NECROVILE - Engorging the Devourmental Void (Lacerated Enemy) - 07/03/2014 @ 08h20
Choubichou. Oui, je sais, tout cela ne fait pas très métaaaaaal mais finalement, entre nous, ici à VS nous ne sommes qu’amour. Pamalach offre régulièrement des fleurs à Ju (qui rougit décidément très facilement), Papy Cyril envoie régulièrement des télégrammes chantés à VsGreg et nos groupes de brutal death préférés ont donc même droit à des petits surnoms affectifs. Et quand les dits méchants death-métalleux sont, en plus, plus moelleux et doux comme une crème à la vanille confectionnée par votre grand-mère comme nos chouchous de BENIGHTED, bah oui, cela donne choubichou.

Or une grande partie de l’intérêt d’un groupe comme NECROVILE vient justement de la présence de l’un de nos choubichous favoris, j’ai nommé Kevin Foley. A la limite, on pourrait avant tout s’amuser de voir un disque comme ce ‘Engorging the Devourmental Void’ symboliser malgré lui la mondialisation rampante car on tient là une galette fortement inspirée par la scène américaine (je vais y revenir) signé par un groupe roumain mais enregistré avec un batteur français et sorti sur un label tchèque. Mais sans faire de chauvinisme ni de favoritisme (choubichouuuuu !), il faut avouer que l’intérêt ici tient avant tout en la personne du méchant-derrière-ses-fûts-mais-gentil-tout-plein-en-fait Foley.

Musicalement parlant, ces mecs adorent le CANNIBAL CORPSE de la dernière époque et cela se sent. Rien de très honteux en soi, surtout que cela les a poussé à n’accoucher que de titres en général assez concis (souvent entre deux minutes trente et trois minutes) mais construits toujours de façon classique avec refrain, pont, solo et toute la smala. Et puis bien qu’évoluant en trio, le fait que le bassiste et le guitariste s’échangent le micro offre une variété vocale assez bienvenue. Mais au final, tout cela resterait assez commun si il n’y avait pas le petit Kevin derrière tout ça pour tout pousser dans ses derniers retranchements… Certes, on savait que Monsieur aimait jouer vite. Voire très vite. Mais là, il joue par moments très très très vite le saligaud ! Et c’est justement lorsqu'il se met à cavaler à toute berzingue – alors que ses deux autres compères mènent, eux, on va dire leur barque à vitesse normale – que NECROVILE prend une tournure plus vicieuse et bastos. On a même droit à quelques giclées bien croustillantes d’hyperblast ! Et comme de façon globale la table des réjouissances est très bien tenue et que l’on distingue bien distinctement chaque instrument, à aucun moment on ne tombe dans le bordel absolu. Mieux, lorsque par exemple comme sur « Submit to Dehumanization » le tempo s’affole mais que basse ET guitare s’amuse d’un seul coup à chacune se lancer dans des lignes mélodiques propres, on frise le techno-death (à la sauce br00tal).

Après, oui, tout cela reste de la bonne grosse bouillabaisse avec des gros morceaux de saucisses surcuites dedans. Et à ce rythme là, même si la baston ne dure que trente minutes, tout le monde ne tiendra pas forcément debout sur ses deux jambes à la fin. Mais si comme les maso de VS tu aimes le br00tal qui sait rester dans les clous ET les gros nounours à qui tu as envie de faire plein de poutous, tu devrais trouver ton compte l’ami.



http://www.necrovile.ro/ - 133 visite(s)

Engorging the Devourmental Void - 77 téléchargements


Rédigé par : Olivier 'Zoltar' Badin | 14/20 | Nb de lectures : 11659




Auteur
Commentaire
RBD
Membre enregistré
Posté le: 07/03/2014 à 20h47 - (111276)
Très canniboulesque avec un peu de Suffocation pour affermir le goût. Ce n'est pas inoubliable mais avec K. Foley ça passe agréablement.



..::Ju::..
Membre enregistré
Posté le: 10/03/2014 à 22h48 - (111301)
Exxxxxxcellent cet album !!
Perso, je suis fan !
J'y retrouve surtout un côté GORGASM perso, plus que Cannibal...
Certes, le groupe a opté pour la simplicité, mais cette douce brutalité frontale, associée à des riffs simples et accrocheurs, est un délice au petit déj !

Et je suis carrément d'accord avec vous, l'apport de Kevin aux blast and co est franchement un atout, l'aspect rythmique est monstrueux ici !
Un très bon album, que j'écoute régulièrement !



GabinEastwood
Membre enregistré
Posté le: 11/03/2014 à 16h21 - (111322)
Sans révolutionner le genre un très bon album qui passe très bien et qu'on écoute avec plaisir



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker