NKVD - Hakmarrja (Avantgarde) - 17/12/2014 @ 07h54
Toi, oui toi là, qui soutient les Pussy Riot, qui vomit sur le bon Gégé Depardieu et qui poste des memes se moquant de Vlad Poutine sur facebook, la branche française du NKVD et son lieutenant Loïc F. sont de retour pour te botter les fesses. De retour pour nous rappeler en musique l’enfer et la froideur des camps de travail sibériens. Le tout en papotant sur les conflits mondiaux présents et passés, les dictatures, le totalitarisme, l’atrocité du monde actuel. Tout ceci toujours emballé dans un Black-Metal industriel, martial et implacable, et ce goût visuel et thématique qui fait bondir les commentateurs de VS. La porte est à nouveau grande ouverte, combien vont encore tomber dans le panneau du « cédénazi » ? Après Diktatura et Vlast, NKVD continue de jouer d’un brin de provocation, qui ne nourrit pourtant pas plus qu’un BM volontairement « dérangeant ». NKVD sait créer son ambiance malsaine, sait mettre mal à l’aise l’auditeur mieux que quiconque, même si son art n’est pas encore totalement parfait.

On va y revenir mais attardons-nous déjà sur les thèmes abordés par Hakmarrja, le second full-length du projet, passé de Those Opposed Records au renouveau d’Avantgarde Music. Des thèmes qui encore une fois, ne font pas dans la dentelle et les petites fleurs. Notons déjà que le nom de l’album est le mot albanais pour « vengeance ». Si je n’ai pas d’infos précises, un petit tour sur Gogole nous permet de défricher la tracklist, qui commence par du lourd après l’intro "Exordium" : "Wolfschanze" est le nom de code qui désignait le quartier général d’Hitler pendant la Seconde Guerre Mondiale… eh oui. Pour le reste, les sujets semblent une nouvelle fois très variés mais cette fois-ci plus cantonnés à l’Europe de l’Est. Si je n’ai pas pu trouver la signification de "Za Krajla" (apparemment « roi » en langues yougoslaves), "Battalion Vostok" est le nom de la force armée des actuels séparatistes ukrainiens de la République de Donetsk, et "U.C.K." est le nom de l’armée de libération du Kosovo. Si "The Invisible Empire" doit bien évidemment évoquer le N.W.O., je n’ai pu trouver de référence pour "Red Silence". Quant à "Travail Famille Patrie", ben, voilà quoi. Notons également que "Exordium" ouvre l’album sur un long sample en français appelant à l’entente franco-allemande après les deux guerres. Voilà voilà. Une pensée pour l’espace de commentaires qui va prendre cher.

Mais tout ceci n’est pas à but de quelconque propagande d’idéologie mais bien pour créer un Black-Metal sombre et agressif qui se sert des dérives de l’humanité pour son ambiance très à-propos. Une ambiance toujours inspirée du genre Martial-Industrial, ARDITI et consorts, qui sied à l’univers guerrier et totalitaire de la musique de NKVD. "Exordium" nous emmène donc directement dans de sombres bunkers, avant que le Black Indus habituel du projet français ne reprenne ses droits dès le morceau-titre. Un Black toujours très noir et pesant, martial et implacable, puissant et inquiétant. Avec toujours ce chant glaireux incantatoire, déclamé par une voix inconnue (si l’on en croit la page Metal-Archives tenue par « LF » lui-même, les vocaux sur Hakmarrja sont partagés par l’italien Cod.5111 et l’estonien Arthur Von Darkwood), laissant encore une fois cette part de mystère au sein de NKVD. Ce morceau-titre qui lance les hostilités montre qu’après Diktatura, le projet a définitivement tempéré sa violence, le tempo plus soutenu est lancinant à souhait, les vocaux sont très étranges, et l’aspect 100% martial qui se dégage de l’ensemble évoque désormais un BLOOD OF KINGU en mode indus. "Wolfschanze" se pose dans cette lignée comme le morceau le plus martial et ambiancé de Hakmarrja, les samples prenant pas mal d’importance par rapport au chant qui, lorsqu’il se fait entendre, ne le fait pas à moitié avec de longs râles assez monumentaux et impressionnants.

Un départ prometteur mais hélas, NKVD finit par retomber dans les travers de Vlast, à savoir qu’une nouvelle fois le côté volontairement monolithique et implacable de l’album se transforme en linéarité gênante bardée de longueurs. "Za Krajla" garde le gros chant mais le reste du morceau est sans plus, "The Invisible Empire" et "Travail Famille Patrie" sont assez plats, seulement relevés par des riffs plus appuyés ou de bonnes percussions militaires. "Red Silence" n’apporte vraiment rien. C’est surtout le plus violent "U.C.K.", avec un chant assez ultime, qui tire son épingle du jeu. Et NKVD assure toujours dans la mise en place de son ambiance particulière, en témoignent l’interlude "Battalion Vostok" et l’outro dépouillée "Excipit" digne de ce que fait MUCKRACKERS au niveau ambiant. Mais pour le reste, NKVD n’y arrive décidemment pas. Le style, original et personnel, est là et bien mené mais a toujours autant de mal à décoller, le projet semble avoir oublié qu’il avait aussi le potentiel pour envoyer la sauce sans négliger son atmosphère, témoignage apporté par Diktatura qui demeure au-dessus du lot. Hakmarrja est toutefois meilleur que Vlast mais pour moi le constat est toujours le même, hormis 2-3 morceaux l’art de NKVD devient vite répétitif et un brin ennuyeux. Loïc peut donc faire mieux, et quoi qu’il en soit son projet est toujours pétri de qualités, que ça soit grâce aux intervenants aux vocaux qui contribuent plus que largement à la relative réussite de Hakmarrja, et surtout grâce à cette ambiance d’une noirceur rare, portée par les thématiques croustillantes qui font que NKVD ne laissera personne indifférent face à son univers martial et totalitaire.




Rédigé par : ZeSnake | 14/20 | Nb de lectures : 10774




Auteur
Commentaire
ManOfShadows
Membre enregistré
Posté le: 17/12/2014 à 16h14 - (115202)
Du même avis que le Serpent. Un bon disque avec quelques bons passages Black, et une ambiance noire et militaire réussi avec des samples, interludes et titres Martiaux/Indus bien dosés. Mais un peu redondant quand même, les compos se ressemblent un peu et sont figées sur le mid-tempo, on attend que que ça décolle, en vain. Dommage.



Poney
IP:132.212.216.117
Invité
Posté le: 17/12/2014 à 16h22 - (115203)
Globalement d'accord avec la chronique. NKVD est l'exemple du groupe rare avec une personnalité propre mais dont la musique pêche par une redondance exacerbée. Conserver la boîte à rythme en mode double pédale sur le long de l'album ce n'est pas martial, c'est emmerdant. Quitte à utiliser ce genre d'outil, il ferait bien de se lâcher sur les percussions histoire de faire varier le rythme et de donner un surplus de corps à tout ça.

Qui plus est, l'effet de surprise lors de la découverte de Vlast n'est plus là. Cet album est donc une déception pour moi. Si les défauts du précédent album avaient été corrigés, on aurait pu taper haut pourtant.

Humungus
Membre enregistré
Posté le: 17/12/2014 à 17h15 - (115204)
Ne boudons pas notre plaisir tout de même les gars. Face à un groupe comme ça, qui plus est de chez nous, moi je suis en érection depuis leurs débuts.
Seul bémol, malgré la beauté de cette pochette (mais quel est l'artiste qui nous a pondu cette merveille bon dieu ?!), cela me renvoie forcément au dernier MASS HYSTERIA. Et vous savez ce que l'on dit :
"On ne mélange pas les torchons..."

Humungus
Membre enregistré
Posté le: 18/12/2014 à 00h27 - (115209)
Ah ! Et j’ai totalement zappé tout à l'heure de relever l’erreur de ce cher ZeSnake : L’intro de l’album n’appelle pas à une "entente franco-allemande après les deux guerres" mais bel et bien à un renforcement de la collaboration car ce discours est prononcé par Pierre Laval le 22 juin 1942.

Nokturnus
Membre enregistré
Posté le: 18/12/2014 à 00h54 - (115210)
l'artiste est Juha Arvid Helminen (son travail est vraiment excellent)

Humungus
Membre enregistré
Posté le: 18/12/2014 à 08h31 - (115213)
Aaah ! Merci bien Nokturnus.
Je vais me pencher là-dessus. Le peu déjà vu me semble effectivement superbe. Fachisant mais (et) superbe hé hé hé...

ZeSnake
Membre enregistré
Posté le: 18/12/2014 à 11h44 - (115216)
@Humungus (on est, la ville de Francis Heaulme... on va... heu pardon) : je n'ai pas pu retrouver l'origine du sample donc j'ai juste retranscrit l'esprit. merci de l'info!

Humungus
Membre enregistré
Posté le: 19/12/2014 à 14h13 - (115239)
@ZeSnake : "(on est, la ville de Francis Heaulme... on va... heu pardon)"
??? ??? ???
Désolé mais j'ai rien compris...

AnusFraicheur
Membre enregistré
Posté le: 19/12/2014 à 16h48 - (115244)
« On vient de la ville de Francis Haulmes, on vient de la ville de Francis Haulmes, et vos petites sœurs, on leur fait peur, on les séquestre pendant des heures »

petite comptine de la ville de Metz, commune située au nord-est de la France. Elle est la préfecture du département de la Moselle et de la région Lorraine. Ses habitants sont appelés les Messins. Metz témoigne par la richesse de son patrimoine d’une histoire commencée il y a trois mille ans. Ville tri-millénaire, oppidum celte de la tribu des Médiomatriques, puis cité romaine sous le nom de Divodorum, Mettis puis Metz, elle devient la capitale du royaume d’Austrasie et le berceau de la dynastie carolingienne.

ZeSnake
Membre enregistré
Posté le: 19/12/2014 à 18h35 - (115247)
pour l'anecdote cette 'comptine' est chantée par les ultras du FC Metz en déplacement ^^

Tästikülor
IP:109.217.123.41
Invité
Posté le: 19/12/2014 à 19h04 - (115248)
Francis Heaulme est pas de Metz, mais de Vaux, juste à côté.

Humungus
Membre enregistré
Posté le: 19/12/2014 à 22h44 - (115250)
D'accord, j'y vois un peu plus clair désormais.
Mais étant donné que je hais le foot et que du coup je ne m'y intéresse pas du tout, il était normal que je sois totalement à la ramasse sur ce coup-là.

!!! !!! !!! SPORTS SUCK !!! !!! !!!

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker