NONSENSE - On Earth (Autoproduction) - 19/02/2016 @ 09h14
En splittant il y a un peu plus d’an après avoir sorti deux excellents albums (The Waste Land et The Book Of Eliot), le groupe HORD avait laissé un certain vide dans la scène Djent/Prog/Groove française. Sans trop me mouiller et histoire d’être direct d’entrée de jeu, voilà une nouvelle formation qui pourrait bien lui succéder sans trop de mal. Originaire de Lyon, NONSENSE existe depuis 2012 et a façonné son line-up de manière à proposer un premier single, Final Flash, en 2014. Un single que l’on retrouve en guise de supplément de ce premier EP, On Earth, pour une demi-heure consistante histoire de nous montrer ce que ce newcomer sait faire. Dans un style, donc, très proche de ce qu’avait fait HORD sur The Waste Land, à savoir du Math-Metal progressif très proche de TEXTURES. Et quand on sait que NONSENSE a déjà ouvert pour les bataves, et que Jochem Jacobs a masterisé On Earth, il est difficile de se tromper sur cette influence évidente.

NONSENSE est donc, certes, un TEXTURES-like sur à peu près toutes ses composantes, mais on est tout de même dans un registre de Djent plus « puriste », plus prog’, que les formations américaines tendant vers le mainstream ou le metalcore proposent à tour de bras, quand bien même l’influence PERIPHERY est revendiquée et se sent ici et là (de même que quelques touches de TESSERACT ou VILDHJARTA). Les morceaux proposés sont assez longs et plutôt que de balancer du hit, NONSENSE nous montre une belle démonstration de ses talents pour les polyrythmes, les compos alambiquées et les enchaînements progressifs. "Virtual Addiction" ne s’embarrasse pas d’intro futile et nous embarque directement dans un monde de compos punchy et groovy qui virevoltent, avant que les passages progressifs ne prennent place à grand renfort de chants clairs. Fait étonnant, les vocaux d’Olivier sont très proches de celles de Hadrien (voix gueulée) et John (voix claire) de HORD, renforçant le fait que, tout simplement, nous tenons ici le nouveau HORD. Ce qui est déjà une très bonne nouvelle.

NONSENSE enchaîne sans temps mort avec le plus technique et fouillé "Inertia", le très progressif "On Earth", puis le plus direct et lourd "The Nonsense". Ajoutez à ça l’énergique "Final Flash" en bonus caché et il y a de quoi faire avec ce croustillant EP de Math-Metal TEXTURien. Bien évidemment, il n’y a pas grande originalité là-dedans, et certains passages ont même un logique air de déjà-entendu. Le son, bien adapté au style, est déjà très appréciable, et il y a déjà peu de choses à perfectionner réellement (si ce n’est le chant clair peut-être), si ce n’est la personnalité de l’ensemble. Voilà donc en NONSENSE un bel espoir du Math-Metal progressif français, qui même si ce n’est probablement pas sa prétention est destiné à succéder à HORD, qui a peut-être laissé un goût d’inachevé avec The Book Of Eliot. Un ultime album très personnel qui laisse donc entrevoir une belle marge de progression pour NONSENSE qui se contente ici d’une efficacité à la The Waste Land, avec ce qu’il faut de progressif au sein d’un ensemble maîtrisé (écoutez-moi ces leads). Un très bon premier EP qui se permet déjà de rivaliser avec la base de TEXTURES que ça soit sur le fond et sur la forme, et donc un nouveau nom à retenir pour le futur.




Rédigé par : ZeSnake | 7.5/10 | Nb de lectures : 6375




Auteur
Commentaire
DIMECHAG
Membre enregistré
Posté le: 19/02/2016 à 14h02 - (119453)
A creuser, mais ça a l'air d'être du tout bon!



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker