque chose de correct de leurs instruments mais préfèrent la facilité, le formatage et la mode. Ce sera efficace quelques moi si on aime Stick To Your Guns, The Ghost Inside et tous ses groupes de hardcoure bouncy qui pullulent en ce moment aux Etats-Unis mais que, dans le même temps, on ne crache pas sur des choses plus mélodiques. Pour les autres, ça n‘a pas vraiment grand intérêt et vaut mieux passer son chemin.

Du son. - 100 téléchargements


Rédigé par : Seb On Fire | 09/20 | Nb de lectures : 11419




Auteur
Commentaire
Meridian
Membre enregistré
Posté le: 10/05/2013 à 09h30 - (107294)
Quand j'ai vu NO BRAGGING RIGHTS dans la liste des groupes de l'onglet Merchandising d'Impericon.fr, j'ai direct compris sans avoir besoin d'écouter...

Sinon The Ghost Inside c'était bien. Avant. :)

Je tenterai une écoute ce weekend Seb.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker