NAÐRA - Allir Vegir Til Glotunar (Vánagandr/Signal Rex/Fallen Empire) - Selection VS du 13/05/2016 @ 07h51
Oui. Honte à moi, je suis passé à coté de l'excellente première galette des Islandais de MISÞYRMING sortie en début d'année dernière. Je n'ai posé l'esgourde que tardivement en 2015 sur ce black metal fougueux, mélodique et racé. Nordique donc. Ce bloc de glace au coeur brûlant qui n'a fait qu'une bouchée de mes cochlées pourtant endurcies par nombre d'assauts hostiles avec son approche rythmique massive, imposante et ses rythmiques addictives, un méfait de toute beauté qui m'a laissé sur le carreau. Pour tout vous dire, je me prends même maintenant à grunter "Söngur uppljómunar" dans la salle de bain en martelant ma cage thoracique tel DSK devant Nafissatou, le pommeau de douche en lieu et place d'un phallus turgescent, gel douche Nivea pointant vers le ciel. Ultime.

Non. Fier comme Artaban, je ne pouvais pas faire l'impasse sur NAÐRA. Dont le premier album est tout simplement somptueux. Une nouvelle fois originaire de Reykjavik et reprenant à son compte l'actuel line-up de MISÞYRMING avec un échappé du clan MANNVEIRA, Orlygur, préposé aux (impressionnantes) vocalises, NAÐRA partage avec ses homologues ce sens inné du riff froid et précis qui claque tel le blizzard sur les joues rougies et ces mélodies superbes et inspirées qui plongeraient presque huit siècles plus tôt l'auditeur médusé en pleine saga des Sturlungar. Epique, simplement épique. Je crois que ce mot n'a rarement sonné avec autant de justesse et d'emphase que sur cette oeuvre débridée. Il ne faut d'ailleurs qu'une poignée de secondes pour s'en rendre compte sur ce "Fjallið" qui ouvre les hostilités, rageur et incendiaire. Batteur-bûcheron aux abois, section rythmique en mode blitzkrieg et surtout ce vocaliste habité par son rôle, capable d'un grand huit de tonalités bluffant. Zéro tricherie ici, les tripes à fleur de peau viennent taquiner les muscles du larynx, le bougre hurlant son désespoir et sa rage à qui veut bien l'entendre avec une mélancolie profonde et palpable. Chapeau bas. A peine le temps de se remettre de cette performance qu'un superbe solo vent illuminer le tableau à mi-parcours, avant de repartir à fond les ballons dans des paysages lunaires et enneigés. "Sál" est tiré du même tonneau, massif et mélodique, tutoyant les sommets des volcans avec ses mélodies glacées dont seuls les habitants de ces terres ancestrales ont le secret. Les accélérations, abruptes et envoûtantes, prennent le relais pour donner un second souffle au morceau qui se barde alors de choeurs viking et de tempos ciselés.

Mais c'est certainement sur "Falið", embardée Valhallesque de plus de quatorze minutes que notre quintet des hautes terres sort le grand jeu. Du blast à l'apéro, du mid-tempo en plat de résistance, une pincée de doom en dessert, re-blast en digeo : la recette est alléchante ! Grandeur et décadence figurent au programme de ces montagnes russes rythmiques qui broient, malaxent et écrasent autant qu'elles enivrent et envoûtent, impossible de résister au charme glacé de ces embardées une nouvelle fois magnifiées par les incantations de ce brave Orlygur qui frisent ici la démence. Les dernières minutes du voyage semblent plus calmes... en apparence. Jusqu'à ce que la machine ne se remette alors en marche, imperturbable et décidée à en finir, lâchant un dernier riff de toute beauté aidé dans sa mission destructrice par des cognées bûcheronnesques viriles. Un véritable tour de force qui ne livrera pas immédiatement tout ses secrets, après tout le Valhalla ça se mérite : NAÐRA, pas de chocolat !

Le tempo se voit ensuite un brin ralenti, l'ombre viking des premiers BATHORY illumine "Sár" et ses velléités heavy burnées, le tout repassé au shaker NAÐRA avec quelques choeurs et speederies du meilleur goût, une approche plus mélodique certes mais toujours aussi carrée : pas de pitié pour les croissants ! Sans répit aucun, la fin se fait proche, "Fallið" pousse au portillon, prêt à exploser tel l'Eyjafjöll en mode grognon ! Boum dans les ratiches : départ sous anabolisants brusquement stoppé par une superbe partie plus atmosphérique qui calme les débats à mi-parcours avant de céder sa place pour l'assaut final. Une embardée chaotique et viscérale qui vient tâtonner la tripaille, du trémolo dans les riffs et dans la voix, un solo grandiose aux allures de geyser, ça siffle et ça riffe dans tous les coins. Un feu d'artifice final en forme d'éruption incontrôlée, Haroun Tazieff sors de ce corps !

Imperturbablement, NAÐRA souffle le chaud et le froid tout au long de ces trente-neuf minutes de pur bonheur nordique qui marient l'authenticité vengeresse du black tradi, la force brute des copains suédois et cette obscure élégance propre à nombre de ses compatriotes, SVARTIDAUÐI et MISÞYRMING en tête de gondole. Si je vous dis, qu'en plus, ce "Allir vegir til glötunar" est disponible aux formats digipak, vinyl, K7 et digital (en "Name your price" de surcroît !), vous savez maintenant ce qu'il vous reste à faire... et vite !




Rédigé par : TarGhost | 17,5/20 | Nb de lectures : 7799




Auteur
Commentaire
GabinEastwood
Membre enregistré
Posté le: 13/05/2016 à 13h39 - (120102)
Ouch une sacrée baffe ça et un sacré voyage !! Merci pour la découverte !! Cela confirme en tout cas la vitalité incroyable de la scène extrême islandaise en black et en death



toadus
Membre enregistré
Posté le: 13/05/2016 à 20h01 - (120104)
hé bé il était temps

Zbigniew
IP:81.249.6.107
Invité
Posté le: 15/05/2016 à 16h28 - (120106)
Le black islandais a encore de beaux jours devant lui avec des groupes comme celui là ! Superbe!

Seb On Fire
Membre enregistré
Posté le: 15/05/2016 à 17h57 - (120107)
Un super groupe que j'ai découvert grâce à leurs copains de Misþyrming.



marina49
Membre enregistré
Posté le: 17/05/2016 à 07h40 - (120109)
Une belle découverte pour ma part !



Stitch
IP:80.215.157.45
Invité
Posté le: 21/05/2016 à 17h02 - (120150)
C'est excellent ! Merci pour la decouverte.

TarGhost
Membre enregistré
Posté le: 26/05/2016 à 20h01 - (120193)
Pour ceux et celles qui ont apprécié cette première fournée longue durée des Islandais, le groupe a récemment mis a un nouvel EP, "Form", à dispo sur son bandcamp.

Un poil plus direct et frontal dans ses rythmiques, le groupe se paie même le luxe de balancer des voix claires endiablées sur le deuxième morceau. De la belle ouvrage... encore une fois ! Skål !



tom york
IP:176.151.212.226
Invité
Posté le: 27/05/2016 à 20h57 - (120204)
ça me fait penser à des groupes français comme Aosoth et Deathspell Omega mais avec un côté moins technique, j'aime beaucoup en tout cas.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker