NOTRE AMERTUME / ARS MORIENDI - Agonie d'un Ancien Monde (Archaic Sound) - 24/10/2013 @ 08h17
Je vous avais déjà dit que Du Tréfonds d’un Être, le dernier album en date du projet auvergnat ARS MORIENDI, était vachement bien ? Ah ben en fait je l’avais chroniqué, donc vous pourrez (re)lire ma prose si besoin est. Passons maintenant à la suite, enfin à la fois à la suite et à un retour vers le passé, grâce à ce split à nouveau sorti chez le label ukrainien Archaic Sound. ARS MORIENDI et en particulier son unique membre Arsonist va y être prépondérant, vu que NOTRE AMERTUME est une collaboration entre Arsonist (chant) et le bulgare Ivo Iliev (instruments), membre du groupe de Black/Doom DARKFLIGHT. Les 4 morceaux, les premiers enregistrés (en 2011), de NOTRE AMERTUME sont complétés par 4 morceaux d’ARS MORIENDI enregistrés entre 2005 et 2007 et donc assez différents du Dark/Black très fouillé de Du Tréfonds d’un Être. Le tout constitue une heure de musique sur un CD, nommé Agonie d’un Ancien Monde.

NOTRE AMERTUME :
Avec ce nouveau projet, nous allons finalement être en terrain connu. NOTRE AMERTUME pratique en effet un Black mélodique ressemblant assez à ce qu’a pu faire ARS MORIENDI sur Du Tréfonds d’un Être, à deux exceptions près toutefois : le chant d’Arsonist est plus rocailleux, plus agressif qu’hurlé, et les compositions sont moins fouillées, plus accessibles, plus directes. Les morceaux sont tout de même longs (6-7 minutes), mais nous n’aurons pas droit à des pistes à tiroirs avec de nombreux breaks ou développements d’ambiances diverses et variées. Du coup les 4 morceaux proposés par NOTRE AMERTUME se ressemblent pas mal mais la qualité est au rendez-vous. On retrouve donc ce riffing semi-acoustique qui évoque NOCTE OBDUCTA et autres combos Black atmo du même genre, qui nous propose ainsi des compositions très accrocheuses et des superbes mélodies. On se laisse donc facilement emporter par le souffle quelque peu épique du Black raffiné de NOTRE AMERTUME, malgré quelques petites longueurs. Car oui, le projet se contente surtout d’enchaîner les mélodies mais ça fonctionne, et la partie de split de NOTRE AMERTUME se termine en beauté par le magnifique "Vérité". Rien d’original, mais un Black mélodique très plaisant qui ouvre pas mal de promesses.
Note : 7.5/10

ARS MORIENDI :
Du côté du projet principal d’Arsonist, nous allons être dans un registre différent des morceaux de NOTRE AMERTUME et de Du Tréfonds d’un Être, Agonie d’un Ancien Monde étant donc le split de tous les paradoxes. Ces vieux morceaux se rapprochent plus logiquement du ARS MORIENDI pré-Du Tréfonds d’un Être, que ce soit en termes de production (hélas parfois un peu bancale, certains leads piquent un peu les oreilles) et d’esprit musical. Le livret du split CD annonce directement la couleur : « Ces morceaux représentent le côté le plus sombre et triste d’ARS MORIENDI en faisant le portrait de la souffrance et de l’angoisse de l’homme dans un contexte historique ». Les compositions laissent donc beaucoup de place aux riffs dépressifs qui s’étalent et qui s’étalent, le tout accompagné des vocaux déchirants d’Arsonist. Le tout est bien évidemment très négatif et lancinant, mais ce genre de Black décharné n’est pas ce que ARS MORIENDI sait proposer de mieux. Il s’agit tout de même de Black « triste » de bonne facture ("Prodilor Domini" est très prenant), mais il y a mieux dans le genre et on a mal à accrocher, surtout que comme pour la partie NOTRE AMERTUME la variété n’est pas forcément au rendez-vous, même si "Past" propose une sorte de break acoustique étonnant et une outro électronique (!) et que "Confession" clôt ce split CD de manière plus « Post » avec des litanies en voix claires et des breaks atmo. Le tout n’est pas non plus exempt de longueurs car les morceaux sont longs (8-9 minutes), mais c’est le jeu de ce type de Black mélo-dépréssif. Rien de catastrophique, mais ces 4 morceaux ne resteront pas dans les mémoires et plairont surtout aux fans des anciens travaux de ARS MORIENDI.
Note : 6.5/10

Le bilan de Agonie d’un Ancien Monde peut paraître mitigé, NOTRE AMERTUME n’est probablement pas encore façonné à 100% et aura besoin de confirmer son potentiel sur album, ARS MORIENDI propose avant tout 4 inédits qui s’inscrivent dans une direction musicale plus sinistre à laquelle il faut accrocher. J’aurai du mal à cacher que ce que ARS MORIENDI avait fait sur Du Tréfonds d’un Être m’a enthousiasmé, donc NOTRE AMERTUME est tout à fait convaincant et ARS MORIENDI doit juste poursuivre dans cette voie (de Du Tréfonds d’un Être) pour la suite, un retour à quelque chose de plus sombre n’étant pas pour autant à l’ordre du jour. Un split donc un peu inégal mais plaisant, montrant aussi qu’Arsonist a une patte bien distincte des autres formations françaises de BM pour ses projets, ARS MORIENDI et NOTRE AMERTUME désormais, deux projets à suivre pour d’autres aventures musicales.

Bandcamp - 68 téléchargements


Rédigé par : ZeSnake | 14/20 | Nb de lectures : 11026




Auteur
Commentaire
Arsonist
IP:92.90.26.44
Invité
Posté le: 24/10/2013 à 19h00 - (109636)
Merci pour la chro ! Le prochain album devrais te plaire.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker