MY HIDDEN PHOBIA - My Hidden Phobia (WormHoleDeath/Season of Mist) - 09/10/2012 @ 08h35
Sous couvert d’un concept thématique ténébreux et légèrement fantasmagorique, MY HIDDEN PHOBIA, jeune groupe italien, nous balance sans faire de vague, avec son premier album, un Metalcore très générique.
Je suis méchant d’être aussi sec, mais les générations Facebouc ont remisé au placard les déroulements à suspens digne d’Agatha Christie ; et il faut (?) désormais être simple et concis pour espérer accrocher l’attention des lecteurs.
La vie est injuste, mais elle est ainsi faite.

MY HIDDEN PHOBIA n’est ni manchot, ni chiant, ni naïf. Son MetalCore/Emocore populaire est plutôt bien foutu. Les structures habituelles dévoilent des couplets ultra mélodieux, limites Rock, et des refrains légèrement catchy. Avec un chant très majoritairement chanté, évoquant de loin le gentil Chester de Linkin Park, dont les gentils hurlements des couplets masquent mal l’absence de hargne.
Sauf que là n’est pas le propos.
MY HIDDEN PHOBIA se contrebalance de l’agressivité habituelle du Metal. Son dessein s’épanche dans une musique nettement plus accessible et grand public, sans véritable violence.

Dans l’absolu, cela n’est pas nuisible.
Le véritable problème se situe plutôt en terme d’accroche. Le propre d’un album simple, mélodique et "easy listening" est d’être efficace dès la première écoute.
Ce n’est pas le cas de "My Hidden Phobia".

La banalité affligeant des riffs annihile toute la bonne volonté des autres membres.
Aucune mélodie n’accroche l’oreille de l’auditeur, aucun titre ne se fige un chemin depuis le cortex auditif du lobe temporal jusqu’au lobe pariétal de l’auditeur. Qui se retrouve ainsi avec un Metal/Rock légèrement HardCore, à l’allure d’une guimauve, mais sans aucun goût. Les amateurs de confiseries le confirmeront, c’est frustrant.

Envolés, le simili d’ambiance instauré par le concept et les textes chiadés.
Éclipsés, les efforts consentis sur la construction de refrains presque accrocheurs et sur l’alternance intelligente des lignes de chant.
Dissipés, les menus espoirs portés par les disparates variations rythmiques et stylistiques.

A l’exception de 2 titres, "My Hidden Phobia" a complètement négligé l’intérêt de disposer de riffs accrocheurs. Cela ne gêne pas trop lors des fugaces passages où MY HIDDEN PHOBIA se prend pour un groupe de HardCore. Mais sur la durée de l’album, cela s’avère rédhibitoire. Car, chose rare, le plaisir que j’ai pris à écouter l’album a décrû très rapidement au fur et à mesure, frustré par tant de gâchis.

De potentiellement ‘super accrocheur’, "My Hidden Phobia" en devient ‘horriblement banal’.
Ce n’est pas un mauvais album. Mais il est affreusement banal. On en viendrait presque à regretter que MY HIDDEN PHOBIA n’ait pas profité des soldes sur les chutes de studios de BULLET FOR MY VALENTINE, c'est dire le niveaux.
Un sentiment de gâchis, car le potentiel est pourtant bien présent.


Rédigé par : ..::Ju::.. | 07/20 | Nb de lectures : 11746




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker