NEGATOR - Gates To The Pantheon (Viva Hate/Season of Mist) - 28/05/2013 @ 07h58
Pour ceux qui ne connaissent pas encore NEGATOR, on aurait pu présenter pendant un temps le groupe comme « projet initial du chanteur de DARK FUNERAL ». C’était sans compter la versatilité des suédois et Nachtgarm, le chanteur de NEGATOR, ne sera finalement resté parmi eux que pendant un an à peine. Un court CDD qui n’aura pas empêché le vocaliste de poursuivre son CDI avec sa formation d’origine. Trois ans après le remarqué Panzer Metal où le groupe avait pu affirmer son identité après Old Black (2004) et Die Eisernen Verse (2005), NEGATOR est donc déjà de retour pour son 4ème album qui se nommera Gates To The Pantheon. Exit Remedy Records et cette nouvelle offrande tombera chez Viva Hate, label de DER WEG EINER FREIHEIT mais aussi producteur de box LP (AGALLOCH, ENSLAVED, HERESI, PELICAN).

Panzer Metal avait donc entériné leur style ainsi autoproclamé, forgé grâce à leurs deux premiers albums, de Black teutonique blastant et mélodique à la fois. Je n’avais pas été très convaincu par Panzer Metal, alors que les deux premiers opus étaient bien bons (oui, même Old Black). Gates To The Pantheon va pour moi corriger le tir, ce qui ne sera peut-être pas le cas pour tout le monde mais soit. Le style NEGATOR est tout à fait reconnaissable, avec un batteur qui a de la ressource et des mélodies léchées, en plus de rythmiques bien tranchantes et de la voix si particulière de Nachtgarm, entre vociférations Black et éructations plus Death. Pourtant NEGATOR va explorer d’autres voies quitte à perdre un peu de sa personnalité. Dès "Epiclesis" qui ouvre l’album, on notera la présence de mélodies au son assez suédois, ce morceau me faisant d’ailleurs penser au Revocation de THE LEGION (l’excellence y compris). Et quelques rythmiques sont légèrement plus Death, nous rapprochant parfois de BEHEMOTH (parce qu’il y a un morceau qui s’appelle "Nergal, The Raging King" ?) ou BELPHEGOR (parce que "Necrodaemon Terrorsathan" est repris en guise de bonus pour l’édition limitée ?). Tout ceci est un peu troublant mais Gates To The Pantheon fonctionne car NEGATOR parvient à pondre une musique de qualité, qui sait toujours dépoter et entraîner l’auditeur dans son sillage mélodique.

Le début de l’album est d’ailleurs tout à fait fantastique, avec l’épique "Epiclesis" et ses somptueuses montées mélodiques sur fond de gros blasts, le brutal "Bringer of War" qui est presque un hymne grâce aux gimmicks vocaux de Nachtgarm (« Evil spirit, God of dead »), et le direct et efficace "The Last Sermon". Ensuite il faut bien avouer que ça se tasse un peu bien que "Carnal Malefactor" sorte aisément du lot. Mais NEGATOR parvient tout de même à maintenir la tension tout comme pour Panzer Metal, même si Gates To The Pantheon est un peu plus hétérogène avec à nouveau des morceaux où le tempo s’abaisse. Du reste on retrouvera donc du NEGATOR « habituel » qu’il soit plus mélodique ("Serpents Court") ou plus rentre-dedans avec toutefois un aspect death un peu plus prononcé ("The Urge of Battle", le très sombre "Atonement in Blood" ou les growls se taillent la part du lion). NEGATOR n’hésite cependant pas à oser avec notamment l’étonnant "Nergal, The Raging King" très lourd, lourdeur contrebalancée par un solo particulièrement épique.

Gates To The Pantheon se clôt par "Revelation 9:11" qui est hélas un peu mollasson malgré un assaut blasté très furieux et des arpèges prenants, l’édition limitée rectifie le tir grâce à la reprise bien violente de "Necrodaemon Terrorsathan" de BELPHEGOR. Après un départ de folie, NEGATOR ne surprendra plus qu’avec ses injections de rythmiques death mais au global Gates To The Pantheon est un bien bon album, toujours équilibré entre mélodies et brutalité, que je trouve plus accrocheur que Panzer Metal. NEGATOR évolue donc à sa manière, ce qui plaira ou pas et ce 4ème opus est à prendre ou à laisser. Notons également que la prod un peu trop plastique fera grincer des dents, de même que le chant de Nachtgarm est très en avant et qu’il faut donc apprécier le registre du vocaliste, qui n’aura hélas plus l’occasion de se mettre en valeur dans DARK FUNERAL. Tant pis et NEGATOR continue à tracer sa route tout seul, avec un 4ème album qui a su me convaincre que leur « Panzer Metal » avance et écrase tout sur son passage.

http://www.negator666.de - 111 visite(s)

Atonement in Blood - 101 téléchargements


Rédigé par : ZeSnake | 15/20 | Nb de lectures : 11978




Auteur
Commentaire
pyofan
Membre enregistré
Posté le: 28/05/2013 à 15h58 - (107586)
Rien que le refrain de "The urge of battle" suivi du solo m'a retourné la face !!!!

Negator aus Hamburg ?? bitte, weiter so !!!



pyofan
Membre enregistré
Posté le: 28/05/2013 à 15h59 - (107587)
Moche.. The urge for battle plutôt ;-)

oups



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker