NEOPERA - Destined Ways (ear/Verycords) - 14/10/2014 @ 07h44
Pour ceux qui ont lu mon live-report de l'édition 2014 du Wacken, vous avez peut être vu les quelques mots consacrés à Neopera :

« Neopera a plutôt plu au public, grâce aux échanges vocaux entre ces 3 chanteurs (dont une soprano et un baryton) et à un metal symphonique très stéréotypé mais plutôt emballant ».

Alors oui ce groupe allemand est encore jeune, mais ce qui ne m'avait pas frappé lors de ce concert (que je ne suivais pas non plus avec une attention ultime), c'est la présence de 2 musiciens qui ont pas mal d'années d'expérience derrière eux. Il y a en effet au sein de Neopera, Dirk Schlächter à la basse, membre de Gamma Ray depuis bientôt 25 ans, qui a produit guitares, basse et chœurs sur cet album, mais également Joern Schubert, l'instigateur de ce projet, musicien depuis l'âge de 7 ans, et accessoirement guitariste de Dark Age depuis 1997 (il a aussi fait un petit crochet au sein d'Holy Moses).

Le noyau dur de Neopera est donc composé de musiciens confirmés, auxquels il faut ajouter la participation du batteur de Dark Age, André Schumann venu épauler ses potes en studio (il ne prend pas part aux concerts), et de Corvins Bahn aux orchestrations, lui-même membre de session de Gamma Ray depuis 5 ans. Les chanteurs ont ensuite été recrutés grâce à des annonces passées dans la presse metal et voilà enfin le line-up de Neopera au grand complet.

De l'expérience pour la composition qui s'ajoute à une équipe de production emmenée par Eike Freese (chanteur, guitariste et membre fondateur de... Dark Age), le propriétaire des Hammer Studios, où Gamma Ray et Dark Age -parmi d'autres-, ont enregistré des albums.

Joern ne cache d'ailleurs pas le fait qu'il y a certainement des parallèles à faire entre Neopera et Dark Age sur certains passages et/ou en termes de mélodies. Ne connaissant pas Dark Age cette évidence ne me saute pas vraiment aux oreilles... au contraire de l'impression ressentie en live et se confirmant sur album : Neopera est un groupe tout ce qu'il y a de plus sympathique mais qui manque un peu de 'folie' et d'efficacité pure.

Nina Jiers (soprano) et Thorsten Schuck (baryton) harmonisent leurs voix et alimentent des échanges vocaux avec le 3ème chanteur, Mirko Gluschke au timbre écorché et plus criard. Chaque chanteur est bon voire très bon dans son domaine, après ce ne sont pas des types de chant parmi ceux que je pourrais écouter régulièrement, c'est pourquoi le final « The Unspeakable » me semble de trop, en mettant en lumières une ultime fois les 2 principaux chanteurs du groupe.

La richesse vocale de l'album combinée à de nombreuses orchestrations généralement bien placées permettent de compenser des compositions parfois un peu bateau (« A Call to Arms » faible, « Destined Ways » pénible sur la fin). Cependant certains titres tiennent très bien la route, à l'image de l'ouverture « The Marvel of Chimera », le genre de single idéal au riffing vif et tous les éléments de l'univers Neopera présentés brillamment. Un peu plus loin « The Greed » est du même acabit, les 3 chanteurs se relaient avec justesse, orchestrations, flûte, piano et de l'orgue en fond viennent enrichir considérablement ce morceau presque 'épique'.

Auparavant, « Falling Water » constituait une sorte d'interlude symphonique valorisant la douce voix de Nina, un joli moment peut être placé un peu tôt sur l'album. « Last Pantomine » est lui calqué sur la même structure, cette fois la voix de baryton de Thorsten fait l'essentiel du job. Quand il s'agit de placer quelques riffs qui tâchent (du genre incisifs, à la limite thrash) et des rythmiques propices au headbanging, Neopera répond présent, à l'image des corsés « Equilibria » et « Song of Revenge » en 2ème moitié d'album. Ces morceaux auraient mérité à mon goût d'être un peu moins 'gavés' d'orchestrations, pour gagner en accroche et simplicité.

Neopera nous offre donc un premier album pas déméritant, contenant quelques passages légèrement 'indigestes' et d'autres remarquablement tenus. A l'évidence Neopera a du potentiel et peut aspirer à se faire une place sur la scène sympho internationale...



http://www.neopera.com/ - 132 visite(s)


Rédigé par : gardian666 | 13,5/20 | Nb de lectures : 10288




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker