NASTY - Love (Beatdown Hardwear) - 08/04/2013 @ 08h29
« C’est génial, c’est que d’l’amour ! » (Patrick Sébastien)

On ne va pas tortiller du cul pour chier droit. NASTY est le beatdown européen, le beatdown européen est NASTY. « Give A Shit » avait annihilé toute la concurrence et la récente ressortie de leur premier album préparait le terrain pour ce nouvel album au titre hautement ironique de « Love ». D’amour il n’en n’est guère question ici, sauf peut-être celui du travail bien fait. Le groupe deale plutôt avec des thématiques sociales, économiques ou politiques, comme quoi, on peut faire du beatdown et sortir des clichés du gros bras qui te pête la gueule et engrosse ta meuf si tu touches à ses potes.

Fidèle à ses habitudes, NASTY ne musarde pas en chemin, « Love » affiche dix-neuf minutes au compteur pour seulement dix titres. On peut certes crier à l’arnaque, d’autant plus que l’album comporte une intro, un interlude et qu’un des meilleurs titres de l’album était présent sur la compil’ « Beatdown Basterds » de chez Goodlife. Au final il ne reste que quinze minutes de beatdown. Heureusement que, globalement, la qualité est au rendez-vous-même si deux titres vont pas mal faire jaser dans un milieu toujours très conservateur. Nous y reviendrons plus tard. Avant ça, on va parler du reste et le reste c’est du NASTY pur jus dans la lignée de « Give A Shit » mais avec ce petit truc qui faisait le génie (j’ose le terme) de ce dernier. Pourtant, y’a tout : les riffs bulldozer, les moshparts pur porc, les chœurs de bûcherons, la violence et la voix de Matthi, douze coudées au-dessus de n’importe quel autre vocaliste beatdown. Mais il manque la rage, le côté implacable et cohérent, l’absolue évidence de « Give A Shit » qui exposait en les sublimant les limites d’un style. Ici nous sommes juste en présence d’un bon album de beatdown et c’est déjà pas mal. NASTY reste toujours au top du style mais on est malgré tout un peu déçu à l’écoute de ce disque dont le principal défaut est de passer après « Give A Shit ».

Au niveau de la prod, c’est parfait, le son est hénaurme. Vraiment. La prod est puissante, profonde et claire à la fois, elle rend honneur à chaque instrument ainsi qu’aux vocaux. Parfaite donc. La plupart des titres sont efficaces, carrés, directs et brutaux. La seule envie qu’on a c’est de brailler comme un veau et balançant des coups de poings et des high-kicks tout autour de soi. NASTY possède mieux que personne cette faculté de créer la moshpart qui tue, c’est indéniable. « Slaves To The Rich », « Scheisse » et « Look At Me And Fuck You » sont les exemples parfaits de ce que savent faire les Belgo-Teutons. Du beatdown tout en muscles, dépouillé, sans graisse, sans superflu. Le featuring de Tito S.O.F sur « Fake Smile » s’intègre parfaitement au flow de Matthi et amène un petit plus pas négligeable. Du NASTY classique et de qualité. Maintenant le groupe, certainement en pleine confiance, s’est mis en tête d’innover et tenter des choses inédites dans le beatdown. L’innovation et la prise de risque sont toujours à souligner même si, pour le coup, ici, ça marche moyennement et les mecs se prennent les pieds dans le tapis. L’intention est louable, le résultat beaucoup moins.

« Love », avec son featuring de Craig d’Evergreen Terrace, représente typiquement l’exemple de la fausse bonne idée. Un refrain en voix claire dans un titre de beatdown, fallait oser, ça peut marcher mais pas là. Ca ne marche pas du tout car le titre n’est pas homogène, le gars est venu poser sa voix mais et sonne de façon totalement artificielle. Le passage chanté n’est pas nul en lui-même mais il ne s’intègre pas du tout au morceau ni à l’album. Bref, ça ne fonctionne pas une seconde. La mélodie s’incruste aussi sur le titre de fin « Zero Tolerance » qui surprend avec une vibe metalcore qui, là encore, fonctionne moyennement. Concrètement, on se demande ce que la mélodie vient foutre là. C’est une belle tentative d’un groupe qui essaie d’aller de l’avant mais de façon maladroite. C’est dommage car deux titres ratés sur un album déjà très court, ça vient gâter le goût de l’ensemble. Heureusement il reste les autres titres qui sont bons mais qui manquent de ce surplus de violence, de rage et d’agressivité. « Love » est un album contrasté mais qui ne paraît pas assez travaillé, un peu bâclé à l’image de « My Brain When Terribly Wrong » qui ne semble pas terminé et balancé comme ça en milieu d’album. La prise de risque c’est bien mais tout ça manque de réflexion et de cohérence. Deux composante essentielles, même dans le beatdown.

L'album en écoute. - 133 téléchargements


Rédigé par : Seb On Fire | 14/20 | Nb de lectures : 13044




Auteur
Commentaire
Velvet Kevorkian
Membre enregistré
Posté le: 08/04/2013 à 08h40 - (106894)
Bon, la kro laisse perplexe sur la qualité global de ce nouveau NASTY. j'y poserai une oreille (même si niveau timming il est franchement court) et me ferais une idée par la suite.

senior canardo
IP:94.199.125.58
Invité
Posté le: 08/04/2013 à 10h45 - (106897)
du Nasty pur jus, du gros, du gras, toujours trop court mais c'est foutuement bon à part la chanson love .. j'aurais du me prendre en photo en ecoutant le chant clair... meuh c'est quoi ça, y'a une chanson cachée et supposement drole ? ben non une chanson pourrie c'est tout ...

daminoux
Membre enregistré
Posté le: 08/04/2013 à 12h46 - (106900)
c'est pas nouveau... le mélange Beatdown chant clair.. Shattered Realm l'avais foiré aussi sur le morceaux The April Situation... mais il faut que je l'écoute absolument



Velvet Kevorkian
Membre enregistré
Posté le: 06/09/2013 à 09h07 - (108942)
Bon, après pas mal d'écoutes au compteur, j'en conclus que ce dernier NASTY le fait carrément bien. C'est du NASTY pur juice, ça c'est clair. On y retrouve toujours les memes riffs, mais l'impacte est toujours là. Comme dit Seb, la prod' est vraiment écrasante.

Concernant les 2 titres mélodique, franchement je m'attendais à pire. Je trouve que ça passe, même le refrain en chant clair sur "Love" et le dernier titre passe carrément bien en guise de conclusion. Le seul morceau que je trouve réellement inutile est "My Brain Went Terribly Wrong". Un bon 15/20 pour moi.



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker