NECKBREAK NATION - Stroke of the Devil's Hour (Mighty/Season of Mist) - 09/06/2014 @ 10h03
Le Metalcore est un genre que j’exècre et qui pour moi est surtout synonyme de pauvreté artistique car entre le boys band SONIC SYNDICATE et les unicordistes d'EMMURE on ne peut pas dire que ça soit le top. Alors oui on va me dire que c’est un raccourci facile et qu’il y’a bien meilleur que cela (ce dont je ne doute pas) et heureusement !

Quand j’ai reçu l’album de NECKBREAK NATION, jeune groupe néerlandais formé en 2010 je me demandais bien ce que j’allais trouver, car vu la pauvreté du livret il y’avait de quoi se poser des questions : aucune parole de retranscrite, juste une photo du groupe portant casquette et sweats à capuche, le nom de chacun des membres et leur instrument et enfin juste les remerciements et la production, voilà circulez il n’y a rien d’autre à voir et à entendre semblent-ils vouloir nous dire… heureusement j'ai ma conscience professionnelle et elle m’a poussée à vouloir écouter cette œuvre attentivement et finalement j’ai bien fait.

Car heureusement on est loin des voix criardes et insupportables des formations précitées, là on est plutôt dans un style énergique à la Phil Anselmo avec une production moderne mais pas trop et assez équilibrée même si le son de cymbales n’est pas toujours au top.

On se rend compte assez vite dans « Endless » que ça part à cent à l’heure et qu’on a droit à du metalcore ultra-classique mais plutôt agréable à l’écoute, tout comme « Detest the faith » assez groovy et remuant pour intéresser l’auditeur. Même si certains passages se ressemblent un peu le quintet n’hésite pas à varier les rythmiques tel « Beyond the treachery » et sa structure très lourde, agrémentée de petits solos sympathiques et d’accélérations brutales, « Scorching » est sur la même idée globale et « Outcasts » intègre même quelques blasts en ouverture. Cependant le groupe n’évite pas l’écueil des longueurs car les deux titres à rallonge « Evolve to Six » et « Another Lie » qui durent dans les 6 minutes perdent de l’intérêt à cause de ce détail important.

Sans renouveler le genre en profondeur la formation batave nous offre néanmoins un disque intéressant, un peu inégal certes, mais le groupe a du potentiel (et un bagage technique assez bon et varié) et peut-être que le futur leur appartient vu que Mighty Music croit visiblement en eux et même si l’impression d’avoir entendu certains passages des milliers de fois se fait sentir on a envie quand même de se laisser tenter.




Rédigé par : GabinEastwood | 13/20 | Nb de lectures : 11278




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker