NECRONOMICON - Construction of Evil (Remedy records/Underclass) - 03/12/2004 @ 13h09
Le moins qu´on puisse dire, c´est que les NECRONOMICON n´ont jamais eu de bol. Pratiquant un thrash old-school jamais renié depuis leurs débuts (en 83, on fête leur 20ème anniversaire avec ce nouvel album), dans la veine des premiers KREATOR, SODOM et DESTRUCTION (bref les fleurons de la scêne allemande), ils ont eu la malchance de signer sur le label obscur Gama Records. Qui se souvient de ce label? ben pas grand monde à vrai dire. Quoiqu´il en soit c´est lui qui les forca (légalement) au silence après rupture de contrat à la suite de leur troisième album "Escalation"-88. Ce sont surtout les deux premiers albums du groupe qu´il faut retenir d´eux, à savoir "Necronomicon"-86 et "Apocalyptic Nightmare"-87. Puis le Thrash pratiqué devint Old-School après la déferlante du grunge (début des années 90), leur studio de répètes fut détruit en 92 par les flammes (de l´enfer? Ca devait être le livre des morts qui réclamait son sacrifice), un nouveau deal s´est retrouvé aux oubliettes suite à la faillite du nouveau label (décidemment), et enfin les problèmes de tendinites d´un des membres. En 95, malgré tout ca, on a quand même eu droit à un nouvel assaut, passé quasi-inapercu, avec "Screams". Et enfin ce petit nouveau, "Contruction of Evil" qui clame bien haut et fort que le "Old School Thrash never dies"!!!
Clair ici, que c´est exactement ce à quoi on a droit, avec vingt ans de plus au compteur pour les membres (et ca se voit dans leur clip video - assez ridicule au demeurant). La majorité des titres du nouvel album reprend le crédo de la scêne Thrash allemande, avec ses riffs basiques mais efficaces, une voix criarde à la DESTRUCTION. Pour faire, mélangez les premiers albums des trois pointures citées plus haut, et vous aurez une idée de ce que propose le groupe. Il y a quelques titres vraiment excellents: "Hard Pain" en tête qui avec son refrain est vraiment le hit de l´album, mais aussi "Stormbringer" ou "Fiction" ou encore "Insanity" ou "Possessed Again" avec son intro acoustique que n´aurait pas reniée Andy Laroque. D´autres titres sont en revanche très dispensables (dont le single au clip pathétique, "Terrorist Attack"), car sans âme, ou mou du genou, ou ultra basique, ou tout cela à la fois. Enfin pour les non aficionados du style, il est certain que l´écoute de cet album sera plutôt douloureuse, car les ponsifs du genre sont tous utilisés ici (la batterie version "Pum-tcha-Pum-tcha" boosté, les riffs à l´allemande sur base de basse puissante, des soli pas indispensables...)
Bref, il y a du bon et du moins bon, mais à déconseiller aux non nostalgiques!


Rédigé par : BozKiller | 11/20 | Nb de lectures : 9588




Auteur
Commentaire
MAOT
Invité
Posté le: 05/12/2004 à 12h32 - (11913)
Si l'album est à déconseiller aux non nostalgiques, pourquoi le faire chroniquer à une personne rentrant dans cette catégorie ?

Ce même album chez un afficionados du revival aurait eu une bien meilleure cote. C'est comme faire chroniquer du black à shaka !

Je ne jette la pierre à personne, mais je trouve ça très dommage... dommage car ce groupe qui aurait certainement plu à certains voit ses chances de vendre qqes cd's réduites par une chronique en décalage par rapport à son esprit.

Perso je trouve cet album très à propos et sans en faire mon album de 2004, je lui donnerais avec plaisir un 14/20, cote qui, vous en conviendrez, est déjà plus engageante !

A prendre avec le sourire please !

Torture la Morture
Invité
Posté le: 10/03/2005 à 10h36 - (14064)
Ben ça alors !!!
Je m'étais procuré le premier album éponyme de ce groupe allemand. Ce doit d'ailleurs être le seul album que j'ai acheté sans rien connaître du groupe qui l'a produit et encore moins sur la teneur des compositions elles-même, en me basant juste sur l'artwork de cette plaque! Et quelle pochette!! Une abominable face de démon aux yeux globuleux (je ne vous parle pas des photos de tronches de cake des membres du combo !!)!! Le son était bien pourri, mais le tout sentait bon l'artisanat et l'underground. Musicalement proches du premier album de Kreator (Endless Pain)et du grand Venom, les compos, en mid tempo pour la plupart, formaient un tout monolithique et quelque peu indigeste sur la fin, mais étaient interprétées avec conviction. Ajoutez à cela des vocaux de vrai possédé (sur le bien nommé "Possessed by Evil" notamment)et vous aurez là un chouette album infernal d'une époque bénie !
J'étais sans nouvelles sur ce groupe depuis 1988 et voilà qu'en visitant votre site, j'apprends qu'ils continuent leur croisade contre vents et marées ! Conviction, je vous le disais !

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker