NEAL SCHON - So U (Frontiers) - 03/11/2014 @ 07h49
Seul musicien à avoir œuvré sur tous les albums de Journey, Neal Schon ne s’est pour autant jamais contenté de son groupe principal, comme en atteste son curriculum vitae long comme le bras. Depuis la fin des années 1980, le prolifique guitariste s’est par ailleurs engagé dans une carrière solo, nullement remise en cause par la reformation de Journey à partir de 1995. Après un The Calling convaincant en 2012, Neal Schon remet une nouvelle fois le couvert avec So U, un disque qui le voit s’acoquiner avec le bassiste Marco Mendoza (Ted Nugent, Thin Lizzy, Whitesnake) et le batteur Deen Castronovo (Bad English, Steve Vai, Ozzy Osbourne et Journey depuis 1998). On a fait pire comme section rythmique, vous en conviendrez.

Le style musical de Journey étant pour le moins balisé, les albums solo du guitariste sont généralement pour lui l’occasion de laisser libre cours à ses envies non assouvies au sein de sa formation d’attache. Une fois n’est pas coutume, So U est donc marqué du sceau de la diversité et de la créativité. De la fusion jazz rock instrumentale d’« Exotica » au rock groovy et 70’s à souhait d’ « On My Way » en passant par l’intimiste « Big Ocean », Neal Schon nous propose une large palette de compositions sur lesquelles son jeu de guitare fin et racé fait toujours merveille. Assurément, le légendaire Carlos Santana ne s’était pas trompé lorsqu’il décida d’enrôler à l’aube des années 1970 le jeune six-cordistes (alors âgé de 15 ans) au sein de son groupe…

Plus conventionnels, « Serenity » et « Shelter » (co-signés par Jack Blades de Night Ranger) sont quant à eux des morceaux rappelant fortement le hard rock mélodique de Journey. Signe, s’il était encore besoin de le prouver, que le guitariste est dépositaire d’une marque de fabrique identifiable parmi des dizaines… En outre, alors qu’on pouvait légitimement craindre le contraire, un espace d’expression important est accordé par Neal Schon à ses comparses, aussi bien sur le plan instrumental que vocal. A ce titre, la ballade « Love Finds A Way », chantée par Deen Castronovo, constitue sans nul doute l’un des moments forts de So U. Au rayon des réussites, on retiendra également ce « What You Want » bien boosté par les parties de basse de Marco Mendoza.

Voici donc un album solide mais sans prétention que l’on recommande sans problème aux fans du guitariste. Alors qu’une réunion du classic line-up de Santana est dans les tuyaux et que la possibilité d’un nouvel album de Journey n’est pas écartée (avec ou sans Steve Perry, la question est posée, cf. le récent retour sur scène du chanteur aux côtés du groupe Eels), on se dit que l’on ne devrait pas rester longtemps sans nouvelles de Neal Schon. Tant mieux !



http://www.schonmusic.com/ - 134 visite(s)


Rédigé par : up the irons | 14/20 | Nb de lectures : 9319




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker