NECROPHOBIC - Womb of Lilithu (Season of Mist) - 06/11/2013 @ 07h54
On le sait Necrophobic est un groupe qui prend toujours son temps pour nous sortir des (excellents) albums. Cette fois-ci l'attente a été encore plus longue que d'habitude car 4 années séparent ce nouvel opus de son prédécesseur "Death to all" qui fait partie des tous meilleurs disques réalisés par les suédois.

Ces dernières semaines alors qu'on attendait l'album avec impatience, cette sortie a été éclipsée par les déboires de son chanteur Tobias Sidegard qui a fait parler de lui dans la rubrique faits divers et qui de fait a presque été surnommé le "Bertrand Cantat du Metal". Il faut dire qu'entre sa peine de prison à purger pour violences conjugales et son renvoi qui en a découlé, le groupe entame désormais un nouveau cycle.

A cela il faut ajouter que les deux guitaristes présents sur leur précédent opus ne sont plus là, et qu'il y'a déjà plusieurs mois on annonçait l'arrivée des remplaçants prénommés Robert Senneback (ex Dismember et Unleashed) et Fredrik Folkare (actuellement dans Unleashed), hors seulement ce dernier est crédité sur le nouvel album et c'est le vocaliste emprisonné qui a assuré la deuxième guitare, bref c'est à n'y rien comprendre... mais de toute façon le quartet puis quintet (depuis 2009 et redevenu quartet depuis) de Stockholm n'a jamais été un grand modèle de stabilité. Tout ça pour finalement apprendre il y’a quelques jours que Robert Senneback a quitté le groupe et voilà donc que le combo innove en devenant trio et en calmant le jeu sur sa page facebook suite aux réactions de nombreux fans... bref c'est un sacré bordel !

Après cette introduction longue mais nécessaire revenons au principal, la musique. Tout d'abord les suédois ont à nouveau fait un album long, 14 titres pour 68 minutes, ce qui n'est pas sans rappeler l'excellent "Hrimthursum".

Le moins que l’on puisse dire c’est que cette nouvelle galette va énormément faire parler, les premiers échos suite aux titres en écoute étaient très partagés car il y avait à la fois de l’ultra classique et de l’innovation qui a divisé nombre de fans. Il faut savoir qu’il y’a beaucoup de clavier, certes de manière assez discrète car on n’est pas chez Dimmu Borgir, mais ils sont présents sur quasiment tous les titres de manière plus ou moins importante, ajoutez à cela un chant très différent de ce qu’on a l’habitude d’entendre car il y’a pas mal d’effets, et vous obtenez le disque le plus ambitieux et sophistiqué de leur carrière, à l’instar de leurs compatriotes de Watain (on va y revenir).

Il est vrai que dès les premières notes de l’introduction où ce piano très mélancolique ajouté à un orchestre de cordes nous fait penser à l’ambiance des films de la Hammer ainsi que ceux des fantômes et de spectres, à cheval entre « Les autres », « La maison du diable » ou bien encore le magistral « Les innocents ».

Ensuite, et après plusieurs écoutes attentives, on peut classer les 12 titres dans 3 catégories distinctes : le 100 % Necrophobic ultra-classique et agressif, les influences Watain (qui se ressentent énormément), et enfin les riffs à la Cradle of Filth période 90’s.

Dans cette première catégorie, qui heureusement est majoritaire, on trouve "Astaroth" qui est du pur Necrophobic simple, efficace et rapide, le titre qui a la patte du groupe la plus reconnaissable.
"Furfur" est un excellent titre également, à la fois lourd et entraînant et contenant des rythmiques très heavy-metal des années 80, et cela se ressent également dans le solo assez dans l'esprit du hard-rock allemand à la Accept ou UDO. "Black Night Raven" est là-aussi typique au quatuor avec ces rythmiques thrash on ne peut pas se tromper et on sait qui l’on écoute. En ouverture de "The Necromancer" on entend la mort rôder avec des croassements de corbeaux, puis là encore une rythmique bien lourde et entraînante, pour un titre très black-metal dès plus réussis. La suite est du même niveau avec des morceaux puissants et typiques au combo avec "Marchosias", "Matanbuchus" très sombre et black metal avec "Paimon" qui est certainement le titre le plus radical de l'album, hyper rapide et là encore une ambiance noire.

3 titres sont dans le style typique de Watain : "Splendour Negri Solis" qui est parfaite pour commencer car entre le riffing, la partie de batterie et la voix bien affûtée, c'est tout de suite ce qu'il faut pour entrer dans ce nouvel album, néanmoins on remarque le chant très Erik Danielsson ainsi que ce break toujours inspiré par leurs compatriotes. C’est la même chose pour "Marquis Phenex" très ressemblant au trio suédois et aussi heavy. Enfin "Opium black" qui est très original avec sa voix claire et très pleureuse, dans la même ambiance que les ballades de « The wild hunt » défi osé mais raté je trouve malgré des passages rapides très classiques. J'ai eu du mal à rentrer dedans et même après plusieurs écoutes je n'y arrive pas entre ces synthés et ce côté gothique grandiloquent.

Enfin pour les titres un peu Cradle of Filth on ouvre avec "Asmodée" qui est très rapide, typique encore du groupe mais ce qui m'a étonné ce sont les riffs qu'il contient qui m'ont fait penser à la période "Dusk and her embrace" et "Cruelty and the beast", sans la voix de canard castré de Dani Filth heureusement. Une terrible partie centrale avec un solo bien mené et une batterie en mid-tempo qui fait secouer la tête frénétiquement finissent de me convaincre malgré tout. Enfin "Infinite infernalis" avec son introduction au piano très mélancolique démarre gentiment avant d’enchaîner sur du black très classique et sympathique, le tout agrémenté de quelques nappes de claviers. Après un peu plus de 6 minutes il se termine avec une outro instrumentale qui débute là-aussi au piano avec une partie plus énergique de guitares et batterie pour s'achever sur des chants enivrants.

Un album ambitieux et certainement le moins accessible de leur carrière du fait d'orchestrations parfois un peu trop poussées, et aussi à cause de claviers sans doute trop présents par moments mais il mérite qu’on lui laisse sa chance. Après plusieurs écoutes j’arrive à bien mieux m’imprégner du contexte général et cela est plus agréable même si je regrette (comme pour le dernier Watain) qu’il pêche par ce côté un peu désordonné et surtout trop long, il aurait mérité comme celui de ses compatriotes d'être un peu raccourci pour mieux se savourer.




Rédigé par : GabinEastwood | 15/20 | Nb de lectures : 12531




Auteur
Commentaire
hammerbattalion
Membre enregistré
Posté le: 06/11/2013 à 08h19 - (109799)
Moi, il me réconcilie avec Necrophobic ce nouvel album, influencés par Watain, çà serait pas plutôt le contraire? ;-).

Par contre monsieur Season, il est déjà en rupture de stock, quand remettez-vous les bundles?



Yavor
IP:62.141.32.45
Invité
Posté le: 06/11/2013 à 19h16 - (109804)
Très mauvais. Comme d'hab'

ZeSnake
Membre enregistré
Posté le: 06/11/2013 à 19h37 - (109806)
comm' péremptoire de Yavor, comme d'hab...

ceci étant dit j'ai été bien peu convaincu par cet album. j'ai même bien eu du mal à avoir un avis définitif dessus! tout comme "Hrimthursum", il y a du bon et du remplissage. sauf qu'au final je ne retiens que 'Splendour Nigri Solis' et 'Furfur' (quelle tuerie!), pour le reste ils ont essayé des trucs mais ça ne prend pas. comme le dit Gabin, c'est trop long, trop fouillé... et on a vraiment du mal à accrocher. je pensais que ça allait être du pur Necrophobic malgré le départ des deux gratteux, au final c'est différent et bien moins efficace que par le passé. pas mauvais dans l'absolu mais ça ne tient pas sur la durée. je mets 13/20.

Nightwanderer
Membre enregistré
Posté le: 06/11/2013 à 22h23 - (109807)
J'ai bien apprécié ma 1ère écoute. Je pense que je vais pas mal le faire tourner. Il est long soit mais l'album me paraît avoir beaucoup à offrir et pas mal d'arrangements en plus de titres suffisamment différents (bien souligné dans la chronique) pour interesser tout au long de l'album. Et puis j'aime beaucoup la patte vocale de Tobias. Seul petit reproche pour moi c'est que la production est bonne et tout est audible mais c'est un peu trop lisse et propre. ça manque un chouia de crasse et d'agressivité dans le rendu sonore.



Tetanos
Membre enregistré
Posté le: 07/11/2013 à 19h00 - (109828)
ZeSnake --> C'est pas faux

Juste une écoute au compteur mais envie d'y retourner. C'est bon signe.

Youpimatin
Membre enregistré
Posté le: 07/11/2013 à 23h04 - (109830)
Pour moi, un très bon cru après l'excellent "Hrimthursum" et le fadasse "Death to All".
Je vais beaucoup le faire tourner également car il y a tout ce que j'aime dedans.



diego
Membre enregistré
Posté le: 31/01/2014 à 19h21 - (110850)
Je suis en train de l'écouter. C'est du Necrophobic, dans la même veine que Hrimthursum, album pas très reconnu, mais moi, je le trouve bien. Death to all s'était détaché de son grand frère.
Je pense qu'il me faudra une autre écoute plus attentive......

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker