NEW KEEPERS OF THE WATER TOWERS - Cosmic Child (Listenable/Season of Mist) - 03/05/2013 @ 07h56
Pour ceux qui ne parleraient pas la langue de Shakespeare, le nom de ce groupe se traduit dans celle de son pote Molière par "Les nouveaux gardiens des châteaux d'eau". Ce groupe suédois s'appelait auparavant NEW KEEPERS mais ils ont récemment décidé de rallonger leur patronyme histoire de bien faire chier les fans qui auraient l'idée de scander leur nom lors des concerts. Je ne résiste cependant de vous narrer l'explication qu'a donné Rasmus Booberg, guitariste et chanteur à nos collègues de Metal Obs' au sujet du nom du groupe. Il raconte que quand il était petit sa mère avait pour habitude d'appeler son pénis son petit château d'eau. Le nom du groupe a donc un rapport direct avec la teub du chanteur. Je ne sais pas s'il était bourré quand il a donné cette interview ou s'il s'est foutu de la gueule de Seigneur Fred qui a réalisé ce bref entretien mais cette explication vaut tout de même son pesant de cacahuètes.

Ce groupe qui nous arrive de Stockholm existe depuis 2009 et ce "Cosmic Child" est son second album après "The Calydonian Hunt" sorti en 2011. Si le nom du groupe peut prêter à sourire et les révélations de son chanteur peuvent carrément faire ricaner, il en va tout autrement de la musique car de ce côté-là, NEW KEEPERS OF THE WATER TOWERS c'est du sérieux et du lourd. Bien loin de toute mode, ce quatuor de barbus amateurs de chemises à carreaux donne dans une musique originale qui va puiser ses influences très loin. Un savant mélange de doom metal, de rock stoner, de rock progressif, de rock psychédélique et de space rock. Pendant six titres et trois bons quarts d'heure le combo nous emmène dans un voyage intersidéral aux confins de la galaxie. Avec seulement six titres on imagine sans peine que ceux-ci sont longs, en effet deux d'entre eux dépassent les douze minutes mais en fait peu importe, ceux-ci s'enchaînent sans temps mort et cet album se déguste comme un de ces concept albums de rock prog des 70's, d'une seule traite.

Décrire la musique du groupe n'est pas chose aisé. Les titres sont longs, les tempos bien sûr plutôt lents, le piano est très présent, tout comme les soli de guitare. Le chant est toujours clair, jamais d'entorse à cette règle et se cantonne dans un registre sobre, éthéré, placé en retrait et très planant avec parfois des superpositions de pistes vocales. Le groupe n'hésite cependant pas à inclure des passages beaucoup plus heavy comme dans la seconde moitié de "Pyre For the red Sage", le troisième titre. En dehors de cela, le quatuor reste sobre et n'abuse pas d'artifices (samples et autres zigouigouis...) pour nous emmener en voyage, nul besoin de tout cela, le groupe est parfaitement à son affaire.

Parmi les influences du groupe on citera pêle-mêle BLACK SABBATH, HAWKWIND, OZRIC TENTACLES mais également des références plus récentes tels leurs compatriotes de OPETH ou encore ENSLAVED (période récente bien sûr, pas époque viking), on pense aussi vaguement, fugacement à TOOL ou encore à ALICE IN CHAINS mais l'influence principale du groupe, celle qui m'a le plus marqué et qui plane sur cet album du début à la fin c'est sans conteste possible PINK FLOYD. L'ombre du FLOYD plane sans cesse sur cet album, toujours de manière fugace, que ce soit sur "Visions of Death" qui m'a vaguement évoqué "Shine On You Crazy Diamond", "Pyre for the Red Sage" qui lui m'a plus rappelé "Dark Side of the Moon" ou encore "Cosmosis" qui... Enfin bref, vous l'aurez compris, sur cette galette il y a du PINK FLOYD à tous les étages et ce n'est vraiment pas pour me déplaire.

Un album qui mérite plus que le détour et toute votre attention car il ne s'apprivoise pas en une seule écoute d'autant que le voyage se fait sans escale et qu'il serait vraiment saugrenu de n'écouter qu'un titre ou qu'une partie de cet album qui se doit d'être dégusté dans son intégralité, sans escale, alors enfilez vos combinaisons spatiales, on décolle.



http://www.myspace.com/nkotw - 177 visite(s)

The Great Leveler - 184 téléchargements


Rédigé par : Sheb | 16/20 | Nb de lectures : 13417




Auteur
Commentaire
fabu
IP:83.134.68.213
Invité
Posté le: 05/05/2013 à 08h16 - (107240)
magnifique album

Arsène
Membre enregistré
Posté le: 19/09/2013 à 10h55 - (109128)
J'ai découvert ce groupe récemment, un peu par hasard, et je ne regrette absolument pas d'avoir mis la main sur ce "Cosmic Child".
Juste énorme.

TheUgly
Membre enregistré
Posté le: 29/12/2013 à 02h13 - (110554)
Je me suis pris une bonne petite claque. Excellente découverte. Avec le dernier Sahg, 2013 est riche en albums prog-psychés de haute volée.



Ångel
Membre enregistré
Posté le: 06/01/2014 à 21h27 - (110635)
Chef d'oeuvre, tout simplement.



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker