NOCTEM CURSIS - Nocturnal Frost (Mortis Humanae) - 15/09/2014 @ 07h12
Groupe de Chambéry, composé de pas moins de six membres, Noctem Cursis nous livre son premier album, Nocturnal Frost, après un précédent EP Wrath of winter, le tout en à peine 4 ans.

La pochette ne trompe pas ; dans l’esprit black metal traditionnel (montagnes enneigées, vieux bâtiments, couleurs bleu sombre), elle reste agréable mais ne nous prépare pas à ce qui nous attend. Car de black trad’ il n’y a pas. Noctem Cursis pratique plutôt un black atmosphérique/épique de belle facture, à forte connotation médiévale, comme si les moines du Nom de la Rose écoutaient Evilfeast.

"Prelude of an Era", qui ouvre l’album, montre le chemin : tambours lointains, claviers discrets puis, très vite "From Space" ouvre les hostilités : de l’emphase, de l’épique, des morceaux bien en place, du clavier discret mais intéressant, une structure qui déroule son propos sans heurt. La voix est classique mais sans réelle remarque à faire. Elle s’insère bien dans les titres. Avec tout de même l’impression qu’elle sonne mieux lorsque les textes sont en français ("Le Guerrier Noir" par exemple).

Juste une remarque. Sur mon exemplaire, on entend le « clic » entre les deux premiers morceaux… bof, bof quand même pour un enregistrement pro… De même, le son en général et celui de la batterie en particulier n’est pas extraordinaire. Le tout manque de profondeur, de chaleur. Il est un peu trop « léger », un peu trop « boite à chaussures » et c’est vraiment mon regret et ma critique essentielle sur cet opus.

Car pour le reste, les morceaux sont vraiment attractifs, bien construits, avec une recherche d’équilibre intéressante entre rapidité et passages mélodiques (le pont à 4’40 sur "From Space"). La progression des titres est bien pensée (comme sur le troisième titre, "Scars of the Past", où la violence se mêle intelligemment à la mélodie, de même encore sur le quatrième titre, "Le Guerrier Noir"), surtout lorsque l’on se remet en mémoire qu’il s’agit là d’un premier album. Les enchaînements sont naturels, les structures varient sans que l’on s’en rende vraiment compte, ce qui montre davantage encore la science de composition dont fait preuve le groupe (toujours sur "Scars", les enchaînements aux alentours de la 3’).

Les titres sont longs (près des 6 minutes en moyenne), ce qui correspond bien aux standards en la matière et permet à la musique de développer son propos convenablement. L’équilibre mélancolie/violence est parfaitement respecté (les passages mélancoliques sur "Le Guerrier Noir" aux alentours des 3’ par exemple, "World to Ashes" ou "Les Rivages de la Mort"), comme le saupoudrage, par moments, de petits solis heavy ("Le Guerrier Noir", vers 4’15) ou de notes cristallines au piano/synthé (sur le nostalgique "Ov Immobile Energy") qui aèrent le propos.

On regrettera finalement – outre le son dans une certaine mesure – parfois un manque d’identité affirmé. Sur certains titres, le nom de grands de la scène resurgit. Les influences sont palpables. De "World to Ashes" (surtout le passage aux alentours de la 2’) à "Secret of the Elders" (vers les 3’40 et ensuite en particulier) en passant par "Crossing the everlasting", l’ombre du grand Windir plane. On concédera pire influence.

Mais globalement, l’amateur de black épique de qualité, qui ne sonne pas toc, amoureux des belles structures progressives et qui ne rechigne ni devant le coup de boule ni devant la caresse, devrait trouver son compte dans cette production du jeune et courageux label Mortis Humanae. A encourager sans arrière pensée.




Rédigé par : Raziel | 15/20 | Nb de lectures : 14296




Auteur
Commentaire
GabinEastwood
Membre enregistré
Posté le: 15/09/2014 à 18h40 - (113625)
Bonne découverte, titre en écoute très sympa. A approfondir plus longuement !



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker